Je me mets aux conserves domestiques

Avec des fruits et légumes gorgés de soleil de l’été en abondance et en prévision des jours plus maussades, c’est le moment de prendre cette bonne résolution : confectionner soi-même ses bocaux. Des conserves domestiques qui vont vous changer la vie !

Rédigé par Annabelle, le 25 Aug 2016, à 12 h 10 min

Pratiques, économiques et écologiques, les bocaux maison conservent la qualité nutritive des aliments et leur saveur.

3 bonnes raison de faire ses conserves maison

Qualité de conservation, praticité, prix… Les bocaux maison ont de quoi séduire le plus grand nombre. Voici 3 bonnes raisons de se mettre en boîte !

Les conserves maison préservent la qualité nutritionnelle des aliments

La qualité nutritionnelle des aliments est bien supérieure aux fruits et légumes dits « frais » en magasin. Frais avec des guillemets car les vitamines étant fragiles et supportant mal les éclairages des magasins et le stockage à l’air libre, il n’en reste plus grand chose à la fin de la journée…

conserves domestiques poivrons en bocaux

Moins d’impact sur l’environnement

Les conserves que l’on élabore soi-même à la maison présentent un triple avantage pour l’environnement :

  • Moins de gaspillage : pas de légumes flétris qui sont restés au fond d’un placard et que l’on ne peut plus consommer.
  • Conservation longue : les conserves domestiques (à condition qu’elles soient faites dans les règles de l’art)  peuvent se garder plusieurs années.

Néanmoins, sachez que les qualités nutritives et la saveur des aliments ainsi conservés s’appauvrissent peu à peu…

  • Moins de transport en consommant des produits de son propre potager/verger ou que l’on est allé chercher en grosse quantité en une seule fois, évitant des dizaines d’allers-retours en magasin.

Les bocaux maison sont économiques

Faire ses conserves soi-même, c’est bon pour l’Économie et les économies ! En allant chercher ses produits auprès de commerçants « de son coin », on favorise largement l’économie locale. En outre, acheter en grande quantité permet de réaliser des économies substantielles.

Convaincu(e) par les conserves domestiques ? Retrouvez quelques conseils pour les réussir à coup sûr : conserves maison, des recettes futées !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, pour faire des conserves sures et sans perte de vitamines je vous conseille le site “ni cru ni cuit” , c’est LE site dédié à la lacto fermentation, comme pour la choucroute, c’est hyper simple à réaliser et sans aucun danger.

  2. Hello, sur cette page (cool) il y a une coquille :
    “on limite le transport en consommant des produits de son propre potager/verger ou que l’on est allé —–> cherchER <—— en quantité en une seule fois, évitant des dizaines d’allers-retours en magasin." Mon ordi rame et laisser le com ici était le moins galère 😉 thx pour les infos.

  3. Alllez faire un tour sur :
    http://Www.conserves-domestiques.com

    Tout y est, recettes, méthodes sûres , et surtout une vraie communauté !!!!

  4. compotes pas comptes

  5. cela fait plusieurs années que je fais mes mes propres conserves ( sans parler des confitures et comptes que je fais depuis plus de 30 ans) à partir des produits de mon jardin.
    J’en ai fait aussi pour les plats qu’on est obligé de faire en grande quantité (choucroute, cassoulet, couscous,…) alors que je vis seul.
    Je n’achète plus ces produits en conserves commerciales.
    Et je confirme que la “stérilisation” (l’appertisation)doit être suffisante: il m’est arrivé de jeter des conserves maison qui ont tourné en raison d’une cuisson insuffisante.

  6. Cela

  7. ATTENTION DANGER !
    Le procédé d’appertisation est très dangereux s’il n’est pas correctement réalisé. Petite explication : l’eau bout à 100°C. A cette température, certaines formes bactériennes très résistantes appelées “spores bactériennes”. Ces spores ne sont détruites qu’à 121,1°C pendant un temps donné.
    Si l’appertisation est mal conduite, les bactéries seront détruites, sauf les bactéries sporulantes résistantes et il y aura un développement lors du refroidissement de la conserve. La bactérie la plus dangereuse est Clostridium botulinum responsable…du botulisme. Donc interdiction de faire des conserves à l’eau bouillante mais à l’autocuiseur ou la cocotte-minute comme préconisé sur le site. Renseignez vous sur les barêmes temps/température à appliquer à votre recette.

Moi aussi je donne mon avis