Les moules à pâtisserie en silicone, toxiques ou pas ?

Les moules en silicone facilitent le démoulage et s’entretiennent très simplement. Mais peut-on les utiliser les yeux fermés ?

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 7 Jun 2020, à 13 h 25 min

Si vous pâtissez un peu, beaucoup ou passionnément, vous connaissez forcément les moules en silicone. Souples, ils permettent de démouler gâteaux, cakes et autres muffins sans que la pâte n’accroche sur les bords ou au fond. Mais ce matériau est-il tout à fait sain ?

Moules en silicone, des risques de migration de polluants ?

Avec leur surface antiadhésive, leurs formes variées et leurs couleurs bien vives, les ustensiles de cuisine en silicone sont apparus comme une véritable révolution. Parmi eux, les moules en silicone qui évitent les désastres de fond de tarte qui reste collé au fond, ont convaincu plus d’un fan de pâtisserie. Mais de quoi est composé ce silicone en question ?

Deux sortes de silicone

Le silicone de cuisine alimentaire est obtenu à partir du silicium. On y adjoint un catalyseur qui entraînera une réaction chimique pour que le matériau prenne la forme désirée.

Deux types de catalyseurs sont utilisés pour fabriquer des moules en silicone : le péroxyde ou le platine. Les deux variantes de ce matériau présentent donc des caractéristiques différentes.

Pratiques, certains moules en silicone peuvent tout de même être nocifs – © Agnes Kantaruk

Les moules en silicone platinium sont extrêmement résistants. Ils sont conçus pour supporter des températures très élevées, jusqu’à 260°C, sans risque d’endommagement. En revanche, les moules en silicone péroxydés ne sont pas faits pour les températures excédant les 200°C. Ils n’ont pas subi l’étape de curage qui consiste à passer le moule au four pendant plusieurs heures à 200°C, afin d’éliminer toute substance nocive.

Il est donc indispensable de bien vérifier la composition de chaque moule avant achat car de nombreuses recettes se faisant à four chaud ou très chaud, le risque de migration de contaminants sous l’effet de la chaleur et de l’usure sont bien présents.

Lire aussi : Certains moules à gâteaux peuvent s’avérer toxiques

Ne faites pas l’impasse sur la qualité !

Comment savoir quel moule en silicone acheter sans prendre de risque pour sa santé ?

Une indication assez logique réside dans le prix. En effet, le silicone platinium est une matière plus rare et donc plus chère. En outre, la fabrication de moules en silicone platinium met un peu plus de temps du fait de cette fameuse étape de nettoyage.

Un moule en silicone à très bas prix devrait donc vous mettre la puce à l’oreille.

Au-delà du prix, vérifiez que le moule en silicone dispose bien du certificat de conformité à l’aptitude au contact des aliments qui garantit que les migrations restent dans les limites de la règlementation. Il doit en préciser l’usage pour lequel est destiné le produit ainsi que les conditions d’utilisation.

Des moules en silicone sans risque

Alors, pas question de se passer d’ustensiles de cuisine qui facilitent la vie ! Le tout, c’est de faire le bon choix.

Ne prenons aucun risque pour notre santé et celle de ceux que nous aimons en réalisant notre gâteau préféré dans un moule en silicone sain. Par exemple, la gamme Flexipan est composée de moules aux formes et usages variés, pour réaliser toutes sortes de gourmandises sucrées ou salées : cakes, gâteaux, tartes, cannelés, brioches, madeleines, etc.

Ils peuvent être utilisés à très hautes températures, jusqu’à 260°C. Garantis sans BPA, ils sont sans risque pour la santé, à condition bien évidemment, de respecter les conditions d’utilisation. Ce n’est pas pour rien que les moules flexipan sont utilisés par les professionnels de la pâtisserie.
Cerise sur le gâteau, les moules en silicone Flexipan sont fabriqués dans le nord de la France !

Illustration bannière : moule en silicone – © Miti74

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis