Mr Goodfish ou comment bien choisir son poisson !

À l’occasion de la semaine de la pêche responsable du 20 au 26 février, il est opportun de rappeler la mission de Mr Goodfish. Lancée par le Réseau Océan Mondial, l’action a pour but de sensibiliser le public et les professionnels de l’industrie poissonnière à la consommation durable de produits de la mer. Un outil très efficace !

Rédigé par Séverine Bascot, le 20 Feb 2017, à 18 h 10 min

Lancée en mars 2010 par le Réseau Océan Mondial, la campagne « Mr.Goodfish » est toujours d’actualité. Son but ? Sensibiliser le public et les professionnels de l’industrie poissonnière à la consommation durable de produits de la mer…

Mr Goodfish : un guide de la conso durable dédié au poisson

Ce Bison futé du poisson frais est un programme européen qui a donc pour objectif d’aider le consommateur à opter pour des poissons non-menacés d’extinction et les acheter en fonction de la saison. Cette campagne vise à encourager les bonnes pratiques tout au long de la chaîne, allant des pêcheurs aux consommateurs, et à mettre en valeur les ressources halieutiques durables, la pêche et l’aquaculture « durables ».

« Bien choisir son poisson, c’est bon pour la mer, c’est bon pour vous », tel est le mot d’ordre de cette campagne, issue d’un partenariat entre trois grands aquariums européens : celui de Gênes en Italie, de la Corogne en Espagne et de Boulogne-sur-Mer en France.

C’est la toute première opération de cette envergure à inciter les consommateurs et les professionnels du secteur à participer ensemble à la sauvegarde des espèces menacées par la surpêche…

Sur le site Mr GoodFish, vous trouverez notamment des listes de poissons recommandés selon leur provenance pour chaque saison, mais aussi des recettes pour les accommoder.

Mr Goodfish, poster saison été 2017

Les recommandations pour la saison Été 2017 © Mr Goodfish

Chez les poissonniers comme chez les restaurateurs, l’initiative séduit. Une grande partie des chefs cuisiniers de la côte d’Opale, par exemple, ont signé la charte d’engagement Mr Goodfish. L’idée est aussi de mettre en avant des poissons dont on entend très peu parler comme le grondin, le tacaud ou le lieu noir.

Selon Philippe Vallette, directeur général de Nausicaa, le centre national de la mer, si le consommateur choisit, ne serait-ce qu’une seule fois dans l’année un poisson Mr.Goodfish à la place d’un autre poisson, l’impact sera positif sur 18.000 tonnes de poissons menacés.

Un logo bleu pour consommer le bon poisson

Logo Mr GoodfishMr Goodfish est représenté par un logo bleu apposé sur les étiquettes des étals des poissonneries et sur les cartes des restaurants. Le logo est également apparu dans certaines cantines scolaires et restaurants collectifs, et devrait également s’afficher bientôt dans les supermarchés(2).

Sur le site Internet, des listes indiquent l’état des stocks et la saison adéquate pour consommer tel ou tel poisson, que vous soyez près de la Manche, en Bretagne, sur les côtes atlantiques ou méditerranéennes : un répertoire, établi par un comité de scientifiques de l’Ifremer, de pêcheurs et de professionnels de la filière et actualisé chaque trimestre avec un poster à consulter avant ses achats.

Le plus : Mr Goodfish ne fait pas les choses à moitié et propose des kits éducatifs pour sensibiliser les plus jeunes à l amer, ses produits et leur consommation responsable.

La pêche en chiffres

  • En 2014, sur les 167,2 millions de tonnes de poissons pêchés annuellement, 146,3 ont été destinés à l’alimentation humaine. (pour rappel, 95 millions de tonnes de poissons avaient été pêchés en 2007)
  • Selon la FAO, la pêche illégale représenterait 26 millions de tonnes de poisson par an, soit plus de 15 % de la production totale de la pêche de capture dans le monde.
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. La consommation de poisson durable n’existe pas. Les hommes ont épuisé les mers, et continuent à se voiler les yeux pour remplir leur ventre et leur portefeuille. La solution doit venir des consommateurs : ne mangez plus de poissons ! Pour plus d’infos : http://www.vegplanete.com.
    Entre une planète durable et une assiette “bien” garnie, vous choisissez quoi ?

Moi aussi je donne mon avis