La luminothérapie pour contrer les effets de l’hiver

Les maux de l’hiver pouvant se soigner grâce à la luminothérapie sont nombreux.

L’hiver, pour se protéger du froid et en réaction aux signes de l’hiver, on a tendance à augmenter les quantités que l’on mange, à privilégier les lipides, c’est-à-dire les graisses, animales ou végétales. Celles-ci étant des isolants thermiques sont stockées pour nous protéger du froid. Comme on est souvent au bureau et bien chauffé chez soi, on a pas besoin de ce stocke de graisses. Donc, au final, ce réflexe hivernal peut favoriser l’obésité.

Autre réflexe inconscient qui apparaît l’hiver face à la diminution de la durée du jour  : la somnolence. Notre besoin de dormir s’accroît donc avec la nuit qui s’allonge. Les spécialistes, qui constatent le besoin du corps de lever un peu le pied l’hiver, recommandent de dormir en moyenne une heure de plus.

On le fait peu mais en revanche, au manque de sommeil s’ajoute une baisse de notre vigilance du fait de la luminosité plus faible. C’est notre horloge interne qui a tendance à se dérégler alors que son rôle de régulateur de toutes nos activités est fondamental (respiration, sommeil, alimentation, …). Pourquoi ? A cause d’une hormone dont la production s’accroît quand la luminosité baisse : la mélatonine.

 

La luminothérapie, pourquoi et comment ça marche ?

La luminothérapie “recale” notre horloge interne

Selon cette horloge interne, notre rythme moyen naturel, dit circadien, n’est pas de 24 heures mais de 24,2 heures. La lumière régule et recale, via les récepteurs de l’oeil, la synchronisation de notre rythme. Or, l’horloge biologique a également une action sur toutes les cellules du corps. En effet, nos cellules voient leurs gênes activées ou réprimées par les cycles et leurs variations. D’où l’importance de l’influence de la lumière au quotidien.

Certains chercheurs pensent qu’un individu « désynchronisé » ou  « déréglé » auraient tendance à tomber plus facilement malades ou être moins résistants à des environnements cancérigènes Bref, on a des raisons de se sentir fatigué en hiver. D’autant plus que notre moral est influencé par notre physique.

On le sait bien, quand notre corps peine, notre moral est moins bon. L’hiver est donc souvent la période des coups de blues et parfois même des dépressions saisonnières. Ce phénomène n’est d’ailleurs pas rare puisque les spécialistes estiment que 15 à 20 % de la population ressentiraient ces pertes de tonus du fait notamment du manque de lumière.

3 à 6 % de la population sont sujets à la dépression saisonnière hivernale selon la Fondation de la recherche médicale.

S’exposer à la lumière pour retrouver le moral

La luminothérapie aussi appelée luxthérapie (lux = lumière en latin) consiste à s’exposer à la lumière grâce des lampes spéciales afin de retrouver le moral.

Ces lampes de luminothérapie diffusent jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de lux (unité de mesure d’éclairement lumineux).

La lumière est captée par la rétine puis est ensuite transmise à l’hypotalamus. Cette glande du cerveau contrôle entre autres, grâce à ses liens directs avec l’hypophyse productrice d’hormones, la satiété, l’homéostasie, notre équilibre vital, et les comportements sexuels.

Le traitement peut se faire dans certains hôpitaux ou à domicile. Cette technique repose sur un fait scientifiquement avéré : la lumière a une influence sur notre humeur et agit sur notre biorythme. Lorsque nous manquons de lumière en plein hiver notre corps perd son énergie ce qui a un impact dépressif sur notre moral.

Certaines personnes ressentent des troubles du sommeil et de l’appétit. La luminothérapie permet de compenser ce déficit en lumière pendant les journées les moins éclairées et ainsi de compenser les variations saisonnières naturelles. La luminothérapie est également utilisée chez les personnes souffrant de décalages du sommeil.

Qu’est-ce qu’une bonne lumière de luminothérapie ?

La lumière naturelle du jour, produite par le soleil, se compose de la lumière visible, mais aussi de composants ultraviolets et infrarouges. Ce sont surtout les composants ultraviolets qui favorisent notre bien-être. Ils stimulent et régularisent l’oxygénation du sang, la pression artérielle, les fonctions endocrinales. La croissance osseuse est stimulée par les UV qui provoquent la synthèse des vitamines D. La luminothérapie, par son apport, permet de retrouver les bienfaits d’une bonne lumière.

La luminothérapie sait être pratique ou high tech   

Une lampe de luminothérapie vous permet de suivre des séances de luminothérapie au bureau ou chez vous, pendant que vous travaillez.

A la fin de votre séance de luminothérapie, en moyenne 1/2 heure à 10.000 Lux, vous diminuerez l’intensité pour continuer à travailler sous un éclairage de qualité.

Pour conserver notre équilibre interne, cette intensité doit dépasser 2.000 lux au niveau des yeux. En dessous de ce seuil, la glande pinéale secrète de la mélatonine (somnifère) en quantité importante qui peut produire les perturbations suivantes : endormissement et apathie, insomnie, sommeil superficiel, déséquilibre hormonal, baisse de la libido, déprime, diminution d’activité.

Que valent les centres de luminothérapie ?

La luminothérapie est un traitement thérapeutique reconnu pour lutter contre la dépression hivernale et qui permet de redoper notre moral. Les bains de lumière réguliers ont un rôle curatif contre les troubles de l’humeur et du sommeil … les centres de luminothérapie font florès : valent-ils mieux que la luminothérapie à la maison ?
Lire la suite

Eviter la dépression saisonnière hivernale

Blues hivernal, dépression saisonnière, déprime d’hiver, … 10 % d’entre nous souffriraient de ce “coup de pompe” du au manque de lumière, surtout l’hiver … Comment reconnaître et soigner ce trouble affectif saisonnier ?
Lire la suite

Je me mets à la luminothérapie

Bonne résolution ! L’hiver approche et les coups de blues dus au manque de lumière se font déjà ressentir. Heureusement, pour lutter contre la dépression saisonnière, la luminothérapie se révèle être un traitement de choix !
Lire la suite

Luminothérapie :
quelles maladies soigne-t-elle ?

Luminothérapie :
les témoignages

Débat luminothérapie :
la luminothérapie est-elle vraiment efficace ?


64 commentaires Donnez votre avis
  1. depuis toujoursnj”ai souffert d’acné est ce que des séances de lumininothérapie peuventn atténuer lrs cicatrices merci

  2. thought provoking comments here

  3. Je fais un carcinome épidermique , puis je utiliser la luminotherapie sans danger?

  4. VOTRE GUIDE D’ACHAT DEBOUCHE SUR UNE PAGE DE VENTE DE GELULES ET COMPRIMES !!!! et j’en ai besoin toute l’année tellement mon logement est sombre.

  5. J’ai interrompu mes séances de luminothérapie après 6 utilisations. Elles me provoquent des rougeurs sur le visage, le coup et la partie supérieure de la poitrine, pourtant protégée par mon pyjama et ma robe de chambre. Serait il risqué de continuer les séances?
    Par avance merci de votre réponse.

  6. Bonjour,

    La luminothérapie a été une révélation pour moi. Depuis des années mon médecin traitant me prescrivait des anti-dépresseurs jusqu’à qu’une amie me parle des lampes de luminothérapie. J’ai acheté une lampe médicale, conseillée par leur infirmière et en plus remboursée par mon assurance (marque Innosol). Je fais mes séances tous les matins avant de partir au boulot et je me sens super bien. J’ai arrêté les anti-dépresseurs à Noël passé et cela s’est très bien passé. C’est dingue que les médecins n’en parlent pas plus à leurs patients c’est tellement efficace !!!
    Maintenant je cherche un modèle de lampe de voyage, est-ce que quelqu’un en aurait une à me conseiller ?

  7. J’ai découvert il y a peu de temps une méthode naturelle pour se booster quand la lumière n’est pas là ou que les jours sont courts. Se mettre en face de la lumière naturelle, yeux fermés (dehors si c’est possible, sinon, près d’une fenêtre). Mettre sa pensée sur ses yeux un moment, respirer. Puis imaginer que la lumière pénètre dans les yeux, savourer, faites là suivre dans la tête, idem, puis le long de la colonne vertébrale jusqu’en bas.Savourez. Ouvrez les yeux en cillant des paupières pour les habituer à la lumière. Effet garanti, en forme pour toute la journée! Expérimentez, çà ne cooûte rien que le temps de le faire.

  8. Bonjour,
    J’ai oublié de vous demander si je pouvais mettre mes lunettes qui foncent au soleil, car la lampe ne doit pas normalement dégager d’UV.
    Si la lampe possède un variateur de lumière, en baissant l’intensité faut-il rester exposer plus longtemps?
    Je vous remercie de me répondre.
    cordialement

  9. Bonjour,
    Lors des séances de luminothérapie peut on garder ses lunettes de vue?Faut-il diriger la lampe vers les yeux ou plus de côté pour ne pas être ébloui.
    Mon mari est sous médication anxyolitique et anti-dépresseur, peut il faire des séances.
    Je vous remercie
    Cordialement.

  10. Je voudrais savoir si la luminotherapie est efficace pour une presonne qui fait de l’insomnie sévère. On me dit que c’est pour les personnes qui dorment trop est-ce vrai? Répondez moi s v p .Merci a l’avance

  11. Inutile de chercher un centre de luminothérapie puisqu’il n’existe pas. En France seuls les centres du sommeil ou certains hôpitaux administrent des séances de luminothérapie. Cependant il est conseillé de faire ses séances à domicile ou au bureau dans un souci de praticité. En effet, il est plutôt compliqué de se rendre chaque jour dans une institution pour le traitement.
    Aussi il est important de faire ses séances chaque jour et de préférence aux mêmes heures. Soit vous optez pour 30 minutes à 10 000 LUX soit une heure à 5000 Lux. Aujourd’hui nombreux sont ceux qui l’utilisent tout au long de la journée au bureau à une intensité de 2500 lux qui est le seuil de la dose optimale pour éviter le manque de lumière qui provoque le blues hivernal.

  12. Bonjour, je souffre depuis des années de depression saisonnière. J’ai la chance de pouvoir tester la lampe d’éveil philips 3510 depuis 15 jours grâce au site les initiés.fr.
    J’avais entendu parler de ce genre d’appareil avant mais je n’avais jamais osé en acheter un du fait du coût.
    Je suis très satisfaite de cet appareil. Même si cela fait peu de temps que je l’ai, j’ai l’impression le matin d’avoir dormi le nombre d’heure necessaire à mon organisme. De plus cet appareil fait aussi lampe de chevet et lampe d’endormissement.
    Je suis maintenant convaincu et malgré le coût élevé je vais le garder. J’ai le sentiment d’avoir trouvé la solution à mon problème même si comme mon médecin me l’a expliqué il faudra un certain temps avant de retrouver un équilibre.

    • bonsoir horalissy
      a partir de septembre je commence a ressentir les effet de l automne baisse enorme de regime je dort enormement du coup je ne voit pas le jour je reste enfermer quasi toute la journée il faut dire aussi que je suis fibromalgique alors entre la fatigue intense et les douleurs !!!!!!!!et de plus je dort bcp mais vraiment tres mal donc pas de sommeil reparateur , çe qui me donne des sensation de vertige je pense qu une lampe comme celle ci me ferait vraiment du bien pourrait tu me dire deja le site ou tu vas et plus important ou tu a eu cette lampe son prix et comment tu t en sert se serait vraiment tres gentil
      a tres vite
      merçi bcp

  13. Bonne idée la luminothérapie, je vais en parler autour de moi, merci

  14. Souffrant depuis des années du blus hivernal , je me suis équipée de la Golite blue , effet formidable , je dors bien me réveille en pleine forme et plus de déprime , pour les commentaires plus haut étant donné que la lumière bleu est plus intense il convient de la mettre afin que la lumière baigne le profil ,,mettre sa lumière , ne pas rester dans le noir car cela peut provoquer une gêne occulaire.Si j’avais eu conscience plus tôt de ces bienfaits je me serais équipé depuis longtemps mais les lampes sont très performentes maintenant ce qui n’était peut-être pas le cas des années en arrière.

  15. la luminotherapie et les lampes de luminotherapie agit t elle sur la depression moderee ?

    • Jean-Marie

      Bonjour Corinne

      Oui au contraire, comme on a essayé de l’expliquer, une lampe de luminothérapie est particulièrement recommandée en cas de dépression hivernale légère ; pour les dépressions profondes,lourdes et durables, il vaut mieux aller au-delà de sa lampe de luminothérapie et consulter son médecin. bon courage pour l’hiver !

  16. Les ampoules des lampes de luminotherapie peuvent se remplacer quand elles ne s’allument plus mais il est recommandé de les changer environ tous les 2 ans pour conserver une intensité thérapeutique suffisante pour une bonne efficacité de la luminotherapie à domicile

  17. Jean-Marie

    Je vous relaie le message reçu d’Ingrid J : “J’en ai un depuis presque 2 ans et perso j’adore. Je me réveille toujours un peu avant l’heure, presque comme une fleur… Je vois surtout la différence en hiver, ou là, comme il fait nuit le matin, sans ça c’est le coup de mou assuré! Par c…ontre, petit bémol, ça marche très bien pour moi mais pas pour mon mari qui dort comme une souche. En même temps, je ne sais pas si un tremblement de terre pourrait le reveiller, alors une lumière…lol”

Poser vos questions sur la luminothérapie