Des ingrédients étonnants dans certains aliments

Rédigé par Emma, le 22 May 2014, à 17 h 26 min

De l’alcool dans la brioche et dans la soupe à l’oignon, du sucre dans des sardines et des bâtonnets de crabe, des protéines de lait dans des raviolis… ce sont les ingrédients découverts dans des aliments passés à la loupe par 60 Millions de consommateurs pour son numéro de mai 2014. Est-ce vraiment si inattendu ?

Quand l’industrie agro-alimentaire utilise les additifs autorisés…

L’enquête de 60 millions de consommateurs est loin d’être complètement objective. Le choix des produits et celui des additifs ou des ingrédients cités n’a pas été fait par hasard et incite naturellement à la défiance. Car le but de cet article est visiblement de faire – encore – du sensationnel autour de l’alimentation.

Des produits aux recettes élaborées

Tous les produits cités dans l’article sont fabriqués par l’industrie agro-alimentaire de marques très connues (Maggi, Panzanni, Herta, Yoplait, Danone, Madrange, Daucy, Bénédicta, Haribo, etc.).

Parmi les produits cités, on trouve des familles alimentaires plus représentées que les autres :

  • des charcuteries,
  • des produits laitiers,
  • des bonbons,
  • des plats cuisinés,
  • des viandes ou des poissons cuisinés,
  • des sauces en tous genres,
  • des soupes.

La plupart des ces produits cités ont des recettes très élaborés :

– les produits laitiers sont soit des produits allégés, soit des Viennois ou des mousses.

On est donc plutôt dans la catégorie dessert lactés, plus que dans celles des produits laitiers et des yaourts de base.

soupe-de-pommes-de-terre– les plats sont des recettes complexes qui mélangent de nombreux ingrédients : raviolis, hachis parmentier, soupe à l’oignon, dos de cabillaud purée de pommes de terre, pâté de foie de porc à l’ancienne…

Il ne s’agit pas de légumes bruts, ni de viande toute simple, mais de plats cuisinés, de soupes gourmandes, de bonbons.

Des additifs et des ingrédients bien ciblés

Alcool, gélatine (E441), sucre, eau, cochenille (E120), et protéines de lait : voilà les ingrédients ou additifs cités. Rien d’extraordinaire : ils sont tous autorisés, à des doses mesurées, et ne sont pas dangereux pour la santé ( aux doses indiquées sur les emballages en tous cas).

L’article  explique bien à quoi correspond chacun d’entre eux.

salami-charcuterie-cochenille-jambonLa cochenille (E120), par exemple, est un colorant rouge naturel issu de la chenille cochenille, utilisé dans de nombreux produits (bonbons, merguez, croute de fromage). L’alcool est un conservateur, le sucre aussi. L’eau sert à augmenter le poids d’un produit. La gélatine à faire « tenir » un produit allégé tout comme les protéines de lait qui ont aussi des capacité texturantes, émulsifiantes et moussantes.

> Suite : Pourquoi s’étonner  de telles utilisations ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Ceux qui veulent des aliments colorés, sucrés, allégés en graisse mais plombes en farine, le paieront de leur santé! Ni plus ni moins. Je fais mes glaces et sorbets à la maison, je n’y met jamais de colorant ou de parfum artificiel et ils sont délicieux. Je ne mangerais jamais un « aliment » excessivement colore. Les couleurs artificielles sont ce qu’il y a de plus inutile dans notre alimentation. Mais le plus dangereux c’est tout le sucre qu’on met partout où le sel et les produits conservateurs, stabilisants, etc. Dans un produit peut être qu’on respecte la norme? Mais combien de ces produits avalez vous chaque jour? Vous multipliez par autant la dose! Je trouve rarement des produits de l’industrie agroalimentaire qui me paraissent comestibles. Je cuisine tout. Les legumes verts, choux, etc. cuisent en 5mn, sinon ils perdent toutes leurs qualités et sont inconsistants, à part les pommes de terre, mais j’en fais rarement, en purée et mélangée avec du manioc. La pub des aliments industriels à complètement changé le goût des gens. Si vous voyez une pub pour un aliment, écartez-le systématiquement de votre table! C’est une bonne règle pour rester en bonne santé.

  2. Soyons sérieux ! Vous croyez que le rhum est présent dans votre brioche ?? C’est un arôme artificiel de rhum -donc sans aucun alcool- parce que ça coute rien du tout par rapport au VRAI rhum !
    Et puis, vous savez, l’alcool -qu’il soit rhum, Ricard, Pernod, Armagnac…une fois chauffé par son alcool et garde seulement son arôme, son parfum !
    Il y a pire que ces petites doses d’alcool ! Des additifs sont bien plus dangereux…MAIS IL NE FAUT PAS TOUCHER à l’industrie chimique !!!!

  3. L’avis de la dieteticienne n’est pas unereponse au probleme souleve par les additifs.
    J ai moi meme constate le gout de rhum dans une marque de brioche en grande surface, en lisant l’etiquette effectivement il y a presence de rhum.
    Faut il se passer de brioche des grandes surfaces ? Et pour les enfants quel est l’impact, j’aimerais avoir la reponse.

Moi aussi je donne mon avis