Le gaspillage agricole, c’est un milliard de bouches

Rédigé par Jean-Marie, le 5 Nov 2012, à 14 h 47 min

En matière de gaspillage alimentaire, les ménages et les distributeurs ne sont pas les seuls fautifs. Loin de là… Car les poubelles des particuliers et des commerçants ont un point commun avec celles de l’agriculteur : elles sont tout aussi pleines d’aliments gaspillés

Le gaspillage alimentaire au niveau de la production

Un chercheur de l’Université d’Aalto en Finlande, Matti Kummu, a calculé le volume de ce gaspillage agricole à l’échelle de la planète.

gaspillage alimentaireLa perte alimentaire représente l’équivalent de ce qui produit une surface agricole de 310 mètres carrés par an et par habitant.

Ce qui représente une consommation de 4,3 kilos d’engrais et de 27 m3 d’eau en pure perte. Autrement dit, ce sont 614 kilocalories qui sont gaspillées chaque jour pour chaque habitant de la planète.  C’est énorme !

  • Les fruits et légumes ainsi que les racines et tubercules ont le taux de gaspillage le plus élevé
  • 600 kilocalories sont gaspillées par personne chaque jour dans le monde, soit 25 % de l’apport calorique nécessaire quotidiennement à un être humain
  • Dans les pays développés, chaque personne gaspille plus de 110 kg de nourriture par an  contre environ 10 kg, dans les pays émergents.

Gaspillage agricole : à diviser par deux

Selon Matti Kummu, il suffirait de gaspiller deux fois moins pour nourrir un milliard de personnes à leur faim.

Sans les pertes agricoles et le gaspillage de nourriture, l’agriculture mondiale pourrait offrir, à son niveau actuel de productivité, 2 600 kilocalories par jour à 8 milliards de personnes.

Couper le gaspillage agricole aurait une autre vertu : celle d’économiser l’eau, de plus en plus précieuse, et les engrais, qui vont se faire de plus en plus rares dans une agriculture sous pression démographique.Pour mémoire, chaque Français jette à la poubelle 20 kilos de nourriture par an, dont 7 qui ne sont encore emballés…

*
Je réagis

source :

Sur le gaspillage alimentaire

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. je ne mets dans ma poubelle aucun déchets organiques, j’ai un compost où vont les épluchures. D’autre part, j’ai un chien et je lui fais sa gamelle avec les épluchures des carottes bio, le vert des poireaux et ce qui est susceptible d’être mangé par lui. Mes courses sont faite une fois par semaine, et je cuisine tous les jours. Il est facile de faire des carottes râpées, une salade que je prépare dès mon achat, car j’ai remarqué que en la mettant telle quelle, une fois flétrie, j’avais tendance à l’oubliée. Alors, une petite astuce, je la lave, et je la mets dans un torchon une fois essorée, dans un plastique, j’ai alors de la salade toute prête qu’il me suffit de sortir du frigo et d’assaisonnée, ainsi pour plusieurs jours. En hiver, je prépare une soupe qui me dure aussi plusieurs jours. J’évite toutes préparations toutes faites sauf exception. J’achète quelques conserves mais toujours dans des bocaux et bio. Je mange moins mais de qualité.

  2. Bonjour,

    Donner à manger à tout le monde! NON!,c’est vrai?
    Il y a de quoi débattre sur le gaspillage, Ce qui me gêne le plus dans tout cela.Ce n’est pas tant dans les causes qui sont multiples (d’ailleurs je serais d’accord avec bon nombre des personnes qui se sentent accusées à tort.)
    Mais c’est qu’une quantité de personnalités ,osent sans aucune pudeur,affirmer que cela réduirais la faim dans le monde.Et là c’est bien le plus gros reproche a avoir. J’aimerai le croire!
    Dans la réalité ce sera certainement payer plus chèrement des petites quantités de nourriture,je devrais peut-être dire nous imposer chèrement
    des volumes plus réduit.Mais pour autant seront-ils a même de donner la différence aux peuples qui crèvent la dalle?? Ne sommes-nous pas dans un monde à la recherche du moindre petit profit?Les guerres sont-elles à imputer aux peuples de la terre?Parlez de faim,alors que de plus en plus l’agriculture se tourne sur les bio-carburant et autres produits dérivés? Des affirmation certes,mais pas de détail sur le résultat et les moyens d’y parvenir. De nouvelles obligations,restrictions….c’est plus réaliste .

  3. On cite toujours les erreurs des particuliers alors que cela représente peu de choses par rapport au gaspillage dans les restaurants, les grandes surfaces, les producteurs, les agriculteurs….
    Au lieu de nous matraquer à la TV avec des publicités qui poussent à la consommation inutile, le Ministère de la Santé devrait passer des spots éducatifs!! Ah j’oubliais la mention bonne conscience « mangez 5 légumes et fruits par jour »….J’en ai marre des donneurs de leçons parce que je ne jette pas 110 kgs d’aliments dans ma poubelle et je ne suis pas la seule

  4. Chaque personne ne gaspille pas 110 Kg de nourriture. C’est un abus de langage, Ce chiffre résulte du rapport entre le gaspillage total & le nombre d’habitants or le gaspillage n’est pas du seul fait du consommateur. Quel est le chiffre du gaspillage réel des consommateurs ?
    Moi je n’ai pas le sentiment de jeter 110kg de nourriture par an.

  5. Les hommes deviennent fous !!! Notre monde court à sa perte ….. Trop peu de gens réagissent à tous ces problèmes importants , confrontés qu ‘ ils sont à leurs problèmes personnels .Ils ne se rendent pas compte que tout est lié ….

  6. Il faut dire, pour leur défense, que les lois, qu’ils ont a respecter, sont sans foi, ni lois, les fameux quotats. Sans oublier les multiples déclarations a faire.
    Baucoup plus de Liberté a eux aussi, serait un bienfait.La production agricole, mérite mille fois mieux, que tout.C’est un rude labeur, dans ma jeunesse, a moins des dix ans je labourais avec le brabant, et une paire de boeufs. Des quatre heures le matins, jusqu’au soir parés avoir changer les bêtes, jus qu’a la nuit. Labourage et paturage Sully.

  7. Je voudrais y mettre aussi d’autres cultures, plus importante que les melon, du blé, qui est transmuté en carburant.
    A ce nieau, c’est vraiment a ce demander si les citrouilles sont pleine
    ou vides

  8. Il est vrai, que les producteurs jettent, mais pour quoi ? Le commerce

    ne veux que des produits calibrés, pas fendus etc.. Maintenant ils font des melons du carburant ! Les emballages, qui coutent plus cher que les produits. Les retraits payés…

    Ne pas oublier, aussi, que les productteurs achétent aussi des produits, dont ils ne sont de leur culture.

    Monsieur leclerc dans la semaine a reconnu a la tv, que les produits sont retirés des rayon deux ou trois jours, avant la date fatidique. mais ils font aussi le bonheur de la Banque Alimentaire.

    Les producteurs qui jettent, vous pouvez en voir, si vous entrés a l’intérieur des terres, mais ne vous amusez pas en prendre, parce que le produit vous coutera mille fois, plus cher.
    Je me souviens une fois un randonneur, a pris quelques bulbes d’ail, recouvertes encore par un labour, évident le propriétaire a porté plainte, pour quatre ou cinq têtes, sûr! A la fin il a payés preques des centaines d’euros, de quoi toute sa vie a mangger de l’ail.
    Dans le temps il éxistait le droit de glanage, existe -il encore, allez dans les lois rurales et vous lirez.

Moi aussi je donne mon avis