La Maison de la Soupe : développement durable et produits locaux

Rédigé par Aurore, le 16 May 2011, à 7 h 49 min

cG : On parle aujourd’hui beaucoup du réchauffement climatique et du dérèglement des saisons. D’un point de vu très pratique, comment le ressentez-vous ?

G.G : Ce qui est sur, c’est que le dérèglement des saisons nous a déjà joué des tours. Notamment lors de l’ouverture où on avait prévu de faire une soupe Épinards/Parmesan, et on n’a pas pu avoir les épinards en question.

Après, la saison arrive trop tard ou trop tôt, c’est parfois dur à gérer. Mais les produits n’ont pas encore disparu.

cG : Vous dites aujourd’hui vouloir développer des franchises un peu partout en France ? Ou en est ce projet ?

G.G : C’est toujours un projet, mais cela va mettre du temps avant de se concrétiser. Déjà, il faut savoir qu’on ne peut pas développer de franchise si on n’a pas déjà déposé trois bilans positifs, rédigé un process et avoir ouvert trois établissements en nom propre.

Pour l’instant, on est encore dans une politique de notoriété et de fidélisation. Cela demande beaucoup d’énergie, c’est dur, mais je n’ai pas de regret.

cG : Avant de créer Jesuislocavore.com et la Maison de la Soupe, comment se concrétisait votre engagement en faveur du développement durable et de la consommation locale ?

G.G : J’étais déjà très sensibilisé. Mais avec la Maison de la Soupe, j’ai redécouvert ce que j’avais le plus apprécié quand j’étais petit : le BSP, le Bon Sens Paysan !

Et pour moi, être en faveur de développement durable et de la consommation locale, c’est juste faire preuve de bon sens.

cG : Allez vous développer d’autres partenariats que ceux qui vous permettent aujourd’hui de proposer à la vente des gâteaux et yaourts fermiers en même temps que de la soupe ?

G.G  : Non je ne pense pas. Je pourrais, mais ça ne m’intéresse pas plus que cela. Si je dois le faire pour manger, je le ferais, mais devenir une véritable épicerie, ce n’est pas le concept.

Ce que je vends avant tout, c’est de la soupe !

cG : Comment imaginez vous aujourd’hui les partenariats avec les entreprises que vous souhaitez mettre en place ?

G.G : C’est difficile de s’approcher des entreprises. Même en leur proposant de s’occuper de tout, elles ne sont pas vraiment ouvertes à me laisser vendre sur place, alors que cela pourrait être une bonne alternative aux frites et sandwichs du midi !

Et il faut également passer le barrage des conciergeries dans les grandes entreprises, c’est pas toujours facile. Sans compter les entreprises qui disposent de leur propre cantine.

cG : Comment voyez vous le futur de votre entreprise ? Quelles sont vos ambitions ?

G.G : Le futur, je le vois bien, il faut être optimiste ! J’espère que le projet pourra grandir et se développer dans les années à venir.

cG : Et pour finir… Est-ce qu’on aime toujours la soupe quand on en vend tous les jours et quelle est votre recette préférée de soupe ? !

G.G : Oui, on aime toujours la soupe. On se fait plaisir ! Avant, je n’en mangeais jamais.

Mes préférées, ce sont sans doute celles à l’endive et à l’échalote, navet-curry et céleri-châtaigne ! Ma fille adore celle aux champignons et à l’ail !

p.4> Ce que pensent les clients

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Curieusement, cela fait un mois que j’ai cette idée de créer et vendre mes soupes. Qq questions pour débuter:
    – l’endroit pour la fabrication (un laboratoire certifié ou juste un local comme ma cuisine ?)
    – les autorisations auprès de l’administration ?
    Merci pour vos commentaires et bravo !

  2. Très belle idée, c’est l’avenir en fait, bénévole sur un Jardin Partagé dans le Val-de-Marne nous organisons des ateliers cuisine avec le même concept, proximité, produits frais de saison, bravo à vous

  3. Bonjour je viens de lire l’article sur la maison de la soupe et je trouve cela génial. Je suis une grande consommatrice de soupe été comme hiver. Mais comme je suis handicapée je n’ai pas toujours la force ni l’envie de les préparer. Je voudrai savoir si on peut en commander ?
    Cela serait super de savoir que l’on mange sain et surtout ce qu’il y a dedans et comment cela est préparé.
    TRES BONNE IDEE.
    BONNE CONTINUITE.

Moi aussi je donne mon avis