Quand le goût et le plaisir alimentaire font perdre du poids…

Rédigé par Emma, le 27 Mar 2014, à 10 h 21 min

Manger par plaisir ferait perdre du poids ! Voilà ce que vient  de montrer une étude anglaise néo-zélandaise qui a étudié l’impact d’une dégustation de gâteau au chocolat, avec ou sans culpabilité. Pas si étonnant que ça…

Goût : la perception fait toute la différence

gateau-chocolat-patisserie-alimentationUn gâteau au chocolat… C’est  à partir de cet emblème type de l’aliment plaisir que sont partis les chercheurs néo-zélandais (1) pour connaître le comportement alimentaire et l’impact sur le poids de personnes le mangeant avec plaisir ou avec culpabilité. Soit le plaisir, opposé à des préoccupations d’alimentation saine.

Plaisir ou culpabilité ?

Le comportement alimentaire et la perception des 190 patients cobayes (dont 72 % de femmes) ont été déterminés à l’aide questionnaires alimentaires, ainsi que leur changement éventuel de poids après 18 mois. Un sous-échantillon désireux de perdre du poids avait demandé à être pesé au bout de 3 mois.

  • Au bout de 6 mois, les 27 % de l’échantillon total (dont une majorité de femmes) qui ont associé la gâteau avec la culpabilité avaient pris… 2,36 kg en moyenne.
  • Ceux qui associaient le gâteau au chocolat avec le plaisir avaient à peine pris du poids (+,036 g).

smiling chefQuant à leur perception de l’alimentation, ceux qui avait mangé avec culpabilité considéraient qu’ils n’avait pas mangé de façon saine et ils étaient moins confiants sur leur capacité à manger sain dans l’avenir.

Ce résultat se retrouvent déjà au bout des 3 premiers mois : sur 37 % de qui voulaient perdre du poids, ceux qui ont mangé le gâteau au chocolat avec culpabilité… ont pris du poids (+ 1,25 kg) alors que ceux qui avaient mangé le gâteau avec plaisir ont… maigri (- 0,43 kg).

L’association de l’aliment avec le plaisir de manger a donc un impact favorable non seulement sur le poids, mais aussi sur la confiance en soi.

L’avis de la diététicienne

emmanuelle-dieteticienneLe plaisir de manger fait effectivement toute la différence, sur le corps et dans la tête. Mais encore faut-il savoir ce qu’est le plaisir alimentaire !  A ne pas confondre avec la gourmandise, par exemple, qui sous-entend un surcroit de quantité souvent aux dépends de la qualité, ainsi qu’une réponse à des envies de manger plus qu’à des faims, sans savoir s’arrêter à la satiété…

Le plaisir alimentaire doit passer par la dégustation. Et par la rareté. L’étude néo-zélandaise ne dit rien de tout cela. Mais elle est un bon début pour continuer les recherches en la matière.

 

(1) Kuijer RG & Boyce JA. Chocolate cake. Guilt or celebration ? Associations with healthy eating attitudes, perceived behavioural control, intentions and weight-loss.Appetite. 2013 Nov 23;74C:48-54

*

orthorexie tca trouble alimentaire

Mangez bien, faites-vous plaisir :

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdomadaire(les huiles),la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4(les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 sur la « néfaste food », la lettre 8 sur les micro-algues, la lettre 9 sur le petit-déjeuner, la lettre sur le pain et l’alimentation,

Veuillez noter qu’Emmanuelle Couturier n’exprime dans ces rubriques que des conseils généraux qui ne sauraient l’engager. Pour des conseils personnalisés, il faut soit la consulter à son cabinet en privé, soit interroger votre médecin personnel.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis