Comment faire ses premières conserves maison ?

Qualité de conservation, praticité, prix, respect de l’environnement… Autant de bonnes raisons de se mettre aux bocaux maison ! Suivez nos conseils pour réussir vos premières conserves domestiques.

Rédigé par Annabelle, le 25 Aug 2016, à 12 h 10 min

Pratiques, économiques et écologiques, les bocaux maison conservent la qualité nutritive des aliments et leur saveur. Ils ont de quoi séduire le plus grand nombre mais souffrent encore de trop d’idées reçues. Pourtant, nul besoin de matériel coûteux ou de beaucoup de temps pour confectionner de délicieuses conserves maison. Suivez simplement ces quelques conseils de base pour réussir ses premières conserves maison.

Quel équipement pour faire ses premières conserves ?

Il vous faudra naturellement prévoir tous les ustensiles nécessaires à la préparation de vos recettes de cuisine à mettre en conserve !

Pour faire vos premières conserves, prévoyez :

  • le contenant : Vous avez le choix entre le classique bocal, la terrine (pour un démoulage plus facile des recettes compactes) ou le confiturier (pour conserver les confitures, comme son nom l’indique). Il en existe de toutes les tailles pour s’adapter à vos besoins, du petit pot pour bébé au bocal familial de trois litres.
  • le système de fermeture : Rondelles, capsules, couvercles, à chaque pot sa fermeture !

Et en option

  • Un système de traitement thermique : toutes les recettes ne nécessitent pas de chauffer votre conserve. Si c’est le cas, vous aurez le choix entre une grande marmite (ou une cocote minute) avec un thermomètre, un autocuiseur ou encore un stérilisateur électrique.
  • Des étiquettes : pour se souvenir du contenu de votre bocal et pour le décorer
  • Un tire-rondelle : un accessoire certes pas indispensable, mais qui peut s’avérer utile pour ouvrir ses conserves sans effort !
premières conserves

Bocaux, terrines ou confiturier, choisissez un contenant adapté à votre recette. © Le Parfait

Préparez votre matériel

Assurez-vous que les surfaces de vos bocaux ne présentent aucune ébréchure. Si votre bocal est abîmé, il pourra toujours vous servir de déco, mais il ne sera plus hermétique pour vos conserves alimentaires.

Lavez soigneusement bocaux et couvercles avec de l’eau chaude, du liquide vaisselle et une éponge douce (pas d’éponge métallique ou abrasive pour ne pas rayer le verre). Puis rincez abondamment à l’eau bien chaude, et laissez sécher à l’air libre sans essuyer.

Lavez également vos mains et l’espace de travail où vous allez cuisiner.

Comment préparer mes premières conserves ?

Fruits, légumes, viandes, poissons, presque tous les aliments se prêtent aux conserves domestiques. Seuls impératifs : les produits doivent être parfaitement frais et sains et n’avoir jamais été congelés.

Chaque aliment pourra être préparé avec différents types de conservation :

  • Au naturel : les aliments sont conservés dans les bocaux sans aucun artifice.
  • À l’huile : pour conserver les saveurs des aliments en y ajoutant des herbes aromatiques.
  • Au vinaigre : idéal pour les légumes de premier choix comme les cornichons ou les oignons.
  • À l’alcool : très facile à réaliser et très apprécié pour le goût qu’il laisse aux aliments.
  • Au sucre : pour les confitures et marmelades mais aussi pour les fruits en sirop et tout simplement les sirops.

Avant de vous lancer dans des préparations personnelles, commencez par suivre une recette et respectez les étapes à la lettre.

Vidéo : Comment faire ses conserves ?

Disposez ensuite vos bocaux debout dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière et régalez vous !

Vous souhaitez partager vos astuces, vos témoignages, n’hésitez pas à le faire en commentaire.

photo de bannière © Alliance

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, pour faire des conserves sures et sans perte de vitamines je vous conseille le site « ni cru ni cuit » , c’est LE site dédié à la lacto fermentation, comme pour la choucroute, c’est hyper simple à réaliser et sans aucun danger.

  2. Hello, sur cette page (cool) il y a une coquille :
    « on limite le transport en consommant des produits de son propre potager/verger ou que l’on est allé —–> cherchER <—— en quantité en une seule fois, évitant des dizaines d’allers-retours en magasin." Mon ordi rame et laisser le com ici était le moins galère 😉 thx pour les infos.

  3. Alllez faire un tour sur :
    http://Www.conserves-domestiques.com

    Tout y est, recettes, méthodes sûres , et surtout une vraie communauté !!!!

  4. compotes pas comptes

  5. cela fait plusieurs années que je fais mes mes propres conserves ( sans parler des confitures et comptes que je fais depuis plus de 30 ans) à partir des produits de mon jardin.
    J’en ai fait aussi pour les plats qu’on est obligé de faire en grande quantité (choucroute, cassoulet, couscous,…) alors que je vis seul.
    Je n’achète plus ces produits en conserves commerciales.
    Et je confirme que la « stérilisation » (l’appertisation)doit être suffisante: il m’est arrivé de jeter des conserves maison qui ont tourné en raison d’une cuisson insuffisante.

  6. Cela

  7. ATTENTION DANGER !
    Le procédé d’appertisation est très dangereux s’il n’est pas correctement réalisé. Petite explication : l’eau bout à 100°C. A cette température, certaines formes bactériennes très résistantes appelées « spores bactériennes ». Ces spores ne sont détruites qu’à 121,1°C pendant un temps donné.
    Si l’appertisation est mal conduite, les bactéries seront détruites, sauf les bactéries sporulantes résistantes et il y aura un développement lors du refroidissement de la conserve. La bactérie la plus dangereuse est Clostridium botulinum responsable…du botulisme. Donc interdiction de faire des conserves à l’eau bouillante mais à l’autocuiseur ou la cocotte-minute comme préconisé sur le site. Renseignez vous sur les barêmes temps/température à appliquer à votre recette.

Moi aussi je donne mon avis