Gaspillage alimentaire – qui jette le plus en France et dans le monde

Rédigé par Jean-Marie, le 15 Oct 2015, à 12 h 16 min

Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes. Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment.

Le gaspillage alimentaire est aussi un phénomène français

En France, nous jetons en moyenne 21 % des aliments que nous achetons, ce qui représente 6,5 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 20 kg par an et par Français selon le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Un chiffre qui grimpe entre 90 et 140 kg si on prend en compte l’ensemble du processus de vie du produit, de la fabrication à la consommation.

Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève entre 100 et 160 euros par an et par habitant selon une étude menée par l’ADEME, soit 12 à 20 milliards d’euros au total en France chaque année.

gaspillage alimentaire

Autre estimation : selon France Nature Environnement, chaque année, nous jetons environ 7 kilos de produits non déballés et non consommés par personne. D’après une étude réalisée par Verdicité et FNE, nous pouvons estimer que le gaspillage alimentaire représente 10 % des déchets ménagers et assimilés. Les foyers jettent, en moyenne, entre 500 et 1500 euros par an de nourriture encore consommable, pour un total de 1,2 million de tonnes.

On jette plus de nourriture qu’on ne le croit

L’étude commanditée par Albal en 2011 montre que les Français n’ont pas conscience de gaspiller autant de nourriture puisqu’ils pensent ne jeter que 6 % des produits alimentaires qu’ils achètent.

En fait, En réalité,  21 % de la nourriture achetée finit à la poubelle alors que la moitié aurait pu ne pas être gaspillée.

Selon une autre étude(6), les Français jetteraient en moyenne 20 kilos de nourriture chaque année :  7 kilos de produits emballés, et 13 kilos de fruits et légumes abimés, de restes de table, et de produits non consommés.

gaspillage-alimentaire-infographie

 Aliments : que jette-t-on ?

Parmi les aliments jetés, environ 50 % sont des fruits et légumes. Viennent ensuite les restes des plats faits maison et des plats cuisinés.

Plus choquant encore : 30 % des aliments sont jetés sans même avoir été déballés : ils passent directement du caddie à la poubelle, sans même être entamés.
Lorsqu’ils prennent conscience de ce triste état des lieux, les Français seraient disposés à changer leurs habitudes :

88 % des consommateurs déclarent être prêts à prendre des mesures pour éviter le gaspillage alimentaire et 80 %  d’entre eux souhaiteraient plus d’informations sur la conservation des aliments.

Gaspillage alimentaire : les régions qui gâchent le plus

Les Franciliens sont les plus gros gaspilleurs de nourriture en France avec 114,5 kg d’aliments jetés par an et par habitant à Paris et en Ile-de-France.

À l’autre extrémité de l’échelle du gaspillage alimentaire on trouve l’Auvergne, le Limousin, le Poitou-Charentes, le Centre et la région Rhône-Alpes, qui sont les régions françaises qui gaspillent le moins de nourriture avec 66,8 kg d’aliments jetés par an et par habitant.

gapillage-alimentaire-france

Les régions qui gaspillent

Quant à elles, les régions de l’Ouest et du Sud, à savoir la Basse-Normandie, la Normandie, la Bretagne, le Nord-Pasde-Calais, les Pays de la Loire, la Picardie, l’Aquitaine, la Corse, le Languedoc-Roussillon, les Midi-Pyrénées, la Provence, les Alpes-Côte d’Azur gaspillent 81,8 kg de nourriture qui sont ainsi jetés par an et par habitant.
Enfin, la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, l’Alsace, la Franche-Comté et la Lorraine jettent à la poubelle 104,6 kg de nourriture par an et par habitant

Le coût énergétique du gaspillage alimentaire

L’alimentation est une des premières sources d’émission de gaz à effet de serre. Depuis la production jusqu’au traitement des déchets, le cycle de vie de la nourriture d’un Français moyen représente environ 20 % du total de ses émissions quotidiennes.

Source : Institut Bruxellois pour la Gestion de l’Environnement

Lire page suivante : le gaspillage alimentaire en Europe et dans le monde

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

55 commentaires Donnez votre avis
  1. pk jeter des kg de nourriture alors que des pays, sdf, etc….,meurs de faim.
    Meme si la nourriture est un peu périmée ou presque, on peut toujours manger. Preparer des bon petit plat, avec la somme de toute la nourriture jeter, on pourrait nourrir, habiller, éduquer, etc…., les habitant des pays pauvre.
    A la place de jeter la nourriture, mieux la donner aux pays pauvre et au resto du coeur( aider les restos du coeur a aider les SDF et les gens dans le besoins.
    Est ce que un jour la france et meme le monde fera un effort de pas jeter la nourriture et la garder pour les pays dans le besoins .

  2. On n’a pas conscience de cela, je m’inscrit en faux quand même. les fruits qui sont abimés finissent en compote, ou purée, la viande de rentre plus chez moi à part celle contenue dans les croquettes pour mes chiens….les restes sont oient congelés soient mangés le lendemain.
    Pour avoir travaillé en magasin bio, je peux dire que le client est totalement responsable de la perte énorme en matière de fruits et légumes, il est grand temps que les comportements changent, mais cela on voit plutôt le contraire…..

  3. Les DOM n’apparaissent pas sur la carte de France. Nous ne sommes pas français ?

    • Maintenant, Cela ne s’appelle plus ”DOM” mais ”DROM”.
      La différence n’est pas énorme et ne sert pas à grand chose je l’avoue mais c’est comme ça. Et si, les ”DOM” ou ”DROM” de nos jours, sont tous français. En revanche, les ”COM” ne sont pas toutes françaises. Bonne journée.

  4. trop de gaspillage

  5. Et le gaspillage de médicaments ? sur fait-on pour l’enrayer ?
    Des tonnes de médicaments qui partent à la poubelle, avec des molécules polluantes et néfastes pour l’environnement.
    Une partie est certes rapportée aux pharmacies mais une partie seulement, les pharmaciens ne communiquent jamais sur cet aspect. Les médicaments sont détruits car ce n’est pas recyclable. Quel gâchis !
    Quand délivrera -ton juste la bonne dose : médicaments à l’unité comme en Angleterre…

  6. Oui

  7. MERRRRRDE

  8. TROP COOL !!!!!

  9. TROP COOL !!!!!

Moi aussi je donne mon avis