Gaspillage alimentaire : pourquoi manger des légumes inesthétiques

Rédigé par Alan, le 10 Jan 2013, à 17 h 38 min

Fruits et légumes : « Des variétés et des procédés spécifiques« 

Malheureusement, le Manuel précise un peu plus loin : « Cependant, la transformation à petite échelle doit être capable de fournir des produits de qualité égale ou même supérieure à celle obtenue dans une filière industrielle à grande échelle. Or, cela n’est pas toujours possible car l’industrie utilise des variétés et des procédés spécifiques.

De plus, les éléments invendus et défectueux du marché des produits frais ne constituent pas un matériau brut uniforme ; leur faible rendement industriel, et le manque de technologie de transformation en manufacture, font que la qualité de ces produits est très variable et que, très souvent,ils ne répondront pas aux exigences des autorités sanitaires. À ce stade il est nécessaire de souligner que la qualité d’un produit industriel dépend à la fois de la qualité du produit brut et du processus de transformation auquel il aura été soumis. »

Un tiers de la production mondiale finit à la poubelle

Le gaspillage agricole représente des quantités de nourriture extrêmement importantes, de quoi nourrir un milliard de personnes. Une situation honteuse quand on sait que, selon le FAO, 925 millions de personnes dans le monde sont sous-alimentés.

Bien entendu, le seul tri des fruits et légumes n’est pas seul responsable du gâchis de nourriture. Ainsi, Bruno Lhoste explique que les « professionnels [de la restauration collective] doivent respecter un grammage minimum […] dans 95 % des cas, les proportions effectivement servies sont supérieures à ces indications, surtout pour les légumes et les féculents. De plus, il semble que ces recommandations incluent dans leur calcul une partie non consommée et conduisent donc à conforter le gaspillage !« 

Des tonnes de fruits et légumes jetés par an

Tout le gaspillage ne vient donc pas du seul tri des fruits et légumes, mais cette part est parfaitement absurde. A titre d’exemples, quelques chiffres tirés de Global Gâchis : L’Equateur gaspille ainsi par an 146.000 tonnes de bananes, « soit quinze fois le poids de la tour Eiffel ». Même si des mesures ont été prises récemment pour limiter le gâchis dans les grandes surfaces, Londres continue de jeter « assez de nourriture pour remplir 12.000 bus à étages ».

> La prochaine fois : Des activistes en faveur des légumes imparfaits

Bibliographie partielle :

  • LHOSTE, Bruno. La grande (sur)-bouffe. Editions Rue de l’échiquier.
  • CAMELO, Andrés F. López. Manuel pour la préparation et la vente des fruits et des légumes – Du champ au marché . Bulletin des services agricoles de la FAO, n°151. ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE, Rome, 2007. ISSN 1020-4326.
  • STUART, Tristram. Global Gâchis, film documentaire, 2012.

Images – © CC, per/color line, Leonora Enking, OakleyOriginals

*
Cela me donne une idée

Conseils pratiques pour limiter le gaspillage :

Informations sur le gaspillage :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

22 commentaires Donnez votre avis
  1. moi j’ai 11 ans et j’ai 65 kilo combien je doit perdre

    • Pour apparaître sur l’étalage de Leclerc, tu dois répondre a la norme A15_56 qui stipule que pour les enfants de 11 ans, le poids réglementaire est de 45kg. Tu pourras dès lors, être vendu! 🙂

Moi aussi je donne mon avis