Avec le miso, faites le plein de vitalité !

On le déguste en soupe dans les restaurants japonais, mais saviez-vous qu’il peut être utilisé comme condiment dans certains plats cuisinés ou entrées froides ? Et en plus, le miso est bon pour la santé…

Rédigé par Consoglobe, le 13 Sep 2020, à 12 h 17 min

Le miso non pasteurisé est un condiment très salé utilisé dans la cuisine asiatique. Originaire de Chine, où il est préparé depuis 2.500 ans, son goût unique et ses vertus nutritionnelles ont traversé les frontières vers la Corée et le Japon où il est apparu au VIIe siècle. Il est naturellement riche en protéines, minéraux et vitamine B, et exempt de cholestérol. Zoom sur cet alicament pas comme les autres…

Le miso – l’alicament tout droit venu d’Asie !

Pâte fermentée savoureuse à base de soja, le miso, de couleur beige ou jaune pâle à brun foncé, est un aliment aux très nombreuses propriétés fonctionnelles. Il peut participer de façon particulière au maintien et à l’amélioration de la santé, d’après les retours d’expériences des nombreux amateurs en Asie.
Aussi, le miso fait l’objet de recherches et d’observations scientifiques depuis plusieurs dizaines d’années.

miso

Il existe une large variété de pâtes de miso, des teintes les plus claires aux saveurs douces, à des couleurs et goûts beaucoup plus prononcés @ Tataya Kudo

Le miso possède des enzymes produits par la fermentation qui stimulent la digestion tout en favorisant l’élimination des toxines. La flore intestinale est enrichie et le miso permet même de surmonter certaines intolérances alimentaires. Riche en acides aminés (Isoleucine, leucine, tryptophane, valine, arginine, alanine, glycine, proline) et en pro-biotiques, il stimule les systèmes digestif et immunitaire. Il contient également des acides gras mono-insaturés et polyinsaturés, des glucides, des lipides, du glucose, du saccharose, du maltose et des fibres alimentaires. Sans compter qu’il est une bonne source de vitamines A, B, C, D, E, K ainsi que de minéraux (calcium…).

Le miso permet d’absorber la protéine dans un état plus facilement digeste que le soja cru ou la protéine de soja.

Les bienfaits du miso

La lécithine contenu dans cette pâte fermentée est utile dans la prévention de l’obésité.

L’isoflavone contenue dans le soja favorise la prévention des troubles dus à la diminution des hormones chez les femmes.

Les saponines, le rutellion et la mélanoïdine sont des antioxydants qui aident à prévenir le vieillissement des cellules de l’organisme.

Certaines études ont montré que le miso était un bon allié dans la prévention de l’ostéoporose et du cholestérol, mais aussi dans la régulation du diabète.

De plus, le miso jouerait un rôle important dans la prévention du cancer du sein. Il aurait notamment des effets antitumoraux potentiels lorsqu’il est associé avec la tamoxifène, un des agents utilisés en hormonothérapie pour traiter cette maladie. C’est ce qui a été conclu en 1998 dans un article publié par le Département de Recherche sur la Cancer de l’Université de Hiroshima, au Japon.

miso

Peu d’aliments sont aussi ancrés dans la tradition japonaise que le miso : 75 % des Japonais le consomment au petit-déjeuner et à tout moment © kazoka

Enfin, le miso contient, entre autres, des mélanoïdines, groupe de mélanines végétales qui tendent à stopper la croissance des cellules cancéreuses. C’est ce qu’ont observé notamment Kamei, H en 1997 sur des cellules de carcinome du côlon.

Miso – Le saviez-vous ?

  • Les japonais commencent la journée avec une soupe au miso pour ses vertus stimulantes et énergisantes (c’est aussi un bon remède contre la « gueule de bois » !),
  • Le miso est également une source essentielle de vitamine B12, celle qui manque le plus aux personnes suivant les régimes végétariens ou végétaliens, même si elle est difficilement assimilable sous cette forme.

Lire page suivante : comment ça se fabrique ?

Illustration bannière : Le komemiso est  le plus clair et le plus doux des miso © successo images
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Attention, le miso est un aliment qui contient une grande proportion de sodium (Quoi qu’on en dise, sel « pur » ou pas) il y a 3728mg de sodium dans une portion de 100 grammes de miso. Les besoins journaliers pour un adulte de poids moyen est de 1500mg tandis que le seuil maximum conseillé pour le risque de santé et de 2400mg journalier. Je doute que le miso soit bon pour les personnes sous pression artérielle trop importante ou alors en très petites quantités sans aucun autres apports de sel de la part des autres aliments au sein de la journée, ce qui risque d’être difficile.

  2. J’ai goûté et j’adore ; mais peut-on consommer du miso quand on a une tension trop élevée et que le médecin conseille d’éviter le sel ?

    • Le miso est justement bon pour vous puisqu’il ne sagit pas de sel pur quant a moi. Vous pouvez consommer un peu de miso ou encore des herbes salées peuvent remplacer le sel dans votre cas.

Moi aussi je donne mon avis