Le merlan, ce poisson que l’on peut acheter

Afin de compléter le guide d’achat, le poisson à l’honneur cette semaine-ci est le merlan. Poisson casanier vivant en bancs denses parfois composés de plusieurs centaines d’individus, c’est une espèce très connue qui se pêche en France et n’est pas menacée.

Rédigé par Annabelle, le 6 Oct 2017, à 7 h 20 min

Parmi les poissons que l’on peut acheter sans craindre de nuire à l’environnement, le merlan. Ouvrons la liste “Feu vert” avec ce poisson, première espèce passée en revue dans le “Guide poisson” de consoGlobe.com

Guide poisson : le merlan espèce à apprécier  sans risques

Le merlan, ou Merlangius merlangus, ou aussi Whiting en anglais, est un poisson de la même famille que la morue, l’églefin, le lieu ou le tacaud. Il possède une mâchoire supérieure proéminente, trois nageoires dorsales et deux nageoires anales ainsi qu’une tache noire à la base des nageoires pectorales.

merlan

Merlan entier © Iryna Kondrashova

Le merlan est l’un des poissons les plus achetés en France. La chair du merlan est délicate, feuilletée, et a un goût très fin. Si elle tend à se fragiliser à la cuisson, son goût subtil n’en reste pas moins très apprécié de tous. C’est le poisson diététique par excellence.

  • Poids : 700 g en moyenne
  • Taille maximale : 70 cm
  • Durée de vie : 20 ans
  • Période de frai : Février à Avril
  • Période de pêche : abondant en automne et hiver d’octobre à janvier

L’habitat du merlan

Poisson d’eaux froides, il fréquente les eaux de l’Atlantique Nord-Est, du Nord de la Norvège et de l’Islande au Portugal, la partie Sud-Ouest de la mer de Barents (au nord de la Norvège et de la Russie occidentale), ainsi que le Nord-Est de la Méditerranée et la mer Noire. Il est plus petit en Méditerranée. Il vit entre 10 et 200 mètres des côtes, entre 30 et 100 mètres de profondeur sur les fonds graveleux ou vaseux.

Il s’agit d’un poisson prédateur qui se nourrit d’autres poissons (sprats, anchois, tacauds, etc.), mais aussi de petits crabes et de mollusques. Les jeunes se nourrissent principalement de crustacés (ex : crevettes).

État des stocks et pêche

Bien que le merlan soit un poisson très connu, son stock n’est pas en danger.

merlan

Filets de merlan © Jacek Chabraszewski

Ressource : FEU VERT

L’état des stocks est OK, c’est-à-dire la quantité de poissons adultes que l’on peut pêcher tout en conservant un nombre suffisant de poissons en âge de reproduire, est satisfaisant.

Taille minimum de capture : OUI

Ne pas acheter de poisson de cette espèce de taille inférieure à 27 cm (calibre minimum de consommation). À cette taille, il aura déjà eu le temps de se reproduire au moins une fois.

Choisir et conserver son merlan

La peau mordorée et argentée du merlan frais doit briller, son oeil doit rester proéminent et clair, ses ouïes doivent être bien rouges. Quand il est frais, ce poisson a une bonne odeur iodée. Il s’achète entier avec la tête ou coupé en filets.

Les apports nutritionnels pour 100 g de merlan

Le merlan riche en protéines (environ 15 g pour 100 g) et pauvre en lipides (moins de 1 g pour 100 g de chair) remplace très bien la viande, de plus il est riche en vitamines et en oligo-éléments.

  • Calories : 128 kcal
  • Protéines : 19,6 g
  • Graisses : 5,6 g
  • Oméga-3 : 0,26 g
Nutriments et vitamines :
  • Vitamine A : 2 %
  • Vitamine B1 : 5 %
  • Vitamine B2 : 20 %
  • Vitamine B3 : 62 %
  • Vitamine B5 : 8 %
  • Vitamine B6 : 25 %
  • Vitamine B12 : 153 %
  • Vitamine D : 26 %
  • Vitamine E : 2 %

N’oubliez pas de toujours le consommer à la bonne saison et sans trop d’excès ! En choisissant le merlan, on diminue la demande pour des espèces surexploitées.

Illustration bannière : Merlan – © Les DéspéRadiens
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. je suis sensible à vos propositions

Moi aussi je donne mon avis