Etes-vous prêt à faire un concours d’amaigrissement ?

Rédigé par Emma, le 31 Jan 2013, à 14 h 10 min

Les effets pervers de ces concours de poids

Mais ces concours ont des effets induits pour le moins négatifs pour les entreprises, comme pour les participants.

Dans l’entreprise, la concurrence en équipe créée des divisions au sein du personnel.

Pour les participants, la perte de poids à tout prix encourage les comportements dangereux et le suivi de régimes draconiens et nocifs pour la santé. L’effet de groupe, insistant, peut accentuer encore ce point. C’est ce que raconte une comptable dans une entreprise de téléphonie américaine : sous la pression de ses collègues d’équipe, elle a suivi un régime exclusif à base de fruits et légumes qui l’a épuisée et rendue malade !

L’autre conséquence de ce genre de programmes à perte de poids rapide est bien sûr…. la reprise de poids, encore plus importante qu’avant le début du concours. Comme avec tous les régimes !

L’avis de la diététicienne :

Le point positif de cette nouvelle tendance américaine est que tous les acteurs de la société outre-atlantique, y compris les entreprises, se sentent concernées par le problème de surpoids. Mais les réponses qu’elles apportent, avec ces concours et ces programmes de régimes, ne sont pas les bonnes.

Les résultats pervers de ces initiatives montrent deux choses :

– que les problèmes de poids sont des problèmes individuels. A chacun son rythme et sa façon de perdre du poids. Vouloir mettre tout le monde au même régime est une absurdité. Et l’accentuer par la concurrence est encore pire.

– que les régimes à la mode ne fonctionnent pas et qu’ils sont bien responsables de l’effet yoyo du poids. La restriction d’aliments fait forcément maigrir, mais sur le court terme seulement. Or c’est bien le long terme qui est visé pour avoir une meilleure santé et une longévité améliorée.

La créativité américaine pour combattre le surpoids a besoin d’être encore plus inventive pour arriver à trouver des bonnes solutions !

 *

Je veux témoigner

(1) En 2010, ce sont 36,7 % des adultes et 17 % des enfants de 2 à 19 ans qui sont en situation de surpoids ou obèses, soit près d’un tiers de la population adulte américaine.
Source : Wall Street Journal, dans Courrier International du 24 janvier 2012.

Sur l’obésité :

Abonnez vous et recevez la lettre hebdo alimentationLa lettre hebdomadaire Alimentation est diffusée chaque vendredi. Il est facile de s’abonner (ou se désabonner).

– Exemples : le n°2 de la Lettre hebdo (les huiles), la lettre n°3 (les légumes), lettre n° 4 (les calories), la lettre n°5 (le goût), la lettre 7 (la « néfaste food »), la lettre 8 sur les micro-algues et le DHA, la lettre 9 sur le petit-déjeuner, la lettre 10 sur le Repas de Noël, la lettre 11 sur la détox, …

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

3 commentaires Donnez votre avis
  1. il est tres difficile de faire regime il faut avant tout beaucoup de volonte et s’y tenir .je pense qu’il est preferable de manger equilibre ne pas sauter de repas pas se resservir manger a heure fise ne pas essayer pas perdre trop rapidement ses kilos car ils sont vite repris.

  2. « Elle a suivi un régime exclusif à base de fruits et légumes qui l’a épuisée et rendue malade ! » J’aimerais savoir comment un tel régime peut rendre malade (à moins que ce ne soit un régime à base de fruits et légumes aux engrais, pesticides, fongicides, insecticides…).
    Quant à l’épuisement, il était plus probablement dû à la détoxification en cours du corps. Bref, il faudrait détailler (durée, contenu du régime, etc.) le cas de cette femme qui, en suivant un régime adapté à l’humain (frugivore), en a été épuisée et malade.
    Des gens épuisés et malades, on en voit tous les jours, et c’est toujours parce qu’ils consomment des produits non adaptés à l’humain : produits laitiers, bidoche, gluten moderne, et non parce qu’ils font des overdoses de fruits et légumes (chose que je n’ai personnellement jamais vue, mais nul doute que ce sont des cas fréquemment rencontrés par les spécialistes diplômés d’État de la diététique et de la nutrition)…

    • Pour rebondir sur cette phrase également,ce qui pourrait expliquer la fatigue (la médecine chinoise le fait très bien), c’est qu’à force de manger n’importe quoi(aliments raffinés, sucre, protéines animales,graisses, aliments transformés…), le système digestif se fragilise et fini par s’épuiser.
      La digestion de fruits et de légumes crus devient très difficile et couteuse en énergie (ballonnement, douleur, fatigue postprandiale…)
      donc le conseil s’est d’éviter le cru et de ne manger que des végétaux légèrement cuits ou au moins ébouillanté avant consommation.
      Et comme l’être humain est plus omnivore que frugivore on peut quand même rajouter quelques viandes blanches, des œufs et du poisson 2 à 3 fois par semaine et de préférence à midi.
      La santé est dans l’assiette n’en doutez pas et portez vous bien.

Moi aussi je donne mon avis