J’ai testé… la culture de champignons à la maison

Rédigé par Pauline Petit, le 4 Oct 2015, à 13 h 37 min

L’automne, c’est la bonne période pour des poêlées de champignons aux douces odeurs de sous-bois. Vous n’avez pas de sous-bois près de chez vous ou vous avez peur de vous intoxiquer en cueillant des amanites ? Pas de problème : faites pousser des champignons chez vous, des pleurotes plus précisément, avec un kit de culture tout prêt.

Faites pousser des champignons chez vous

Des pleurotes au marc de café

Ce kit est fabriqué dans les sous-sols de Rungis par la société Upcycle. Elle réalise une véritable démarche d’économie circulaire(3) en région parisienne : elle récupère le marc de café des distributeurs automatiques ; celui-ci est mélangé dans des sacs à des « graines » de champignons, du mycéllium, par des personnes handicapées. Une fois que les pleurotes ont été récoltées, le marc de café « ensemencé » constitue un excellent engrais naturel pour les agriculteurs péri-urbains. Ainsi, « les déchets des uns deviennent les ressources des autres », résume Grégoire Bleu, président d’Upcycle.

faire pousser des champignons à la maison

Ainsi, ce qui était au départ un déchet urbain, le marc de café, se transforme en substrat pour la culture. Le marc de café possède de multiples bienfaits, mais il est effectivement souvent utilisé en jardinage comme engrais et « insecticide » naturel. Et cela ne donne aucun goût aux pleurotes, qui sont d’excellente qualité. « Nous fournissons les tables des plus grands restaurants parisiens avec nos pleurotes Monte-Cristo, et même Bercy ou l’Elysée », note Grégoire Bleu.

La société commercialise en effet des champignons pour les professionnels, et ces fameux kits de culture pour les particuliers.

Une « Boîte à Champignons » dans ma cuisine

Mon kit est livré par la Poste. C’est une boîte en carton de 1 kg, qui comprend du marc de café ensemencé avec des « graines » de pleurotes, le mycéllium. Il est accompagné d’une notice explicative et d’un petit vaporisateur d’eau.

Il y a quelques consignes à respecter : la boîte doit être placée dans un endroit clair et sec, mais pas exposé directement au soleil. Après, c’est simple, on fait une encoche dans la boîte, on arrose le marc de café et on regarde nos champignons pousser.

faire pousser des champignons à la maison

Il faut bien arroser avec le vaporisateur, matin et soir : c’est une étape un peu fastidieuse, mais nécessaire si l’on ne veut pas voir ses champignons se dessécher, surtout en appartement chauffé. Au bout de quelques jours, effectivement, les premiers petits champignons commencent à apparaître, tout gris et tout luisants. Ceux-ci poussent « comme des champignons » ! Ils croissent à vue d’oeil et c’est un plaisir de rentrer le soir en remarquant leurs progrès. Au bout de 2 semaines, on a nos premiers champignons, cueillis ultra-frais, prêts pour la persillade.

Persillade de pleurotes « home made »

La Boîte nous informe : la meilleure façon de déguster ses champignons, c’est à l’huile d’olive, un peu d’ail et de persil, et hop, à la poêle. Et c’est effectivement délicieux. Cela ne vaut pas la poêlée de cèpes, mais a un petit goût de « fait maison » incomparable.

Et quand y’en a plus, y’en a encore : une fois que mes premières pleurotes ont été récoltées, de nouvelles pleurotes apparaissent. D’après leur site(2),où l’on retrouve des conseils de culture et des recettes, on peut recueillir 3 à 4 « fournées » de champignons, suffisantes pour une omelette ou une poêlée. En ce qui me concerne, les autres champignons apparus se sont desséchés trop vite, m’étant absentée de la maison quelques jours.

Une fois l’ensemble des champignons récoltés, la boîte a encore une utilité puisque l’on peut se servir du mélange comme engrais pour le jardin. Rien ne se perd, on vous dit !

Il s’agit en tout cas d’une expérience très ludique. Pour les enfants, cela leur permet de goûter très vite les fruits de ce qu’ils ont fait pousser (et de leur faire manger des champignons, très bons pour la santé !). Sans compter que l’on contribue à la diminution des « déchets », à la production et à l’emploi local !

La Boîte à Champignons, Upcycle, 15,90 € hors frais de port

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    déjà le prix n’est pas à porté de tout le monde et d’une et comme le dit degolarson, que reste-il dans ce marc de café.

    Je n’ai pas fais avancé mais seulement je doute.
    Me mettre sur la liste.
    mais pas celle du Peyotl.
    Je suis déjà shooté à l’air ambiant que nos centrales et celles des autres nous infliges sans compter les medoc sur les légumes, prairies, veaux vaches cochons etc,….
    Et la pollution intellectuelle!

    Bon appétit!

  2. Il aurait été intéressant de comparer le prix au kilo des champignons produits par la boîte par rapport à des champignons achetés dans le commerce…

  3. Bonjour
    Ils font du peyotl aussi ?
    Je serais curieux de voir une comparaison entre les teneurs en vitamines oligos etc. entre des vrais champignons poussés sur crottin de cheval (le meilleur) et ceux poussés sur marc de café, qui après le passage d’eau chaude ne contient plus grand’chose à part de la potasse et quelques tanins.

Moi aussi je donne mon avis