7 idées reçues sur les conserves : démêlons le vrai du faux

Découvrez 7 idées reçues sur les conserves et changez enfin d’avis sur ce mode de conservation ultra pratique, économique et écologique.

Rédigé par Marie Mourot, le 17 Jun 2018, à 14 h 30 min

Faire ses conserves maison nécessite beaucoup d’espace

Contrairement aux idées reçues, faire ses conserves ne nécessite pas plus d’espace que de cuisiner © rustycanuck

Il faudrait beaucoup de matériel, de matières premières et une cave pour conserver ces bocaux ? En fait, c’est faux car :

  • À part des bocaux, aucun matériel spécifique n’est obligatoire.
  • La matière première on peut nous la donner, la trouver sur les marchés, la cultiver dans son jardin.
  • Enfin, les bocaux se conservent très bien à l’abri de la lumière dans un simple placard.

Alors convaincu(e) ? Et nous n’avons pas encore parlé des avantages reconnus des conserves maison :

  • elles respectent davantage l’environnement que les conserves classiques, très coûteuses en termes de fabrication et de transport.
  • elles permettent d’économiser de l’énergie car vous stockez moins de choses dans votre congélateur, d’éviter le gaspillage alimentaire et de faire des économies.
  • Le verre du bocal est quant à lui très sain et recyclable à l’infini.
  • De plus, vous maîtrisez tous les ingrédients que vous y mettez.

Alors, il n’y a aucun doute, faire ses conserves-maison, c’est une solution résolument moderne pour répondre aux nombreuses problématiques environnementales et alimentaires actuelles.

Illustration bannière : Stop aux idées reçues sur les conserves – © casanisa
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de trois enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui, mais il vaut mieux mettre en conserve que de jeter, et il vaut mieux manger des conserves de végétaux que de ne pas manger de végétaux du tout

  2. Je fais sécher pas mal de légumes, découpés en lamelles fines posées sur un torchon coton dans un « filet de séchage de poissons », sorte de léger garde manger. Suspendu sur mon fil d’étendage à linge, au soleil. Je fais souvent, ensuite, de la farine (moulin à café) avec ces champignons, courgettes etc pour des veloutés ou sauces instantanés. Avec en plus de la … farine de feuilles de tilleul, eh oui , c’est comestible ! et leurs pousses de printemps fondantes, en salades.

  3. JUSTE ET CORECTKTTE

  4. Euh… et le botulisme alors? Certes rare, mais a connaitre pour repérer à temps…

  5. Contrairement à ce que vous affirmez, on perd énormément de nutriments et d’enzymes en stérilisant.
    C’est la lactofermentation qui préserve, voire même, qui développe les nutriments.
    Ne pas confondre les deux.

    • Tout à fait juste. D’autre part, d’un point de vue organoleptique, les aliments en conserve n’ont plus rien à voir avec leurs homologues frais voire même congelés. Même la couleur change! Alors si les conserves dépannent bien, elles sont loin d’avoir la saveur des denrées fraîches.

Moi aussi je donne mon avis