Je me mets à la luminothérapie !

Rédigé par Consoglobe, le 30 Nov 2010, à 14 h 55 min

L’hiver approche et les coups de blues dus au manque de lumière se font déjà ressentir. Heureusement, pour lutter contre la dépression saisonnière, la luminothérapie se révèle être un traitement de choix !

Luminothérapie, le saviez-vous ?

Chaque année, environ 5 % des Français sont touchés par le blues hivernal.

En hiver, l’intensité moyenne de lumière au sein d’une maison varie entre 50 et 100 lux, soit environ 1000 fois moins que pendant la période estivale.

La luminothérapie est née il y a 30 ans. Aujourd’hui, la luminothérapie est conseillée par quelques milliers de médecins à travers l’Europe et l’Amérique du Nord.

La résolution luminothérapie

Pour éviter le coup de pompe hivernal, garder le moral et la forme, je me mets à la luminothérapie !

Assis chaque jour à plusieurs centimètres d’une lampe de luminothérapie agréée pendant au moins 30 minutes, sur une durée de 15 jours, va me permettre de retrouver de l’énergie tout en chassant la dépression saisonnière !

Si je décide de me procurer une lampe de luminothérapie dont le prix varie entre 150 et 300 euros, le choix de l’appareil est essentiel. En effet, il existe sur le marché des “fausses” lampes de luminothérapie.

Or, pour un traitement efficace et sans danger, quelques critères de base sont à respecter impérativement :

  • la lampe de luminothérapie doit offrir une intensité lumineuse qui oscille entre 2 500 lux et 10 000 lux.
  • pour s’assurer que la lampe de luminothérapie réponde aux normes exigées de sécurité, elle doit être certifiée CE Matériel médical, d’après la directive européenne 93/42/CEE. C’est également la garantie que la lampe de luminothérapie n’émet pas d’ ultra violets nocifs. Le sigle CE doit être suivi de 4 chiffres correspondant à l’organisme qui a délivré l’agrément médical.
  • éviter les lampes halogènes, non adaptées à la luminothérapie.

Luminothérapie : les produits à connaître

L’ éveil Lumière Philips avec simulateur de crépuscule

Cet appareil unique reproduit la lumière de l’aube chaque matin pour un réveil en douceur, mais aussi la lumière du crépuscule le soir pour favoriser le sommeil.

Testé aux Pays-Bas et en France par Blauw Research sur 477 personnes en 2009, 80 % des utilisateurs trouvent leur réveil visiblement plus agréable avec l’éveil Lumière.

Partagez votre expérience ! Donnez votre avis sur la luminothérapie ou posez vos questions dans notre rubrique débat.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Peut-on prendre de la vitamine D quand on fait de la luminotherapie?
    Est-ce qu’on fais de la luminotherapie 30 minutes tous les jours ou si on fais des arrêts de temps en temps de quelques jours ou semaines?
    Merci

    Denise

  2. Je me sers également de ma lampe de luminothérapie pour soigner la jaunisse de ma petite. Très pratique !

Moi aussi je donne mon avis