Être végétarien, quel intérêt ?

A l’heure où la consommation de viande n’a pas bonne presse, et qu’on sait que les végétariens vivent plus longtemps, qu’en est-il du végétarisme ? De quoi s’agit-il et quelles sont les perspectives de ce type de régime ?

Rédigé par Emma, le 15 Oct 2015, à 15 h 37 min

Pour le savoir, consoGlobe s’est tourné vers Julie Lescieux, alors Directrice de la publication de VegMag, revue spécialisée dans le végétarisme et la bio-cohérence.

Si en 2010, le végétarisme intéressait un faible pourcentage de la population française, les idées présentées dans cette interview restent parfaitement d’actualité, à un moment où on évoque par exemple le menu végétarien obligatoire dans les cantines scolaires et où la condition des animaux dans l’élevage industriel ou les abattoirs font débat.

Article initialement publié en juillet 2010, actualisé en avril 2017.

consoGlobe : qu’est-ce que le végétarisme ?

Julie Lescieux : 3 termes reviennent souvent lorsque l’on parle de végétarisme :

  • le végétarisme est une pratique alimentaire excluant la chaire animale : ni viande ni poisson pour le végétarien (On parlera de semi-végétariens pour désigner les personnes continuant à manger du poisson.).
  • le végétalisme exclut, en plus de la chair animale, les produits issus du règne animal, tels que le lait, les oeufs et le miel.

cG : tout le monde peut-il devenir végétarien ?

J.L : Devenir végétarien n’a rien de difficile et est à la portée de tous, il s’agit plutôt d’une question de volonté. De nombreux préjugés restent attachés à l’idée de végétarisme : régime sans saveurs, secte, carences…

Pourtant, les associations telles que l’Association Végétarienne de France opèrent un grand travail de communication sur le sujet. Les restaurants végétariens et ateliers de cuisine sont nombreux à faire découvrir une cuisine savoureuse.

être végétarien devenir végétarisme légumes

Etre végétarien, c’est remettre le légume à sa place dans l’alimentation © Shutterstock

cG  : Le végétarisme est souvent remis en question en raison des carences qu’il est susceptible d’entraîner, notamment. Qu’en pensez-vous ?

J.L  : Le problème est avant tout culturel : la France est un pays d’élevage, et donc qui défend ses intérêts économiques. Ici, les communiqués paraissent très régulièrement pour nous rappeler que la viande, ce sont les protéines, et le lait, le calcium, alors que ces nutriments sont tout aussi présents dans les végétaux.

Il suffit de dépasser les frontières pour découvrir une façon plus moderne de penser la nutrition : en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie, les végétariens représentent près de 10 % de la population, et ils sont environ 5 % aux États-Unis.

être végétarien devenir végétarisme légumes

Etre végétarien, c’est aussi lutter contre les préjugés qui voudraient que la nourriture soit peu variée sans viande © Shutterstock

Il existe principalement dans le monde 3 réseaux de professionnels de la santé défendant le végétarisme :

  • l’ADA (American Dietetic Associations), association regroupant plus de 70.000 professionnels de la santé ;
  • la SSNV (Société Scientifique de Nutrition Végétarienne) en Italie ;
  • et en France, l’APSARES (Association de Professionnels de la santé pour une alimentation responsable), née en 2008.

Tous attestent que le végétarisme et le végétalisme, menés de façon appropriée, sont bons pour la santé, adéquats sur le plan nutritionnel, et sont bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies, et ce à toutes les périodes de la vie : grossesse, allaitement, petite enfance, enfance, adolescence et adulte, ainsi que pour les athlètes.

Lire page suivante : le végétarisme peut-il sauver la planète ?

Illustration bannière : Etre végétarien, c’est remettre le légume à sa place dans l’alimentation © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

55 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Vous êtes bien “gentillet” Robin de citer des sources avec un lien qui ne fonctionne pas du type de celui que vous mettez dans votre post :

    sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/brocoli/que-contient-brocoli | aufeminin.com/manger-equilibre/les-proteines-s639582.html

    • Ajoutez www devant chaque lien ou faites-en un copier-coller dans votre navigateur et… HOP ! 😉

  2. Je trouve le classement au début de l’article quelque peu réducteur. Je suis végétarienne, pas vegan, mais j’ai également choisi de ne pas acheter de cuir ou de fourrure, de n’acheter que des produits non testés sur les animaux, je condamne les cirques, les corridas ou toutes autres horribles machines à sous mettant en scène des animaux. J’achète mes produits laitiers, mes oeufs, mon miel ou tout autre article en réfléchissant, en lisant les étiquettes, j’exclus la présure animale et choisis les producteurs locaux. Alors oui, ca prend un peu plus de temps mais être végétarien ne se résume pas à exclure la viande et le poisson de son régime alimentaire, c’est aussi choisir une philosophie de vie.

  3. Bonjour je commence un régime végétarien et j’ai 14 ans et je me pose certaine question car je suis la seul dans ma famille a être végétarienne donc voila sa va bientôt faire 1 semaine que je ne mange plus de viande je c’est ce n’est ps beaucoup mais y faut un commencement a tout est ce que il faut arrêter totalement la viande ou la diminuer petit par petit et comment combler le manque de protéine car je ne mange pas beaucoup de légume ou je mange que des légumes vert puis je me considéré comme une végétarienne car je mange plus de viande mais du poisson de temps en temps
    Merci de vos réponses

    • Lisez la définition du végétarisme Kendra. Un végétarien ne se nourrit pas d’animaux et les poissons font partie du rêgne animal, comme nous.
      Si vous ne mangez pas équilibré, vous risquez autant d’être malade qu’un carniste, donc apprenez à manger équilibré en consultant les sites spécialisés. Remplacez les protéines de la viande par celles de fruits (notamment secs) et légumes (légumineuses, céréales et légumes en contiennent tous en proportions diverses). Complémentez vous de vitamines B12 si vous supprimez tout produit d’origine animale, c’est indispensable pour votre organisme. Et surtout, régalez vous en bonne conscience.
      En outre, si vous mangez équilibré en retirant les produits d’origine animale, vous vous assurez une meilleure santé sur le long terme.
      Conseils d’une végé convertie il y a 10 ans.

    • @Kendra: je ne peux que t’encourager à consulter un médecin et un diététicien, qui seront les seules personnes à pouvoir (et savoir) te conseiller efficacement en fonction de ton organisme. 🙂

      @Nath: Une anecdote personnelle n’est en aucun cas une vérité générale, d’autant plus que vous affirmez de nombreuses choses sans citer aucune source alors que c’est pourtant absolument nécessaire dans ce genre de discussion.

    • @Robin : Le problème en France c’est qu’avec notre retard en la matière, beaucoup de diététiciens ne sont pas formés aux bienfaits d’une alimentation végétale. De plus, leurs stages, formations, sont financés par les lobbys laitiers, de la viande… Quant aux médecins, ils n’ont aucune formation en nutrition hormis les nutritionnistes mais c’est le même problème qu’avec les diététiciens.
      Le mieux c’est de s’informer auprès de sites spécialisés et de vérifier les sources. Il existe beaucoup de livres de cuisines vegetariens(liens) où l’équilibre alimentaire et la santé sont mis en avant. On peut aussi se procurer le DVD “la santé dans l’assiette” avec le docteur Campbell qui a réalisé à ce jour là plus grande enquête sur la nutrition et la santé. Il se trouve que le meilleur régime pour la santé, c’est le végétalisme.
      Après, il faut bien sûr acquérir quelques connaissances pour équilibrer ses menus mais avec le net et de la bonne volonté c’est à la portée de tout le monde.

    • @cracotte Vous n’avez aucune source pour prouver vos dires (ce qui est ironique, quand on y pense, puisque vous parlez vous-même de vérifier les sources), donc ma réponse sera: ce n’est pas vrai. Pourquoi cela? Parce-que tout argument avancé sans preuves peut être réfuté sans preuves.

      En tout cas, je peux noter dans votre réponse la présence de différents sophismes classiques: ignorance supposée des professionnels (contrairement à vous, comme par hasard. Puis-je vous demander quel métier vous exercez puisque vous prétendez mieux savoir qu’un professionnel quelconque?), ignorance totale du métier de diététicien et des études pour exercer ce métier, et comme toujours l’habituelle théorie du complot avec les lobbies du lait et de la viande… Et bien sûr, je vous rappelle à tout hasard qu’entre faire des recherches de quelques minutes sur internet ne vaudra jamais les nombreuses années d’études à faire avant d’obtenir son diplôme de professionnel de la nutrition. Surtout si vous visitez des sites tels que sante-nutrition et assimilé.

      Quant à votre docteur Campbell, je ne peux que vous suggérer de lire ceci: forums.futura-sciences.com/traitement-origine-cancer/466274-rapport-campbell-decouverte-majeure-manipulation-de-donnees-scientifiques-2.html

      Il n’est que l’un des nombreux écrits qui démontent complètement toutes les études menées par Campbell via le relevé de nombreuses incohérences et autres biais cognitifs.

      Au fait, connaissez-vous la différence entre un nutritionniste et un diététicien?

    • @Robin : Si vous me posez la question de savoir la différence entre un nutritionniste et un diététicien, vous n’avez apparemment pas compris l’intérêt et les informations que j’ai prises sur le sujet.
      A partir de là, inutile de discuter avec vous…

    • Justement, si je vous demande c’est pour savoir de quelle source vous tenez vos informations puisque vous ne les avez toujours pas sorties !

      Pour votre gouverne, je connais la réponse à ma question. C’est simplement pour voir si VOUS vous saviez…

    • @Robin :
      Vous faites semblant de ne pas avoir compris que je vous disais que quand on prend les gens pour des ignares au point de leur demander s’ils connaissent la différence entre un diététicien et un nutritionniste, ce n’est plus la peine de discuter avec eux. En gros, ils se trompent de forum, il faut aller discuter avec des gamins…
      D’ailleurs, réclamer en permanence les sources disponibles sur le net, c’est un comportement d’assisté… Les gens se sont documentés et ils n’ont plus les liens sous la main, ils ne sont pas vos larbins…
      Celui qui ne veut pas prendre le risque de revoir ses certitudes trouvera toujours une excuse pour ne pas savoir quand bien même on lui mettrait des études bien documentés sous le nez. Je connaissais déjà le forum où ils dénigrent l’enquête Campbell, il y aura toujours des gens pour discréditer la vérité…

    • @Cracotte:

      Soyons bien clairs sur le sujet: je ne suis en aucun cas votre “ennemi”, adversaire, ou que sais-je encore. Mon seul but à travers cette question était de vous inciter à vous interroger sur les principales différences entre ces deux métiers et vous documenter par vous-même. Lesdites réponses sont disponibles sur internet en quelques clics mais si je vous avais tout sorti d’un coup vous n’y auriez sans doute apporté aucun crédit, simplement parce-que vous êtes dans une optique d’affrontement envers moi. L’avez-vous réalisé?

      Je m’y serais pris autrement si j’avais voulu vous prendre pour une ignare, notamment en vous rabaissant plus bas que terre avec tous les sophismes possibles. Hors, vous constaterez bien que ma seule volonté ici a été de voir quel est votre cheminement pour affirmer que Campbell détient la seule et unique Vérité malgré toutes les erreurs et biais qui ont été relevés dans son texte (ce qui incite à analyser ses arguments avec toute la rigueur et le recul nécessaires). Vous qui écrivez sur la peur de ne pas revoir ses certitudes, je vous suggère simplement de prendre du recul en prenant conscience de votre propre comportement afin de pouvoir appliquer sur vous-même vos propres propos. C’est un travail qui peut s’avérer pénible et douloureux pour certains, je le sais bien, mais c’est absolument nécessaire afin d’avancer sereinement.

      Par ailleurs, réclamer des sources n’est pas un comportement d’assisté, qu’elles soient disponibles sur le net ou non. En parallèle, c’est comme si la plaidoirie d’un avocat consistait en une seule phrase: “cet homme est innocent, monsieur le juge. Je n’ai rien sous la main pour le prouver, mais vous n’avez qu’à aller voir ses voisins et leur demander.” Pensez-vous qu’une telle plaidoirie serait efficace dans un tribunal?

      Réclamer des sources est crucial pour n’importe quel domaine et surtout dans la science. Il s’agit ensuite de les examiner, croiser les sources d’information pour vérifier leur crédibilité et ainsi de suite. C’est comme ça que ça marche.

      Tant que j’y pense: je vous ferai remarquer que tout ce que j’ai pu dire le long de mes commentaires a été qu’il fallait se renseigner auprès d’un diététicien plutôt qu’un nutritionniste, car le titre de nutritionniste seul n’est pas protégé (autrement dit, n’importe qui peut afficher une plaque de nutritionniste sur sa porte même quand il n’a aucune compétence en nutrition). Vous, rien du tout à part des affirmations gratuites (donc sans preuves).

      P.S: on trouve de tout sur internet (du très bon comme du très mauvais). Ne pouvez-vous donc pas me donner ne serait-ce qu’un ou deux sites internet sur lequel se renseigner? Ce sera toujours mieux que rien du tout.

    • @Robin : Un nutritionniste est mieux formé qu’un diététicien puisque avant tout c’est un médecin qui s’est ensuite spécialisé dans la nutrition. Un nutritionniste est plus compétant qu’un diététicien qui a suivi moins d’études et qui n’est pas habilité à prescrire des médicaments.
      Aujourd’hui, les diététiciens ont du mal à s’en sortir parce que les gens préfèrent aller chez les nutritionnistes pour être remboursés. J’ai une amie diététicienne et je suis au courant de tout cela.
      Vous pouvez bien sûr trouver ceci sur le net :
      « Afin d’éviter toute confusion sur la qualification exacte du praticien, il convient d’utiliser les qualifications de “médecin nutritionniste” et “diététicien nutritionniste”. A noter l’existence – heureusement peu nombreuse – de “nutritionnistes” n’étant ni médecin ni diététicien, qui peuvent exercer sans diplôme ni formation dans l’état actuel de la réglementation. »
      Ceci dit, la majorité des gens compte bien se faire rembourser en allant chez un nutritionniste, de ce fait la supercherie est très difficile. Quand on dit nutritionniste, on entend médecin nutritionniste.

      Quant aux sources, toute personne désireuse de se documenter doit vérifier le sérieux des études, c’est un très long travail qu’on ne peut pas faire partager comme ça sur un forum.
      L’enquête Campbell est très bien, encore faut-il lire le livre, ce que j’ai fait. C’est bien mieux que de juger à travers les commentaires des autres.
      La santé dans l’assiette est une très bonne source, ce sont des scientifiques et médecins qui s’expriment. Le mieux serait de vous procurer le DVD et de juger par vous-même.
      Je peux vous citer aussi « l’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire » d’Andréas Moritz. Il prône lui aussi une alimentation végétale. Là aussi, il faut lire le livre et non se fier à ce qu’en disent les uns et les autres…

      Après, il faut expérimenter l’alimentation non carnée soi-même pour voir les résultats avant de critiquer. De nombreux livres de cuisines sont disponibles partout pour vous aider à établir des menus équilibrés sans carence.
      De toute façon dès qu’on va à l’encontre de tout ce que l’on nous a inculqué, ça dérange. Il y aura toujours tout un tas de gens pour discréditer le “truc” pour des raisons économiques pour les uns ou de confort personnel pour les autres… Jusqu’à ce que le monde évolue.

    • @Cracotte:

      Encore, faudrait-il que vous lisiez mes commentaires jusqu’au bout. C’en est presque lassant, à la longue…

    • @Cracotte:

      Et que vous preniez la peine de lire différentes sources et pas uniquement ce qui vous arrange, aussi. L’analyse réalisée sur l’enquête Campbell est très bien elle aussi, vous savez! Vous devriez la lire… Puisque vous critiquez la forme de l’analyse plutôt que son fond, je vous suggère de suivre ce lien, qui présente une autre analyse réalisée par une autre personne (sur un blog, et non un forum): clairetlipide.wordpress.com/traductions/critique-du-rapport-campbell-par-denise-minger

      A moins que vous n’ayez rien à dire?

      En tout cas, d’après ce que je constate vous ne connaissez donc pas la différence entre un nutrionniste et un diététicien, alors que je vous ai pourtant indiqué plus haut de quoi il en retournait (à savoir qu’un nutritionniste n’est PAS plus compétent qu’un diététicien (je parle bien du terme “nutritionniste” en lui-même, pas d’un médecin qui aura quand même plus de bagages que n’importe quel quidam ayant décidé de devenir “nutritionniste” en ayant obtenu son diplôme de recherches sur Google). Puisque vous ne semblez pas vouloir prendre la peine de faire une recherche par vous-même, lisez donc ce lien (vous avez juste à le recopier dans votre navigateur favori en ajoutant éventuellement “www” devant) : i-dietetique.com/articles/nutritionniste-c-est-quoi-au-juste/9484.html

      Vous affirmez qu’un livre saura mieux qu’un médecin ce que vous pouvez faire, peu importe votre morphologie ou votre passé médical? Prouvez-le. Et citez-moi donc quelques sites internet à visiter, vous n’en avez toujours donné aucun… ça vous dérange tant que ça que ce que je prouve aille à l’encontre de ce qu’on vous a inculqué?

    • @Robin : Vous êtes irrécupérable. Tout le monde entend médecin nutritionniste quand on dit nutritionniste. Il y a des gens qui sont graves mais se faire avoir par quelqu’un qui se dit nutritionniste alors qu’il n’est pas médecin, cela doit être rarissime. Votre argumentaire se base sur la naïveté de quelques cas (graves), cela ne suffit pas à vous donner raison. Vous jouez sur les mots. Un médecin non nutritionniste n’a aucune formation en nutrition et là effectivement il vaut mieux voir un diététicien. Cela dit, je le répète, les diététiciens sont formatés par les lobbies laitiers et de la viande. Ce sont eux qui financent leurs formations.
      Merci pour le lien mais vous pensez bien que je le connais déjà, je suis parfaitement au courant des critiques qui vont à l’encontre du Dr Campbell. Quand on s’intéresse à un sujet, on s’y intéresse à fond… Lisez le livre et mettez en pratique ses conseils, vous jugerez par vous-même.
      Pour le reste, jusqu’à preuve du contraire, ceux qui sont les plus manipulés sont ceux qui ne remettent pas en question ce qui se fait par la majorité. Les végétariens(liens) vont à contre-courant du coup, ce sont eux qui ne se contentent pas ce qu’on leur a inculqué. Ils vont chercher les études, les livres etc. eux-mêmes, c’est plus difficile.
      Comme je suis sympa, encore une info. Allez jeter un coup d’œil sur le site d’Irène Grosjean. Vous aurez une occasion de plus de critiquer…
      Fin de la discussion.

    • @Cracotte :

      Non, non, non… C’est vous qui insinuez que je joue sur les mots, moi je ne fais que préciser depuis le début que je parle du terme “nutritionniste” seul qui peut amener des dérives. Renseignez-vous sur les chiffres et sur les faits, n’importe qui peut mettre une plaque avec la mention “nutritionniste” en tout légalité, même s’il n’a aucune compétence en la matière.

      Et vous, qu’avez-vous pour prouver que, d’après vos dires, “tous les diététiciens sont formatés par les lobbies du lait et de la viande”? A part des affirmations gratuites (donc du vent), vous n’avez aucune source. Encore une fois…

      Mettez vous-même en pratique les conseils dont vous faites mention, cela ne vous sera que plus profitable. Je ne répondrai pas à vos autres propos, qui ne sont que des sophismes de plus. A moins que vous ne vouliez que je m’amuse à tous les citer, et montrer à quel point vous êtes ridicule à vouloir creuser encore plus alors que vous êtes déja au fond du trou? Je comprends pourquoi vous refusez toute “discussion”, en fait, vu votre incapacité à prendre du recul.

      Quand à Irène Grosjean… Je sais déja que c’est une pratiquante de la naturopathie, pseudo-science qui se dit médecine “holistique” et cherchant à promouvoir l’auto-guérison. Seul hic, il n’existe pas de preuve scientifique que la naturopathie guérisse des maladies.

      Petit rappel: Cette méthode est fondée sur la théorie des humeurs, doctrine hippocratique du Ve siècle av. J.-C., qui déclare que la maladie est avant tout due à un déséquilibre des humeurs de l’organisme (sang, lymphe, bile, liquide céphalo-rachidien). Les naturopathes ont traduit ce déséquilibre (une humeur dominant les autres) par le concept d’encrassement des humeurs ou de surcharge humorale. Selon eux, les symptômes pathologiques (toux, fièvre, éruptions, etc.) sont des crises de purification humorale et d’élimination toxique. La naturopathie aurait le pouvoir d’aider cette purification.

      Source: la psiram (fiche visible ici: psiram.com/fr/index.php/Naturopathie)

      Etant donné que la théorie des humeurs s’est avérée fausse (et dangereuse de surcroit)…

    • kendra si tu veux des protéine dit a tes parents d’acheter du tofu
      ça remplaçe la viande ça se trouve à Auchan et à leclaire

  4. je ne suit pas capable de maigrire

  5. Personnellement je suis végétarien depuis 20 ans maintenant ( presque jours pour jours , rire… ) j ‘ai 44 ans , j ‘ai un travail physique , je pratique le sport de manière régulière et puis affirmer ici que je n ‘ai absolument point de carence ( dernières analyses ok ) , jesens que j ‘ai la peche au quotidien et constate ( avec surprise quelque peu ) que mes collègues de travail agés pour la plupart entre 30 et 40 ans ont bien PLUS DE SOUCIS de santé que moi … cholestérol , diabète parfois , douleurs diverses … alors qu ‘ils sont bien plus jeunes !! Hasard ou conséquences alimentaires , je ne puis me prononcer et ne suis certain de rien … En revanche tout ce que je vous dis là est vrai .

    • Depuis vingt ans vous participez à la souffrance et au meurtre des animaux avec votre végétarisme.les sous -produits animaux sont les aliments qui font le plus souffrir les animaux.

    • Retirer la viande et le poisson est une excellente chose. Je vous invite à retirer également tout ce qui est issu du lait. Savez-vous que c’est dans les pays où les gens consomment des produits laitiers qu’il y a le plus de cas d’ostéoporose, d’arthrose, et toute maladie invalidante touchant les os et les articulations ? La raison : le lait est acidifiant dans l’organisme. De plus, il contient des molécules indigestes pour l’humain, ce qui épuise l’organisme. Aujourd’hui, vous n’en ressentez pas encore les effets, mais passé 50 ans, vous risquez gros pour votre squelette. Si vous voulez vous assurer une bonne dose de calcium non acidifiant,consommez 10 amandes par jour ou régulièrement du brocoli. De plus, vous éviterez la maltraitance des vaches, brebis et chèvres ainsi que la mort de tous leurs bébés. C’est super non ?
      Je peux vous assurer qu’on s’adapte très vite au lait végétal. Personnellement, je préfère le lait de riz pour la neutralité de son goût, mais le lait d’amande ou de noisette est une tuerie 😉

    • @Nath: idem que plus haut, je vous invite sérieusement à citer vos sources. Comme on dit en zététique: “tout ce qui est affirmé sans preuves peut être réfuté sans preuves”. Sinon, autant dire que les licornes roses invisibles existent et s’en tenir là.

    • @Robin : les sources, vous les trouverez facilement si le sujet vous intéresse. Il y a par exemple le livre lait mensonge et propagande de Thierry Souccar. Les méfaits des produits laitiers sont tellement connus aujourd’hui qu’il est facile de se documenter.

    • @Cracotte: une anecdote ne fait pas une généralité. De plus, c’est une maladie auto-immune (c’est à dire que le système immunitaire s’attaque à ses propres cellules) dont les causes sont encore inconnues. Tant mieux si votre mari se porte mieux sans lait, mais cela ne s’applique qu’à SON cas.

      Extrait issu de wikipedia:

      “Il existe une prédisposition génétique avec plusieurs gènes identifiés6. Vingt pour cent (20 %) des malades ont un proche souffrant d’une MICI). La part génétique semble cependant plus en rapport avec la sévérité de la maladie qu’avec le risque de déclencher cette dernière7. Plusieurs mutations favorisant la rectocolite hémorragique sont également associées avec la maladie de Crohn8.

      Un facteur déclenchant environnemental (infection bactérienne digestive9) joue un rôle dans la survenue d’une cascade inflammatoire non contrôlée.

      Il s’agit donc d’une maladie MULTIFACTORIELLE au même titre que la maladie de Crohn ou la polyarthrite rhumatoïde, autres maladies proches.”

      Comme plus haut, je vous invite à citer vos sources avec exactitude.

    • Au fait, Nath… Tant que j’y pense: j’ai avec moi un lien qui démonte complètement le rapport Campbell, dont vous tirez vos “informations” sans citer vos sources -> forums.futura-sciences.com/traitement-origine-cancer/466274-rapport-campbell-decouverte-majeure-manipulation-de-donnees-scientifiques-2.html

      @Cracotte: le problème, avec votre dernière affirmation sur les produits laitiers, c’est que cela ne prouve rien non plus. On peut très bien remplacer “les produits laitiers” par “l’huitre violette maléfique” (Adorateurs de la licorne rose invisible, je vous salue), ce qui donnerait:

      “Les sources, vous les trouverez facilement si le sujet vous intéresse. Il y a par exemple le livre “huitres, mensonge et propagande” de Mr. Licorne. Les méfaits de l’huitre violette maléfique sont tellement connus aujourd’hui qu’il est facile de se documenter.”

  6. bonjour,
    cela fait quelque mois que je suis devenue végétarienne je me sens très bien j’ai plus d’énergie qu’avant que avant il fallait me trainer par la peu de cul pour me sortir de lit avec des yeux bouffi rétention d’eau j’ai repris le sport 3 à 4 fois par semaine je me suis faite un musculature d’enfer je suis bien dans ma peu j’ai pesé 45 klg pour 1.60 que maintenant je pèse que 50 klg comme quoi être une végétarienne il y a rien de mieux pour moi au début certes que c’était trop dur il faut avoir beaucoup de volonté hélas!!! c’est pas donner à tt le monde
    cordialement
    Sabrina

    • Bonjour,
      Sa fait quelque mois que j envisage de devenir végétarienne, mais je c est pas vraiment si je doit commencer par quelque jour sans viande ou d’un seul cout plus de viande ?
      Et est ce que c est compliquer les premier jour ?

    • @Gwen: il faut y aller progressivement, sinon votre corps va réagir violemment et provoquer des carences. Consultez un diététicien pour une bonne mise en place. 🙂

  7. Franchement,
    je n’encourage comme je n’interdis personne à être végétarien. Pour moi, l’Homme mange naturellement de la viande, c’est donc normal, mais vu le train où vont les choses, les animaux maltraités et massacrés pour de stupides billets, être végétarien est peut-être une clé. Seulement, une femme a perdu son fils car, étant végétarien lui aussi, celui-ci n’avait pas assez de protéines, malgré le poisson et les œufs donnés… Donc, à tout les végétariens: le léopard mange de la viande, comme tous les félins. La plupart des singes aussi. Si ceux-ci se privaient de viande (car la plupart des singes sont omnivores), ils mourraient. Je déclare donc que la décision est entre vos mains. Il vaut mieux éviter avec les enfants nouveaux-nés, mais ensuite, je tiens à rappeler que le panda géant, à la base carnivore, c’est entièrement reconverti en être vivant STRICTEMENT végétarien. 😉

    • Depuis vingt ans vous participez à la souffrance et au meurtre des animaux avec votre végétarisme.les sous -produits animaux sont les aliments qui font le plus souffrir les animaux.

    • des millions de végétariens prouvent qu’il est parfaitement possible de vivre et d’être en bonne santé sans cautionner et engendrer le moindre meurtre.
      Je vous rappelle au passage qu’avant de devenir omnivore, l’humain était végétarien. Il s’est mis à consommer des cadavres par opportunisme, durant les saisons froides. De là, une majorité de l’espèce humaine en a déduit que cela était naturel. Or, plus de la moitié de la population mondiale s’est développé durant des millénaires sans consommation de viande. D’ailleurs, notre physiologie n’a strictement rien en commun avec celle d’un carnivore. Je vous invite à ouvrir un manuel de biologie.

    • @Nath: FAUX, l’homme était omnivore. Ou sont les sources, les preuves de ce que vous affirmez? Je vous suggère la lecture de l’un des articles du blog dur-a-avaler, dont le titre est: “l’homme n’a JAMAIS été végétarien”.

  8. je suis végétarienne, je n’ai aucune carence , mes analyses de sang sont parfaites. J’ai 54 ans, je pèse 60kg pour 1m68, pas de cholestérol, pas de diabète…..rien de tout ça
    On trouve du fer et du calcium dans les végétaux et des protéines en associant légumineuses et céréales complètes. Un régime végétarien bien mené est excellent pour la santé, même en cas de grossesse , de malade grave ou d’intervention chirurgicale.

    • Tant mieux pour vous. En ce qui me concerne, je connais des personnes omnivores qui sont en parfaite santé également, ainsi que d’autres qui ont arrêté leur régime végé car il ne leur était pas du tout adapté.

      Comme quoi, une anecdote personnelle ne fait EN AUCUN CAS une vérité générale. De plus, si vous n’êtes pas une spécialiste de nutrition ET de médecine, je vous invite également à prendre un peu de recul. Pour qu’un régime végétarien soit bien mené, encore faut-il que la personne qui souhaite adopter ce régime consulte un médecin qui, lui seul, sera apte à l’ausculter et l’orienter vers un diététicien en fonction de sa physiologie et de ses maladies.

      Par ailleurs, je peux démonter votre argument avec UN SEUL exemple: la maladie de Chron. C’est une maladie grave, et tous ceux qui en sont atteint ne peuvent être vegans, végétaliens ni même végétariens.

    • @Robin : faux, mon Mari a une rectocolite hémorragique (cousine de le maladie de Chron) et ce qui l’ à soigné c’est d’arrêter les produits laitiers. C’est leur consommation qui souvent la provoque. Mon mari est maintenant végétalien et il revit. Les protéines animales sont la causes de bien des maladies. Pour les sources, je vous renvoie à l’enquête Campbell.

    • @Cracotte: une anecdote ne fait pas une généralité. De plus, c’est une maladie auto-immune (c’est à dire que le système immunitaire s’attaque à ses propres cellules) dont les causes sont encore inconnues. Tant mieux si votre mari se porte mieux sans lait, mais cela ne s’applique qu’à SON cas.

      Extrait issu de wikipedia:

      « Il existe une prédisposition génétique avec plusieurs gènes identifiés6. Vingt pour cent (20 %) des malades ont un proche souffrant d’une MICI). La part génétique semble cependant plus en rapport avec la sévérité de la maladie qu’avec le risque de déclencher cette dernière7. Plusieurs mutations favorisant la rectocolite hémorragique sont également associées avec la maladie de Crohn8.

      Un facteur déclenchant environnemental (infection bactérienne digestive9) joue un rôle dans la survenue d’une cascade inflammatoire non contrôlée.

      Il s’agit donc d’une maladie MULTIFACTORIELLE au même titre que la maladie de Crohn ou la polyarthrite rhumatoïde, autres maladies proches. »

      Comme plus haut, je vous invite à citer vos sources avec exactitude.

  9. je trouve que ca ne sert à rien d’être végétarien…Un etre humain qui mange des animaux c’est juste ‘la chaîne alimentaire’ qui suit son cour l’être humain a besoin de viande pour vivre, il est née pour être carnivore…Quand un lion mange un buffle ca ne choque personne, c’est la vie! Alors pourquoi quand un humain mange une vache(charcutrerie) vous faite les choqué, les dégouté. Devenez herbivore aussi pendant que vous y été. alala

    • Pour contrer la débilité de ce commentaire anti-végétarien, il suffit de rappeler que l’homme est omnivore, par carnivore.

    • Ce commentaire est effectivement peut pertinent, il faut se renseigner un peu sur le fonctionnement du corps humain avant de dire que l’humain à besoin de viande pour vivre. Manger de la viande pour survivre, ou tout simplement par goût oui, mais par besoin certainement pas. Nous avons un système digestif proche de celui du gorille, avec un long intestin pour digérer les végétaux, et non pas un comme celui des carnivores comme le tigre.
      Et un lion qui chasse un buffle oui ça ne choque personne, car lui va prendre la peine de prendre la vie du buffle lui même, et non pas attendre bêtement que l’industrie place un steak dans son assiette en faisant le choix d’ignorer sa provenance. Ne pas être végétariens ok, mais ayez la présence d’esprit de ne pas nous exposer vos arguments qui ne tiennent pas la route.

    • Depuis vingt ans vous participez à la souffrance et au meurtre des animaux avec votre végétarisme.les sous -produits animaux sont les aliments qui font le plus souffrir les animaux.

    • Preuve que consommer de la viande finit par pourrir les quelques neurones dont certains disposent depuis la naissance

    • @Nath: à quoi sert une attaque personnelle? Vous n’avez donc rien à dire sur le fond de son message?

    • @Nath: en tout cas, je peux rétorquer la même chose mais pour le côté vegan vu l’agressivité dont certains font preuves quand on ose ne pas être d’accord avec eux (même sur un seul petit point).

    • La charcuterie est majoritairement issue du porc et non de la vache, révisez vos connaissances sur la viande que vous semblez tellement aimer.
      Et non l’être humain n’a pas besoin de viande pour vivre, en tout cas pas uniquement…en fait il a besoin de beaucoup de choses pour vivre et principalement d’amour quand il ne vit pas que par l’intermédiaire de son estomac !

  10. Bien souvent ce sont des associations de protection des animaux qui prêchent de manière équivoque le végétarisme, voire le le végétalisme. Je dis équivoque dans la mesure où le but n’est pas clairement affiché. Nombre d’entre-nous peuvent adhérer aux campagnes de dénonciation des conditions d’industrialisation de l’élevage et de l’abattage des animaux et naturellement sur le rapport protéines végétales pour obtenir des protéines animales et donc une réduction de la consommation de viande. Toutefois lorsqu’une consommation de viande ramenée à 100 grammes par semaine et les jours festifs est considérée comme encore excessive, deux questions se posent. D’une part celle liée à une certaine forme d’intolérance proche du sectarisme, d’autre part en raisonnant par l’absurde l’éventuelle disparition de toutes les espèces animales fermières qui dans une telle configuration serait programmée, ce qui est tout de même étrange dans le cadre d’une protection des espèces. Par ailleurs s’il est évident qu’il faut réduire le plus possible les pollutions liées à l’élevage, il conviendrait également dans un souci d’objectivité de dénoncer celles induites par les cultures intensives céréalière et maraîchère, et donc de ne pas systématiquement distinguer les méfaits des pollutions selon leurs origines puisque in fine le végétarien en est autant victime que celui qui est omnivore. Pour conclure l’excès dans tout n’irait-il pas à l’encontre des causes qu’il voudrait faire prévaloir ?

    • tu parles de pollutions du à l’agriculture intensive ? mais cette pollution sert à nourrir les animaux d’élevage car 65% des céréales leur est destinée

  11. Miamama, végétarienne depuis plus de 10 ans, j’ai vécu 2 grossesses parfaites (sans aucune carences, pas même en fer) et fait 2 enfants végétariens eux aussi, en parfaite santé et plein de vie! le végétarisme n’a absolument rien de dangereux, il n’apporte que du positif!

    Merci ConsoGlobe pour cet article!

  12. Le végétarisme, c’est bien mais en cas de fragilité ou de besoin accru de l’organisme (grossesse, maladie grave, intervention chirurgicale), un régime végétarien peut -il être dangereux ?

    • Rien de dangereux, au contraire. La population de l’Inde est à 90% végétarienne. Allez dire au millions de femmes indiennes que leur alimentation met en péril la démographie.
      Je vous conseil d’aller regarder quelques études sur les besoins du corps humain, j’ai ainsi découvert pleins de choses intéressantes. Comme par exemple le fait que 100g de brocoli contient autant de protéines que 100g de steak. Ou encore que nous avons plus de problème d’ossement et fractures dans les pays occidentaux, malgré tout le lait que l’on boit! alors que les pays asiatiques ont moins de problèmes.
      Je ne dis pas de devenir végétarien du jour au lendemain, on peut aimer le lait, comme moi j’aime le fromage, mais les voir comme des plaisirs, et non pas des besoins.

    • oui vraiment

    • Au contraire, avancer à l’aveugle peut être TRÈS dangereux, surtout si c’est fait n’importe comment!

      Seul un médecin pourra vous répondre et vous orienter vers un diététicien, car lui seul pourra savoir avec exactitude quel est votre cas.

      @Missa-pry, je suppose que vous citez la fameuse “étude chinoise”, le rapport Campbell (je ne peux que supposer car vous faites des affirmations gratuites sans aucune source). Savez-vous qu’elle a été critiquée et débunkée à de nombreuses reprises? En voici un exemple: forums.futura-sciences.com/traitement-origine-cancer/466274-rapport-campbell-decouverte-majeure-manipulation-de-donnees-scientifiques.html

    • Au contraire, cela peut être TRÈS dangereux! Missa-pry, vos propos sont malheureusement hors-sujet… Êtes-vous, de surcroit, spécialiste en grosses, maladies graves et interventions chirurgicales?

      J’en doute fortement, d’autant plus que les valeurs que vous prêtez au brocolis sont fausses: Les protéines atteignent presque 3 g aux 100 g de brocoli. Ce qui est parfaitement risible comparé aux protéines animales: 100 g de blanc de poulet = 22 g de protéines ; 100 g de steak haché = 26 g ; 100 g de lieu = 19 g ; 100 g d’œuf = 13 g ; 100 g de fromage blanc = 7 g ; 100 g de gruyère = 29 g…

      Sources: sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/brocoli/que-contient-brocoli | aufeminin.com/manger-equilibre/les-proteines-s639582.html

      Pour les personnes qui se posent la même question que Miamama: interrogez à un médecin, qui lui seul saura vous répondre car LUI SEUL connaît votre cas et la médecine en général. Pas les sites internet qui prétendent guérir du cancer avec une recette miracle ou je ne sais quelles autres inepties du même acabit…

    • Bonjour,

      Vous êtes bien “gentillet” Robin de citer des sources avec un lien qui ne fonctionne pas du type de celui que vous mettez dans votre post :

      sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/brocoli/que-contient-brocoli | aufeminin.com/manger-equilibre/les-proteines-s639582.html

    • @RAHLF: Il vous suffit simplement de faire un copier-coller dans votre navigateur (rien de plus simple) ou d’ajouter “www.” devant chaque lien que vous souhaitez visiter. Je fais cela par commodité, Consoglobe n’acceptant apparemment pas les commentaires avec des liens (sans doute pour éviter le spam et/ou pour son référencement).

Moi aussi je donne mon avis