La Boucherie Végétarienne à Paris : « pour amener vers le végétarisme »

Rédigé par Daxia Rojas, le 1 Jul 2015, à 11 h 56 min

Ça a l’aspect, l’odeur et le goût de la viande, mais ce n’est pas de la viande. Les simili-carnés, auparavant disponibles exclusivement sur internet et dans certaines boutiques spécialisées, ont désormais pignon sur rue à Paris avec l’ouverture de la première Boucherie Végétarienne. Situé place d’Aligre, en plein coeur du 12e arrondissement, le magasin combine une boutique et un espace snacking à base de wraps et burgers 100 % végétariens. Rencontre avec Philippe Conte, co-fondateur de la Boucherie Végétarienne.

consoGlobe – Comment est né le concept de la Boucherie Végétarienne ?

Philippe ConteTout a commencé en 2012 lors d’une invitation à dîner chez des amis en Hollande. C’est là, qu’avec mon associée Isabelle Bensimon, on a goûté pour la première fois à des substituts de viande. On s’est rendu compte que ce concept n’existait pas en France alors qu’il est très développé aux Etats-Unis, en Suisse, aux Pays-Bas et en Allemagne. On a donc décidé de se lancer dans cette aventure.

Boucherie végétarienne

Nous avons ouvert la boucherie il y a un mois et nous avons aujourd’hui environ une quarantaine de clients par jour. Les gens peuvent manger sur place, acheter des produits surgelés mais aussi se faire livrer à domicile grâce au site internet. Le côté snacking est important. Au départ, on voulait faire une boucherie qui serait une grande boutique avec des congélateurs. Mais on s’est dit que les gens n’achèteraient pas. Il faut qu’ils goûtent et ensuite ils sont convaincus.

consoGlobe – Pourquoi avoir choisi le 12e arrondissement ?

PC – Il y avait la volonté très forte d’être à Aligre parce que c’est un quartier vivant avec une forte connotation alimentaire. C’est aussi un quartier d’échange entre toutes les communautés, c’est agréable.

consoGlobe -D’où viennent les produits et comment sont-ils fabriqués ?

PC – Tous nos produits sont fabriqués aux Pays-Bas par une entreprise qui fournit tous les pays européens. On obtient nos simili-carnés avec un mélange de froment, de pois (pois chiches, petits pois) et de soja. En fonction de ce qu’on veut imiter, du poulet ou du boeuf par exemple, les dosages changent. Le tout est congelé puis compressé. Ensuite on rajoute des épices et des exhausteurs de goût en fonction des pays. Dans nos produits, on mettra moins de sel qu’en Hollande par exemple.

Je crois au progrès par étape. Ce n’est pas tout ou rien.

 

consoGlobe – Il y a beaucoup de débats autour des simili-carnés, notamment au niveau de la volonté d’imiter le goût de la viande à tout prix, mais aussi sur la production de ces substituts de viande. Que pouvez-vous répondre à vos détracteurs ?

PC – C’est vrai qu’on a beaucoup de critiques de vegans qui nous accusent d’utiliser de la poudre de lait et des oeufs bio. Mais notre cible c’est surtout les végétariens et les flexitariens. On s’adresse en priorité à ceux qui sont habitués au goût de la viande. Après, même pour les végétariens qui n’aiment pas le goût de la viande, s’ils font un dîner avec des amis, nos produits peuvent être un moyen d’amener plus de personnes vers le végétarisme. Qu’est-ce qui fera fermer le plus d’abattoirs ? L’action individuelle ? Ou l’action pour faire changer d’opinion les carnistes et leur montrer qu’on peut se passer de la viande ? Je crois au progrès par étape. Ce n’est pas tout ou rien.

boucherie-végétarienne-paris-vegan

consoGlobe – Vous parlez de progrès, est-ce qu’il y a un aspect militant dans votre démarche ?

PC – Nous sommes engagés oui. La production de viande détruit la planète. Elle contribue à la déforestation en Amazonie, au Congo, à l’effet de serre. Tout le monde est au courant du réchauffement climatique mais les gens se disent qu’ils ne peuvent rien faire. Mais si on veut agir, c’est très simple, il suffit de réduire sa consommation de viande. C’est plus facile que changer sa voiture. Notre but c’est donc de casser le mode de production de la viande.

Si on joue sur le concept de « boucherie », c’est pour le côté humoristique bien sûr, mais c’est aussi pour attaquer directement l’ennemi. On s’attendait, d’ailleurs, à une forte réaction du syndicat de la boucherie, mais pour l’instant il nous ignore. Dans l’ensemble, on est très attaché au concept éthique. Par rapport à la planète, la biosphère, mais aussi par rapport à la souffrance animale. Tous les emballages des produits sont recyclables, les additifs sont naturels. Même dans la partie snacking, les couverts sont en bois, on n’utilise pas de gobelets en plastique. La boutique aussi est en bois et toute la décoration a été réalisée par l’association d’insertion, Objectif.

consoGlobe – Quelle est la prochaine étape ?

PC – On travaille à un principe de livraison dans toute la France. On aimerait aussi ouvrir d’autres boutiques en France. Dans l’idéal, on voudrait une boucherie végétarienne dans toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



D’origine chilienne, née à Paris, passée par Hong Kong et résidant à Lille, Daxia est attirée par l’aventure qu’elle soit aux quatre coins du monde...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis entrain de passer progressivement au végétarisme sans laitages et sans gluten. Je regrette donc la présence de froment et aussi d’exhausteur de goût (probablement du glutamate).
    J’espère qu’il y aura par la suite des produits sans ces deux composants.
    Cela dit l’initiative me parait excellente et vivement la livraison dans toute la France.

  2. Étant Vegetarien, j’ai acheté dans un magasin bio un salami Vegetarien. Les invités n’y ont vu que du feu. Après je me demande quel intérêt on a d’imiter la viande ? Des carnivores coloreraient ils la viande en vert pour la faire ressembler à des haricots verts ?

  3. BRAVOooo, désolée si je poste 2 fois mais le 1er ne s’est pas validé, excellente initiative qui va contribuer non seulement à soulager toutes ses souffrances animales, toutes ces horreurs insupportables pour pour les connaître faut il encore se documenter voici:https://www.facebook.com/mercyforanimals?fref=photo et si après la sensibilité n’agit toujours pas et bien vous dire qu’entre la nourriture à laquelle ces animaux sont engraissés, les antibiotiques et tout le reste c’est une ingestion de purs poisons! alors oui quelques exhausteurs de goût que l’on trouve d’ailleurs partout dans l’alimentaire n’est pas grand chose, vous avez prévu de faire de la vente directe par internet, bcp sont concernés car ce n’est pas facile de s’approvisionner en ce domaine, je vous souhaite un franc succès et bravo pour cette initiative où animaux et humains y trouveront tous leurs comptes!

  4. BRAVOoooo, enfin, tant de souffrances et d’horreurs pour tous ces animaux qui peuvent non seulement êtres évitées mais en plus pour nous humains, manger sainement, car la viande n’est plus déjà ce qu’elle était autrefois pour ceux qui en mangent encore, tant d’antibiotiques et de mauvaise nourriture pour les animaux font que nous ingérons des choses certainement encore bien plus soucieuse que les exhausteurs de goûts que nous trouvons de toute façon dans tout le reste de la chaine alimentaire….à force de partager dans le domaine de la souffrance animale, je ne puis non seulement avaler de viande sans revoir l’ensemble et je ne peux plus non plus passer devant les rayons et pourtant j’aimais tant cela autrefois mais j’ignorais tant de chose donc c’était avant! Voilà me concernant et j’aimerais justement un endroit où je puisse commander via internet par exemple les produits de votre boutique, j’espère que c’est à l’étude car franchement c’est très difficile de s’approvisionner en ce domaine suivant l’endroit où l’on se trouve en France.Je vous souhaite bcp de succès et vous remercie de faire en sorte de faciliter la vie aux végétariens et à tous ceux qui le deviendront ainsi, à bientôt!

  5. enfin, encore une bonne chose pour propager une alimentation saine. C’est vrai que je suis allérgique aux laitages, mais cette initiative me plaît. Bravo. Notre planette a besoin d’être protégée. Mais nous voulons quand même bien manger et nous régaler et faire régaler les invités. J’attends avec impatience le moment que je puisse commander par l’internet cette « viande ». J’habite un peu loin de Paris, dans les Alpes de Haute Provence. A quand les commandes ? Merci et bon courage. Ivana

  6. Très bonne idée, beaucoup plus sain que les animaux que l’on appelle « VIANDE » vivants au départ, bourrés d’antibiotique, à tel point que l’on ne peut présenter l’animal assassiné à la consommation, il faut attendre 5 jours avant de consommer Par contre le mot « boucherie » me dérange, car c’est le mot des carnivores, non je l’aurais appelé « au bon steack » végétarien, ou délices du palais des fines bouches….En tout cas bravo, l’initiative est bonne, il est temps, de réveiller ce monde bestial, en élevant le niveau.

  7. Je trouve ça très bien et très intelligent comme démarche. D’autant qu’on peut vraiment bluffer des accros à la viande avec des substituts pareils.
    J’ai tenté l’expérience voici plus de 20 ans avec des protéines de soja que j’avais cuisinées comme de la viande : mes invités cherchaient ce que c’était comme viande !!!! et « la » trouvaient délicieuse…c’était comique. Ils n’ont eu la solution qu’après avoir fini le dessert et s’être extasié sur cette si bonne « viande »…(vu que je n’en consomme pas, je n’allais pas en cuisiner et aller contre mes credos.) Ils ont adoré 🙂 .
    Souvent ceux qui disent « bah, j’aime pas », c’est qu’ils n’ont même pas goûté !!!

  8. Pas bien appétissant tout ça….
    « congelé, compressé…. »
     » exhausteurs de goût,… » pas bien naturel ça !
    quelle est la valeur alimentaire?
    En ce qui me concerne ce n’est pas pour tout de suite si c’est ça l’alternative….

    • commentaire : Vous avez raison de vous exprimer, mais si vous voulez manger de la vrai viande alors ayez le courage de vous tuer la bête vous même. Heureusement que nous sommes libre et nous apprenons à nous respecter. Je vous respecte et je pense que des personnes qui vous ressemble pourrons aussi respecter ceux qui pensent et agissent différement, sans nuire à l’humanité. « Faites aux autres ce que vous voulez qu’on vous fasse « , Une sagesse millenaire dans la Bible et d’autres sages

    • Cette alternative-là est bien plus saine que la viande qui est bourrée d’antibiotiques, de vaccins et autres substances peu ragoutantes ingérées par l’animal, viande industrielle qui rappelons le, représente environ 90% du marché.
      De plus, la viande aussi artisanale qu’elle puisse être, est un aliment non adapté à l’humain. Les protéines animales sont la cause de bons nombres de maladies y compris le cancer.
      Quant à la valeur alimentaire de la « viande » végétale, elle est bien meilleure, les protéines végétales sont bien plus digestes et contiennent davantage de bons nutriments.
      Cette alternative est pour ceux qui n’ont pas le temps mais il est possible de préparer soi-même ses steaks végétaux, ils n’en sont que meilleurs…
      Dans tous les cas, même industrielle, cette alternative est plus saine que la meilleure des viandes et très bonne au goût.

Moi aussi je donne mon avis