Des ingrédients étonnants dans certains aliments

Rédigé par Emma, le 22 May 2014, à 17 h 26 min

 Pourquoi s’étonner  de telles utilisations ?

60 millions de consommateurs s’offusque – avec justesse – de l’utilisation de ces additifs et ingrédients dans de tels plats. Mais cela vaut-il un article ?

Les produits choisis sont volontairement cuisinés et les marques choisies sont très connues. Les additifs ou ingrédients ne sont pas dangereux pour la santé. Ces produits les contiennent en toute légalité.

Ils répondent parfaitement à une demande des consommateurs : qui voudrait d’un pâté qui n’a pas la couleur qu’il a habituellement ? Qui voudrait un bonbon à la fraise qui ne soit pas rouge ? Qui voudrait un produit allégé qui ne ressemble pas au produit de référence non allégé ? Qui voudrait une mousse qui ne se conserve pas au moins 8 jours ?…

Voilà à quoi servent tous ces additifs et conservateurs. L’exigence des consommateurs sur la couleur, la texture, les qualités organoleptiques des aliments est immense. Et contradictoire avec les envies de plus naturalité et de moins de produits ajoutés ! C’est le paradoxe du marché alimentaire du 21e siècle !

Alors, pourquoi s’étonner ? !

L’avis de la diététicienne

La vraie question à se poser n’est pas celle de l’utilisation de ces additifs et ingrédients, mais celle sur l’utilisation de ces produits alimentaire cités dans l’article !

Certes, ce sont des produits de consommation… mais pas si courante que ça !

– Bonbons et charcuteries sont considérés comme des aliments plaisir, à ne pas manger au quotidien, mais de temps en temps. Même chose pour les desserts lactés : ce ne sont pas des produits laitiers, ce sont des desserts sucrés – ou allégés. Ils sont aussi à consommer avec modération.

– Quant aux plats cuisinés et aux soupes, toutes les recettes proposées peuvent être réalisées à la maison. Avec des ingrédients bruts et une recette maitrisée par le ou la cuisinière. Là encore, les produits cités sont à utiliser de temps en temps, en dépannage, parce qu’ils sont quand même bien pratique, il faut bien le dire.

Et il faut aussi dire que certains industriels font particulièrement attention à se rapprocher le plus des recettes de base, en mettant, voire en enlevant, le moins d’additifs possibles. Ceux-là ne sont pas cités dans l’article, c’est dommage.

Le message qu’il faut retenir serait le suivant : faites vous-mêmes vos plats, le plus souvent possible ! Avec de bons ingrédients et de bonnes recettes.

Et si vous devez acheter un plat cuisiné ou des bonbons de temps en temps, choisissez ceux qui ont le moins d’additifs et qui se rapprochent le plus de la recette maison.

*

Lisez aussi sur les plats cuisinés :

La lettre Alimentation – Nutrition est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdomadaire(les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4(les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 sur la « néfaste food », la lettre 8 sur les micro-algues, la lettre 9 sur le petit-déjeuner, la lettre sur le pain et l’alimentation, …

Veuillez noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils personnalisés, il faut soit la consulter à son cabinet en privé, soit interroger votre médecin personnel.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Ceux qui veulent des aliments colorés, sucrés, allégés en graisse mais plombes en farine, le paieront de leur santé! Ni plus ni moins. Je fais mes glaces et sorbets à la maison, je n’y met jamais de colorant ou de parfum artificiel et ils sont délicieux. Je ne mangerais jamais un « aliment » excessivement colore. Les couleurs artificielles sont ce qu’il y a de plus inutile dans notre alimentation. Mais le plus dangereux c’est tout le sucre qu’on met partout où le sel et les produits conservateurs, stabilisants, etc. Dans un produit peut être qu’on respecte la norme? Mais combien de ces produits avalez vous chaque jour? Vous multipliez par autant la dose! Je trouve rarement des produits de l’industrie agroalimentaire qui me paraissent comestibles. Je cuisine tout. Les legumes verts, choux, etc. cuisent en 5mn, sinon ils perdent toutes leurs qualités et sont inconsistants, à part les pommes de terre, mais j’en fais rarement, en purée et mélangée avec du manioc. La pub des aliments industriels à complètement changé le goût des gens. Si vous voyez une pub pour un aliment, écartez-le systématiquement de votre table! C’est une bonne règle pour rester en bonne santé.

  2. Soyons sérieux ! Vous croyez que le rhum est présent dans votre brioche ?? C’est un arôme artificiel de rhum -donc sans aucun alcool- parce que ça coute rien du tout par rapport au VRAI rhum !
    Et puis, vous savez, l’alcool -qu’il soit rhum, Ricard, Pernod, Armagnac…une fois chauffé par son alcool et garde seulement son arôme, son parfum !
    Il y a pire que ces petites doses d’alcool ! Des additifs sont bien plus dangereux…MAIS IL NE FAUT PAS TOUCHER à l’industrie chimique !!!!

  3. L’avis de la dieteticienne n’est pas unereponse au probleme souleve par les additifs.
    J ai moi meme constate le gout de rhum dans une marque de brioche en grande surface, en lisant l’etiquette effectivement il y a presence de rhum.
    Faut il se passer de brioche des grandes surfaces ? Et pour les enfants quel est l’impact, j’aimerais avoir la reponse.

Moi aussi je donne mon avis