L’huile de palme : une controverse inutile ?

Rédigé par Emma, le 16 Jan 2014, à 12 h 22 min

– Consomme-t-on trop d’huile de palme ?

jm-lecerf-interviewJ-M. Lecerf : « Non, la consommation d’huile de palme reste très modeste en France, contrairement à ce qu’on peut croire ». (1)

→ La consommation d’huile de palme est très faible par rapport aux pays asiatiques où elle est produite et utilisée comme produit culinaire domestique (comme l’huile d’olive chez nous). Chez nous, ce sont seulement les industriels qui l’utilisent dans leurs produits.

La consommation est estimée entre 1 à 2 kg/pers/an. En 2009, à partir des quantités d’huile de palme incorporée dans les produits alimentaires, on estime sa consommation à 5,5 g/j/pers, soit 6 % de la consommation totale de lipide chez l’adulte*. (1)  On est bien en-dessous des recommandations de l’Afssa.

– Quel est est le problème avec l’huile de palme alors ?

J-M. Lecerf : « Le discours à tenir est compliqué, car il n’est pas tranché, ni noir, ni blanc. Il faut faire preuve de pédagogie et réexpliquer que la nutrition est un TOUT. On ne mange pas un aliment ou un corps gras tout, mais avec autre chose. Si on diminue quelque chose, c’est pour en augmenter une autre. La modération est la clef d’une alimentation équilibrée, avec la variété ».

– Quel conseil donnez-vous aux  industries agro-alimentaires ?

J-M. Lecerf : « Même si elles ont beaucoup baissé leur niveaux d’utilisation de l’huile de palme, elles doivent appliquer le principe de subsidiarité. Peut-on faire mieux autrement qu’avec l’huile de palme ? Si oui, il faut le faire. Si non, ce n’est pas la peine de faire pire ».

Les consommateurs sont abreuvés d’informations nutritionnelles négatives.

– Que pensez-vous des campagnes de publicité avec le slogan  « pas d’huile de palme » comme argument de vente ?

jm-lecerf-nutitrionJ-M. Lecerf : « C’est dramatique ! Cela devrait être interdit du point de vue réglementaire. On met l’huile de palme au niveau des aliments qui présentent un danger pour la santé publique comme ceux qui peuvent déclencher des allergies, par exemple.

Pour ces aliments là, la mention « Ne contient pas de… » est VRAIMENT nécessaire (c’est le cas des aliments qui contiennent du gluten pour les malades coeliaques, ou du lactose pour ceux qui souffrent d’allergies aux protéines de lait, par exemple).

fleche-suiteIl y a une distorsion de concurrence entre l’huile de palme et les produits potentiellement allergènes. Sous cette forme, l’information nutritionnelle est fausse ; elle sous-entend que l’huile de palme est aussi toxique qu’un produit allergène. Cela crée une confusion chez le consommateur et renforce le cercle vicieux d’incompréhension entre lui et les industries agro-alimentaires.

Et cela va loin : on voit même des mentions « Sans huile de palme » sur des produits qui n’en ont jamais contenu (comme la margarine à l’huile de tournesol, par exemple) ! ».

– Que conseillez-vous au consommateur concernant l’huile de palme ?

J-M. Lecerf : « En nutrition, comme je le disais, la modération et la variété sont les clés d’une bonne alimentation. Mais il faut aussi savoir bien choisir les aliments : ceux qui sont nutritionnellement intéressants, plutôt que les produits gras sucrés et gras salés. C’est là que l’éducation alimentaire rentre en jeu et que se trouve le vrai problème posé par l’huile de palme ».

Huile de palme – l’avis de la diététicienne

dieteticienne-consoglobe-nutritielle-couturierL’huile de palme n’est donc pas si mauvaise qu’on a pu le faire croire.

Mais elle n’est nutritionnellement pas très intéressante non plus, comme le dit bien le Dr Lecerf.

Pour elle, comme pour tout aliment d’ailleurs, tout dépend des quantités qu’on consomme. Les produits contenants de l’huile de palme appartiennent surtout aux produits gras sucrés et gras salés considérés comme des aliments « plaisir », loin d’être essentiels. A chacun d’en avoir une consommation limitée.

La France est le seul pays au monde à avoir autant fait polémique sur l’huile de palme. Pour un bien : la production est aujourd’hui très réglementée et plus respectueuse de l’environnement. Mais pour un mal aussi : la confusion est de mise chez le consommateur. Il est temps de revoir notre opinion sur cette huile !

Sans huile de palme – Un nouveau label inutile ?

sans-huile-de-palme-logoL’indication de la présence de l’huile de palme dans un produit devra obligatoirement figurer sur les produits concernés, à partir du 13 décembre 2014.(2)

Ce label est-il utile ou inutile ?
Qu’en pensez-vous ?

*

Je veux témoigner

Sur l’huile de palme :

Les statistiques du Planetoscope sur l’huile de palme :

 (1) En 2008, chaque Français aurait consommé près de 2kg d’huile de palme selon le Ministère de l’alimentation. Chaque consommateur absorberait sans s’en rendre compte 57g d’huile de palme par mois !
(2) Rien n’oblige non plus les fabricants à mentionner la présence d’acides gras trans dans les produits. Certains se contentent seulement de mentionner la présence d' »huile » ou de « graisse végétale », notion qui regroupe aussi bien les huiles de colza ou de tournesol que de palme.

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

81 commentaires Donnez votre avis
  1. Je ne digère pas l’huile de palme.
    De plus, détruire des forêts entières pour les remplacer par la culture uniquement de ces palmiers est une aberration autant pour la flore que pour la faune. Je boycott pour cette raison principalement !

  2. Le titre est scandaleux !

    1 – Comme il est dit dans l’article, en consommer trop est mauvais, et étant donné qu’elle représente 25 % de la consommation d’huile végétale dans le monde, on a bien un problème.

    2 – L’impact environnemental énorme associé à la culture des palmiers, ça vous dit quelque chose ?

    Bref, la polémique est bien loin d’être inutile !

  3. Amusant que mon article prouvant des herbicides et engrais employes dans les plantations de palme et les photos jointes aient ete elimines par 2 fois sur ce site meme. Captures d ecran a dispo. Pour qui roulez vous messieurs ?

  4. est ce que les margarines faites à partir de l’huile de palme est stable et rancissent moins par rapport aux beurres?

  5. « Le débat est préjudiciable à ces pays en voie de développement. Ce sont des pays agricoles qui vivent des exportations de leurs produits. Chez eux, cela crée de l’emploi. L’huile de palme permet également à des millions de personnes dans le monde d’obtenir la quantité de matière grasse nécessaire à l’organisme, ne l’oublions-pas. »
    huiledepalmesante.org/2014/02/il-faut-rendre-letiquetage-sans-huile.html

    • Le plus gros poison pour la planète est sans aucun doute : l’homme !!! mais comme il s’ingénie à détruire son vaisseau spatial et à s’autodétruire, il y a un espoir pour la planète qui survivra ELLE !

  6. Quelques chiffres :
    Huile de palme 16 million d’Ha en 2013 (dont 0% OGM)
    Soja 90 millions d’Ha en 2013 (dont 77% OGM)
    Qui a coupé le plus de forêt? Et où est la controverse sur les OGM dans vos rapports?????
    Je ne veux pas dénigrer le soja… c’était juste pour donner une idée de surface!

    L’Europe a besoin de l’huile de palme et les chiffres le prouvent! + 41% en 5 ans!!!!!
    fr.mongabay.com/news/2014/fr0909-eu-palm-oil-biofuels.html

    Vous avez bien lu…. Mais je ne critiquent pas l’augmentation de sa consommation…. à 28 c’est normale; cependant les consommateurs se trompent de « victime »… C’est Bruxelles qui fixent les normes! : « 10 % d’agro-carburant d’ici a 2020 »
    consilium.europa.eu/ueDocs/cms_Data/docs/pressData/fr/ec/93141.pdf du 8 mars 2007.
    …. Les pays Malaisie et Indonésie non pas inventer leurs investissements…. Qui se chiffres en milliard de dollars.
    Si cette industrie génère d’importants bénéfices pour les Etats producteurs elle génèrent aussi des taxes pour les pays importateurs! D’où la fameuse taxe nutella à 300 %. Cette taxe aurait rapporter au caisse de l’Etat français l’équivalent de ….. (je vous laisse chercher pour vous rendre compte qu’on nous manipule!)
    Il y a une demande en agro carburant créer par Bruxelles (des non élus qui n’ont de compte à rendre à personne!) Et il y a des investisseurs sérieux de l’autre! Alors chacun à fait son boulot….

    Maintenant qu’ils font machine arrière…. le prix de l’huile de palme va surement baisser car trop d’offre et donc plus aucune autre huile ne sera compétitif! Donc les agriculteurs de l’UE et des USA seront encore lésée!

    Ce sera encore la faute de la Malaisie et l’Indonésie? Non! Trop c’est trop Messieurs Dames, Ces gens oui…des gens sont derrière l’huile de palme ne font que répondre à une demande!

    Seul L’Europe et les Etat-Unis (700 millions de consommateurs)ont besoin d’huile certifiée…. ou plutôt d’huile « écologiquement correct » et personne ne veux payer plus chère! Comment voulez vous qu’une huile soit au même prix avec des charges en plus!
    Le monde veut manger et toujours pour moins chère.

    La santé n’est pas le facteur le plus important pour les consommateurs c’est le prix d’abord!Mon opinion personnel concernant les méfaits sur la santé de l’huile de palme est le suivant :
    Mangez-en mais en faisant attention aux quantités….. C’est tout! Buvez 1L d’huile d’olive et 1L d’huile de tournesol….. Vous serez malade non?
    Tous les excès sont néfaste point barre.
    Même les maladies cardio-vasculaire sont supérieur dans les pays dit industrialisés, alors que certain pays africains ne se nourris que d’huile de palme!

    Réfléchissez plutôt sur quoi nous consommateurs devrions-nous nous focaliser : l’alimentation! Nous consommons de la viande et jusqu’à en jeter! L’élevage industriel nécessite de très grandes quantités de nourriture et donc de grandes étendues de terres cultivables. Par exemple la FAO rapporte dans son rapport « Livestock’s long shadow » :

    1.5 milliard d’hectares de terres arables et de cultures permanentes
    3.3 milliard d’hectares de pâturage permanent et de prairie
    4 milliard d’hectares de forêts
    4 milliard d’hectares de zone improductive (espace urbain, rocheux, gelée)

    A l’horizon 2050 soit une trentaine d’années avec 9 milliard d’habitants je vous garanti que plus de foret primaire seront couper pour la viande que pour l’huile de palme!!!

    Maintenant que tous le monde ce concentre en Asie pour l’huile de palme; les investisseurs intéressent au nouveau marché de 2 milliards de consommateur à l’horizon 2050: l’Afrique!

    Avec tous ces normes inventées par l’Europe et les Etats Unis,en 2050 l’Afrique moins exigeante devraient allègrement ingurgiter les quantités d’huile de palme « mangé » par l’Europe et les Etats Unis de 2010! Donc même si on boycott en Europe et au Etats Unis l’offre sera « reversé » ailleurs;

    Pourquoi l’Afrique car c’est le berceau de l’huile rouge donc même non raffiné elle peut être vendu sur place (moins de coût!)

    Pour moi l’huile de palme est une controverse inutile qui ternie l’image de l’Europe et en particulier la France qui se permet de « délivrer » un label non légal Le label «sans huile de palme» ( sans huile de palme:en violation des lois européennes et des règles du commerce international) alors qu’on ne dit même pas avec quoi les viandes sont nourris sur les étiquettes!(une grosse parti est nourris à l’OGM).

    Les effets de ce boycottage et de cette violation de la loi se répercuterons à très long terme sur la vente des produits français dans certain pays asiatiques, africains, et sud américains! et où attraction pour la destination touristique France.

    Cette controverse aurait plutôt sa place pour le papier et emballage de nos pays soit disant industrialisés qui continu a couper des forets primaire pour….. emballer et être jeter!!!!! Alors que l’huile de palme ces pour essentiellement manger!

    Surtout continuer à couvrir le « Système Européen  » ou les décideurs ( Bruxelles) ils ont des comptes à rendre …….. qu’à eux mêmes!

Moi aussi je donne mon avis