Nouvelle pratique. Êtes-vous un flexitarien ?

Rédigé par Aurore, le 14 sept 2011, à 17 h 48 min
Nouvelle pratique. Êtes-vous un flexitarien ?

Flexita-quoi ? Flexitarien ! Ce terme ne vous dit rien ? Il prend pourtant de plus en plus d’importance. Il s’agit d’une pratique alimentaire tout droit venue des États-Unis et qui définit les individus qui adoptent la plupart du temps un régime végétarien, tout en s’autorisant quelques écarts.

Flexitarien : le végétarien flexible !

Peut-être êtes-vous flexitarien sans même le savoir ? Car le concept semble  assez répandu, si ce n’est que les individus qui ont adopté cette pratique alimentaire n’ont pas forcément mis de nom dessus.

Des légumes, des fruits, des légumineuses… Et un peu de viande !

Les flexitariens sont-ils des végétariens non-motivés, ou des végétariens mesurés ?

Les flexitariens ou semi-végétariens sont des individus dont le régime alimentaire est surtout basé sur la consommation de légumes, de fruits, de légumineuses, d’oeufs, de produits laitiers. En cela, leurs repas ressemblent beaucoup à ceux des végétariens.

Mais si le végétarien refuse catégoriquement d’inscrire dans son schéma alimentaire un morceau de viande ou de poisson à l’occasion, ce n’est pas le cas du flexitarien, et voilà en quoi ils se différencient.

Être végétarien, c’est quoi ?

Le flexitarisme consiste à manger moins de viande et plus de végétaux sans pour autant être végétarien,. Le flexitarien s’accorde le droit occasionnellement de manger du poisson ou de la viande, que cela soit par envie, par praticité (lors d’une invitation à un repas entre amis) ou même par plaisir.

Les arguments des flexitariens

Flexitariens, des végétariens non-motivés ? Non ! Il s’agit plutôt d’individus sensibles à la cause animale et à la nocivité avancée de la viande, qui souhaitent apporter leur contribution à la nécessité de changer de régime alimentaire dans les pays consommateurs de viande, tout en refusant de s’enfermer dans une case alimentaire spécifique.

Les flexitariens sont d’ailleurs souvent sensibles également à la qualité des aliments qu’ils consomment, préférant acheter les fruits et légumes dans les AMAP, les magasins Bio ou alors les cultiver directement, plutôt que les légumes des supermarchés, traités aux pesticides.

*

La suite p.2> Les bonnes raisons de devenir flexitarien

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

28 commentaires Donnez votre avis
  1. Je viens de découvrir que je suis flexitarienne. Pour les raisons qu’explique l’article.
    Je suis une athée, qui aime la diversité et qui n’accepte qu’un minimum de principes rigides. Donc le végétarisme… pour moi, c’est un peu une religion.
    Par contre, je peux comprendre qu’il est nocif de manger trop de viande et de laitage, qu’il faut élever et abattre les animaux dans les meilleures conditions, que nous sommes devenus riches sans avoir appris à l’être et que notre alimentation est donc devenue bien trop riche pour notre santé.
    Recherchant une alimentation variée et un peu plus équilibrée, j’ai naturellement cherché à diminuer les apports en viande et laitage même si je n’ai aucune intention de m’en passer pour l’instant, tout simplement parce que j’ai l’habitude de me nourrir ainsi et que changer totalement nécessite une motivation particulière que je n’ai pas. Même lorsque j’ai essayé de diminuer ma consommation alimentaire pour maigrir après une prise de poids, je n’ai jamais supprimé mon chocolat au lait chaud du matin…

  2. Je ne comprends rien à ce que vous dites… peut-on m’expliquer, je crois que je suis vraiment idiote…

  3. Être flexitarien c’est ne jamais acheter de viande ni en manger mais quand on est invité chez des gens on mange viande ou pas viande. Quand on mange au moins une fois par semaine de la viande on est omnivore point barre

  4. Bonjour,

    J’ai découvert également que nous sommes flexitariens à la maison et nous ne l’avons pas cherché. On évite tout simplement de manger de la viande rouge tous les jours. On en mange (enfin mon compagnon) donc une à deux fois par semaine de la viande rouge, puis idem pour la viande blanche, idem pour le poisson, etc… et pour ma part, je fais des journées exclusivement végé car c’est mon goût perso : j’adore les galettes de céréales et les galettes tofu à la provençale, à l’indienne, etc… en n’oubliant pas de se régaler de fruits, légumes, légumes secs, on essaie de diminuer le gluten (moins de pâtisseries industrielles, pain, pâtes, etc… on en mange trop souvent en fait). Par contre on est fan de fromage, donc pour nous ça serait dur d’arrêter. Et sinon on ne boit plus du tout de lait de vache. Exit le beurre. Exclusivement du beurre végétal (car attention , la margarine que l’on trouve en supermarché type St Hubert contient du lactose !). Mon compagnon lui en mange tjs dans ses pâtes etc.. Moi de temps en temps mais rarement. Et mon fils lui est intolérant au lait de vache donc on mange des yaourts au lait de brebis à la myrtille, aux fruits rouges ou nature au sucre etc… et on se régale ! On se porte tous très bien !

  5. Je voudrais juste rappeler que les homo sapiens sont des animaux carnivores, et que donc par nature, ils ont besoin de manger de la viande, sinon on aurait pas des canines et des enzymes faites uniquement pour dégrader la chaire animale dans notre estomac (entre autre).
    De plus, le lait et tous les produits laitiers sont produits, jusqu’à maintenant en tout cas, par des animaux, et à 90% par des vaches. Alors pourquoi ne pas valoriser ces animaux en viande comestible quand ils sont trop vieux et doivent partir à l’abattoir? Et pour rappel, le lait (et donc aussi les produits laitiers) ne doit plus faire partie de l’alimentation des animaux adultes (et donc des humains), selon les règles de la nature… C’est uniquement pour nous aider à nous développer étant petits.
    Je suis dans le domaine de l’environnement et de l’agriculture, et je trouve qu’il y a beaucoup de fausses informations dans cet article… C’est dommage.
    Par contre, attention, je n’ai absolument rien contre les végétariens, végétaliens, ou flexitarien, et je ne juge pas du tout les choix de chacun quant à ce qu’il souhaite manger, je critique surtout le manque de sérieux de l’article, qui n’est pas du tout objectif.
    Sur ce, bonne journée à tous !

    • L’être humain est Omnivore en réalité (viandes et végétaux), comme le chien et plein d’autres, un carnivore ne mange que de la viande.

    • Exacte Maxime, merci de la précision. C’était dans le but d’insister sur le côté viande, mais tu as raison, nous sommes omnivores :)

    • Il n’y a absolument aucun BESOIN de manger de la viande.
      Allez dire ça au demi-milliard d’indiens qui sont végétariens et se portent parfaitement bien.

    • Non, les hommes sont des frugivores (comme beaucoup de nos parents les singes) et en aucun cas des carnivores! Nous n’avons pas la mâchoire, les dents, et surtout le même système digestif que les carnivores(comme le démontre par exemple ce tableau : google.fr/imgres?client=firefox-a&hs=knT&sa=X&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1440&bih=736&tbm=isch&tbnid=EzluUW-yKbQ6bM:&imgrefurl=http://mutien.com/site_officiel/%3Fp%3D7985&docid=leNSUwdl9a80eM&imgurl=http://mutien.com/site_officiel/wp-content/uploads/2013/03/Tableau_frug_carnivore.jpg&w=600&h=720&ei=oSG3Uo7aNtTu0gXFy4DoAQ&zoom=1&iact=rc&dur=233&page=1&tbnh=142&tbnw=118&start=0&ndsp=30&ved=1t:429,r:4,s:0,i:95&tx=46&ty=44)
      Donc l’être humain n’est pas pas omnivore, de par sa physiologie. (chose qu’on nous rabâche malheureusement depuis notre plus tendre enfance)
      En revanche je suis d’accord avec vous à propos des produits laitiers. Ils les mettent un peu en avant dans l’article, ce qui n’est pas une bonne chose. De nombreuses études récentes ont prouvé que les produits laitiers sont mauvais pour la santé. (même pour l’enfant, le lait de vache n’étant pas adapté pour les humains, mais pour les veaux)

    • Conflit d’intérêts vous connaissez ?
      “Ne mord pas la main qui te nourrit”

      Comment peut on avoir résolument une activité rémunérée qui dépend d’une pratique de consommation courante, et croire qu’il nous reste un brin d’objectivité quand au maintien de l’existant dont on dépend ?

  6. Nous sommes flexitariens depuis maintenant environ 3 ans.
    Les raisons qui nous ont amenés à ce changement de régime alimentaire sont dans l’ordre : les raisons de santé, environnementales et budgétaires.
    Nous mangeons principalement des repas à base de légumes, légumineuses, céréales, fruits, oeufs, et poulet (occasionnellement de la dinde, et exceptionnellement du canard).
    Nous ne consommons ni cheval, ni mouton (beurk), ni porc ni boeuf ni veau. Nous mangeons également des laitages mais seulement de brebis ou de chèvre (pas de vache).

    Nous cultivons notre potager et quelques petits fruits.
    Nous achetons bio en majorité (coopératives).
    Nous sommes très actifs et depuis qu’on a changé notre alimentaion on ne s’est jamais aussi bien porté.

    • C’est très bien en dehors d’un détail qui me fait sérieusement tiquer : vous vous glorifiez de manger de la viande de dinde, poulet et canard… qui sont le plus souvent issus d’élevages intensifs, soumis à des stress et des pratiques cruelles (ablation du bec, confinement, mauvaise hygiène des locaux entraînant leur cécité, maintien dans une quasi obscurité pour éviter que les animaux ne s’attaquent mutuellement…) sans compter que la majeure partie des poulets sont des poulets dits de chair, fruits de manipulations génétiques qui ont pour conséquences que ces pauvres bêtes grandissent trop vite et que leurs pattes peinent à suporter leur propre poids, entraînant des douleurs atroces que seul un traitement peut aténuer.

  7. Avant tout 95% biologique!… C’est la base!

  8. lol on c vraiment plus koi inventé…
    j’dois surement être flexicarnivore vu qu’il m’arrive de faire un écart entre 2 steack

    c pourtant pas compliqué ya les carnivore les omnivore et les végétarien a la limite je veux bien encore accepté les végétalien comme catégorie supplémentaire mais les flexitarien c’est un mot qui veux rien dire
    Et la définition que nous propose cette article définie juste un omnivore qui mange très peu de viande mais il en reste un malgré tout

    • Tout à fait idiot comme réponse, sacahnt que les carnivrores ont 40% de chance de plus de mourir d’un cancer du colon ou d’un AVC.
      Flexitarisme, c’est un choix de vie contre la maltraitance des animaux et leur surconsommation mais qui admet parfois un besoin en viande ou poisson et qui d’ailleurs permet comme il le dise de ne pas embeter quand on mange chez des invités. Hmm voyez, avant les animaux vivait dans un habitat naturel et se faisaient chasser, en ça les animaux n’était pas maltraité du tout; il mourraient ouais, mais pas en masse comme maintenant et cf le fleuve de Shangai d’en ce moment c’est vraiment pas du joli ce qu’on leur fait.
      C’est une très bonne alternative, c’est l’homme moderne

    • Violette:
      Non, le flexitarisme ça n’est pas un choix de vie contre la maltraitance des animaux. C’est du conformisme social: je ne mange pas de viande sauf quand ça risque d’être mal vu, et quand j’en ai envie, et quand je n’ai pas le choix, et quand je suis invité.
      En fait, tout le temps…

    • Violette, oh que si nos ancêtres ont participé à des massacres en masse. L’une des méthodes de chasse les plus courantes était de pousser les animaux affolés en bas d’une falaise. Tous ne mourraient pas, seuls étaient achevés ceux qui étaient emportés pour la consommation, soit un très petit pourcentage…

      Pour le reste, la physiologie humaine fait que nous sommes omnivores et le flexitarisme (mon dieu que les gens aiment être catégorisés, normés…) n’est jamais qu’une autre appellation pour l’être omnivore que nous sommes. Je consomme comme des flexitariens, je pense la même chose d’un point de vue éthique de l’élevage, de la surconsommation… mais JAMAIS je ne me laisserai catégoriser ainsi. Marre des normes, normés et normeurs !

  9. Je suis “flexitarien”… surtout flexi, pas par idéologie mais par gout…
    En Alaska, petit “village”, a une heure de vol d’une permanence santé, je mange beaucoup de viande(élan), poisson(saumon), fruits rouges locaux, etc., etc..
    En Normandie, je cultive mon propre potager, presque 0 intrants(sauf certaines semences, ou épluchures dans compost), j’ai mes pommes, fruits rouges, etc., sans traitement, des oeufs(voisine, poules libres…), pas de fromages normands(une ou deux fois par an), parfois un peu de viande(mais très peu, souvent par “politesse” même si je la trouve dégueulasse à gerber: le calva est là pour faire passer cette m.), la charcuterie normande: pas possible(je vomis).
    Dans le Sud Ouest… Les bons poulets fermiers libres, les bons jambons(ils gambadent dans les collines/forêts..), fromages de chèvres/brebis, fruits, tomates de petits producteurs(ou leurs fils) que je connais depuis tout petit…
    Etc., Etc., en fonction de “j’aime ou j’aime pas” et “je me sens bien avec ou pas”… Je mange peu de viande quand elle est dégueulasse, ce qui est souvent le cas(les bouchers? la qualité bouchère? la bonne blague: autant aller à MacDo…)

  10. bonjour,je voudrais commencer un régime flexitarien,quelqu’un pourrait’il me donner une journée type de menu,merci

    • tapes régime vegetarien sur google (par exempel tu trovues cette page et tu t’autorise viande/oeufs/produits laitiers : quand tu veux !

  11. Merci, très intéressant! On peut dire que je suis flexitarien alors. Je serais resté omnivore si je pensais que notre société était respectueuse des animaux. Etre végétarien est un peu compliqué pour moi, vivant en couple et ayant du mal à ne pas céder à quelques plats que j’aime, mais j’ai drastiquement réduit ma consommation de viande et dérivés, pour moins participer à cette souffrance animale quotidienne et à la pollution par la surproduction.

  12. Je suis donc, moi aussi, une “Madame Jourdain” qui fait non pas de la prose sans le savoir de Molière, mais du “flexitarisme” (ouf!!). J’ai 55 ans et, petit à petit, je prépare de plus en plus de plats de légumes de saison et seulement de temps à autre de la viande, que nous apprécions à petites doses… et tout va bien !
    Merci pour vos rubriques.

  13. Bonjour, 10 novembre 2012 à 14h53
    Êtes-vous un flexitarien ?…OUI mais je ne savais que ce mot exista…!
    Il y a environ 25 ans…j’ai stoppé le tabac…puis j’ai fait mon pain bio, puis j’ai supprimé à 95% la viande…un peu de jambon de Boyonne (je suis du sud…) et je me porte bien…je suis en forme…moins de ride que les “viandars”…je ne mange plus de “cadavre” de bovidé mais je mange des oeufs bio, des fruits de mer toutes les semaines…18 huitres, des moules…crabes etc…
    pas beaucoup d’alcool mais un tentinet de vin rouge “bio”…et bien sur du pastis avec modérations et mes amis (ies)…
    Une heure de marche à pieds et de la promenade à vélo…je suis contre la compétition…car pour moi la “compétition” c’es écraser l’autre…!
    Bonne sant à toute et tous
    PS:on vous fait croire que c’est difficile à stopper le “tabac”…c’est relatif…mais c’est plus dur pour ceux qui fume des marlboro car elles contiennes de la drogue…!, chut faut pas le dire…!

  14. rès bien pour la santé !!!!

  15. Je viens de devenir Flexitarienne,car raz le bol de toute cette Bouf de
    n’importe quoi de mal équilibrée,de trop de viande je pensais déja depuis plusieurs mois,et que le Français était en SURCONSOMMATION dans l’alimentaire,et faisait le jeu de ces gros CAPITALISTES qui cherchent à nous gaver de Merde avec leur réclames en continues.
    Mais achetons plutôt du Producteur au Consommateur,au fur et à mesure et n’ayons plus trop de réserves d’avance,ainsi tous ces Gros (Grandes-ssurfaces) vont ainsi déchanter et nous le porte monnaie se remplira et notre santé sera meilleure car moins de poids,avec autant de nourriture bien répartie sur la journée et avec beaucoup moins de viande 100gr par jour pas besoin de plus si on ne fait pas de gros travaux!

  16. Quand j’ai voulu expliquer en Dordogne le concept de Slow food, il a fallu que je l’explique d’abord qu’on pouvait aussi manger vite (‘z ont pas compris).
    Décidément, les Américains ont tout inventé, même l’Amérique !

  17. Je viens d’apprendre dans votre article que je suis flexitarienne ! J’en suis fort aise ; peux vous dire pour une autre bonne raison de l’être, que cela rend JOYEUX. C’est un excellent projet à mettre en oeuvre pour éviter de dévaler dans ce monde décadent.

    FAIRE QUELQUE CHOSE, VITE !

  18. On m’a toujours dit que j’étais végétarienne en me voyant faire mes courses, cuisiner, et manger.. On m’a ensuite appelée madame Bio, et finalement, j’apprends que je n’ai rien de bien mauvais si ça n’est qu’un peu de cœur pour la cause animale et la planète.. -Chose que je n’ignorais pas tout à fait- Mais mettre un mot sur mon comportement, ça va enfin pouvoir en faire taire plus d’un. “Et bien oui quoi?! Je suis flexitarienne! Ça vous pose un problème?” Merci pour cet enrichissement de vocabulaire! Et puis les viandards ne pourront que s’inspirer de mon ouverture d’esprit à en consommer occasionnellement moi aussi!
    Merci pour vos articles, et pour votre site, c’est toujours un plaisir de vous lire!

Moi aussi je donne mon avis