La luminothérapie est-elle vraiment efficace ? Débat

Rédigé par Pauline, le 2 Dec 2010, à 15 h 49 min

La luminothérapie a de plus en plus de succès. Les lampes de luminothérapie sont devenues une arme populaire contre la déprime hivernal et le manque de lumière.

Pour ne pas sombrer dans la déprime de saison, le fameux « trouble affectif saisonnier », la lampe de  luminothérapie et les simulateurs d’aube semblent s’imposer.

Débat : Selon vous, la luminothérapie est-elle efficace ?

Au delà des études scientifiques, ce sont les utilisateurs qui peuvent réellement témoigner et donner leur avis sur l’efficacité de la luminothérapie, dans la vraie vie.

Vous avez testé la luminothérapie ? Vous souhaitez recevoir des conseils ?

Partagez votre expérience en donnant votre avis ou posez vos questions à nos lecteurs et nos experts.

Je témoigneJe pose ma question


Vos avis sur la luminothérapie

Cela vaut-il le coup d’acheter une lampe de luminothérapie ou un simulateur d’aube ?

Hervé – « Je souffrais constamment de dépression saisonnière. J’avais des angoisses, une perte de moral qui me rendaient la vie difficile. Mon médecin m’a proposé d’essayer la luminothérapie. […] A ma grande surprise, j’en fut très satisfait. L’effet lumière m’a vraiment aidé a combattre les angoisses et à me remonter le moral ».

Emmanuelle – « Même quand on habite une région ensoleillée, on peut être affectée par la dépression saisonnière […] la luminothérapie est utile partout, en hiver ».

Anne So – « Depuis que mon frère fait un traitement de luminothérapie en hiver, (recommandé par notre médecin de famille) on constate qu’il a beaucoup moins de crise de spasmophilie. Il parait également moins fatigué … »

Luminothérapie

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée d'écriture, toujours en quête d'idées pour répondre à vos attentes au niveau éditorial, fan de tennis et de sport en général, c'est elle...

33 commentaires Donnez votre avis
  1. La lumino-thérapie est surtout connue pour permettre de soigner les méfaits de la lumière solaire sur la peau. Mais, il est un usage méconnu : les rayons lumineux traversent la peau et peuvent atteindre les neurones que nous possédons un partout dans le corps. Les rayons solaires en atteignant ces neurones peuvent les inciter à signaler au cerveau une anomalie locale telle qu’une difficulté à faire réagir un petit muscle par exemple. Et ainsi lui faire fabriquer des médicaments afin de remédier au problème. Cependant, les neurones locaux peuvent être + ou – endormis et ne pas réagir très vite. Des expérimentations américaines récentes à ce sujet ont montré l’effet positif de crèmes photo-sensibilisantes pour augmenter l’efficacité de la lumino-thérapie.
    Je suis confronté à un problème pour lequel la médecine et la chirurgie traditionnelles semblent dépourvues c-à-d à des fausses-routes à répétition dans un contexte de tremblement essentiel. J’ai reçu une double stimulation cérébrale afin d’en limiter les effets, mais sans effet sur mes fausses-routes.
    Après diverses tentatives sans succès, j’essaye de m’en sortir avec la luminosité-thérapie mais une plus grande efficacité semble indispensable, ce qui nécessiterait une crème photo-sensibilisante à la lumière à enduire sur elle corps.
    Pouvez-vous m’aider à trouver une telle crème svp. Je vous en serait très reconnaissant. Merci par avance,

    Cordialement,

    Franco Guidarini

  2. Actuellement sous Depakote, abilify et Effexor 75mg + 37.5mg pour une dépression qui dure depuis 3 mois j’aurais voulu savoir si un traitement par luminothérapie pourrait être envisagé?

    • Eh bien dis donc c’est un costaud votre psychatre,au bout de trois mois seulement ils vous fait entrer dans la cour des grands… luminothérapie, acupuncture méthode coué, envisagez ce que vous voulez mais pour l’amour du ciel jetez ces saloperies à la poubelle. Vous tournez sous un cocktail des pires molécules imaginables à haute doses, vous manque juste le tercian et le risperdal… J’ai fait de la luminothérapie et bouffé les mêmes joyeusetés que vous pendant des années, l’arrêt de l’un des deux à mis fin à mes tendances suicidaires, devinez lesquel: indice c’est pas la foutue lumière…

Moi aussi je donne mon avis