Les Français se jettent sur les salades en sachet, pourtant pas très saines

Les Français ont ainsi dépensé plus de 466,6 millions d’euros pour acheter des salades en sachet, en 2018. Pourtant, elles ne seraient pas bonnes pour la santé : des traces de chlorates ont été décelées. Quant à l’environnement lui non plus n’est pas épargné puisque pour un kilogramme de salade, l’industrie utilise entre 20 et 30 litres d’eau.

Rédigé par MEWJ79, le 27 Apr 2019, à 10 h 15 min

Selon les derniers chiffres du Syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l’emploi, l’engouement des Français pour les salades en sachet ne faiblit pas : 274 millions ont été vendues par la grande distribution en 2018.

274 millions de salades en sachet vendues en France en 2018

Si le vrac gagne du terrain en France, cet engouement ne concerne pas les salades : 274 millions de salades en sachet ont été vendues par la grande distribution en 2018, selon le Syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l’emploi, qui s’appuie sur des données du cabinet Nielsen(1). Un chiffre en hausse de 1,4 % par rapport à 2017.

Au total, les Français ont ainsi dépensé plus de 466,6 millions d’euros (+2,3 % par rapport à 2017) en salades ensachées.

274 millions de salades en sachet ont été vendues par la grande distribution en 2018 © stanga

Ce succès serait expliqué par le mode drive lui aussi plébiscité par les Français puisque les ventes ont augmenté de 12,7 % entre 2017 et 2018. Parmi les préférences tricolores, on trouve la laitue, 16,9 % des parts de marché, juste devant la mâche (16,2 %). L’iceberg complète le podium (9,9 %).

Et les gammes bio de salades en sachet profitent de cet engouement, avec des ventes qui ont doublé, représentant plus de 9,8 millions de sachets écoulés.

Un côté pratique qui fait gagner du temps

Selon une enquête réalisée en juin 2017, les Français expliquent leur choix en premier par l‘aspect pratique et prêt à l’usage (68 %) de ces salades en sachet, devant le gain de temps (64 %), le fait de pouvoir trouver leurs salades préférées tout au long de l’année (40 %) et, enfin, de bénéficier d’une association de plusieurs variétés dans un seul et même sachet (40 %)(2).

Vite ouverte et aussi vite préparée ! © Ann Haritonenko

Les salades en sachet séduisent donc les Français et on comprend facilement pourquoi : déjà coupées, lavées, rincées et essorées, elles font partie de ces aliments tout prêts qui représentent un gain de temps certain, en moyenne dix minutes selon le syndicat des fabricants. Mais est-ce que cela en vaut la peine si l’on met sa santé en danger ?

Des traces de chlorates

En effet, en 2016, une étude de l’UFC-Que Choisir avait analysé 28 salades en sachet de différentes marques vendues dans la grande distribution(3). Elle ont toutes été testées en termes de qualité microbiologique, pesticides, nitrates, résidus de chlore et défauts divers. Le constat était alarmant : 24 salades sur 28 révélaient des traces de chlorates.

Les salades en sachet sont souvent lavées avec une solution chlorée de type javel. ©wavebreakmedia

Et pour cause, les salades, avant le rinçage, sont lavées à l’aide d’une solution chlorée de type eau de javel, lors du processus de fabrication, afin d’éliminer tout risque de prolifération de bactéries. Certains experts conseillent donc de les rincer une nouvelle fois après ouverture du sachet.

Enfin, l’engouement pour ces salades en sachet n’est pas non plus une bonne nouvelle pour l’environnement : pour un kilogramme de salade, l’industrie utilise entre 20 et 30 litres d’eau.

À noter aussi que les salades en sachet peuvent contenir de la salmonelle.

Illustration bannière : Sachet de salade – © Whiteaster
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Quand il n’y a aucune salade bio au rayon légumes, on est bien obligés…Il y a bien trop de pesticides dans les salades non bio. J’avoue que je n’avais aucune idée pour le chlorate… Comment faire du coup ? Se passe totalement de salade ?

    • Cela dépend tout de la provenance de la salade, du magasin qui la vend (voir les grandes surfaces….) de toute façon elle sera toujours plus comestible que tous ces plats que plus de 300’000 personnes se paient pour maigrir, ne sachant même pas ce que l’on mange vraiment, je n’ai jamais vu une arnaque pareille !!!! comme si c’était impossible de se faire à manger, de manger des choses saines et dans des bonnes proportions, c’est d’un ridicule !!!!!

    • Mais QUI ne sait pas qu’une salade ne doit jamais rester dans une enveloppe plastique, même lavée ??? quand on pense que des gens s’empoisonnent pour ne pas avoir à laver une salade, je suis vraiment MDRRRRRRR…….

Moi aussi je donne mon avis