Faut-il laver et éplucher les fruits et légumes, et comment ?

On entend souvent dire qu’il ne faut pas éplucher les fruits et légumes afin de préserver les vitamines et minéraux qu’ils contiennent… Mais les pesticides étant encore largement utilisés, pas facile de choisir entre le simple lavage, le brossage et l’épluchage. Faut-il garder la peau, ou pas ? Comment consommer les fruits et légumes ?

Rédigé par Consoglobe, le 4 Mar 2018, à 10 h 05 min

La peau des fruits et des légumes frais, ainsi que la chair située sous la surface, est riche en minéraux, vitamines et flavonoïdes (substances antioxydantes). Mais la peau contient également des fibres insolubles, irritantes pour le tube digestif si elles sont consommées excessivement. Autre bémol, de nombreux fruits et légumes sont pollués par les pesticides. Alors faut-il éplucher les fruits et légumes ?

Éplucher les fruits et légumes ?

L’épluchage permet donc d’éviter l’ingestion de ces fibres et des résidus de pesticides présents à la surface des végétaux. Mais l’inconvénient principal de l’épluchage, ce sont les pertes en vitamines, minéraux ou polyphénols qui peuvent atteindre 25 % des nutriments d’un fruit ou légume.

éplucher fruits légumes

La peau de la pomme contient pourtant des nutriments © bankbee

Par ailleurs, l’épluchage, c’est aussi une histoire de goût, dans le sens où certains d’entre nous n’apprécient pas la saveur ou la texture de la peau de certains fruits et légumes, comme le kiwi, mais aussi parce que certaines peaux sont tout simplement immangeables.

Néanmoins, dans la mesure du possible, il est toujours mieux de ne pas éplucher les fruits et légumes. Le lavage rigoureux, avec brossage, est nettement suffisant. De plus, certains végétaux ne sont normalement pas à éplucher comme les légumes primeurs : carottes, navets, pommes de terre.

Il est nettement préférable de les brosser avec une brosse adaptée, afin de préserver les qualités nutritives de l’aliment.

L’idéal est encore d’opter pour l’Agriculture Biologique, exempte de pesticides, ou à défaut l’agriculture raisonnée, pour laquelle les pesticides ne sont utilisés qu’en dernier recours et à doses maîtrisées, mais toujours en veillant à bien nettoyer vos fruits et légumes.

L’importance du lavage des fruits et légumes

Certes, l’usage des produits phytosanitaires sur les fruits et légumes est réglementé et des limites maximales de résidus (LMR) sont fixées. Il n’empêche que les consommateurs s’interrogent de plus en plus sur ce qu’ils consomment.

Ainsi, tandis que l’épluchage n’est pas vraiment recommandé pour les fruits et légumes traités, il est fortement conseillé de nettoyer et brosser les fruits et légumes frais à l’eau potable courante, sans savon, même si les fruits et légumes vous paraissent à peu près propres. De cette façon, vous les débarrassez des résidus de pesticides, de poussière, et d’une partie des germes présents sur leur surface.

Cependant, il ne faut pas laisser tremper les fruits et légumes pendant des heures, surtout s’ils sont coupés, d’une part parce que ce n’est pas économique, d’autre part parce qu’une partie des sels minéraux et des vitamines qu’ils contiennent se dissout ainsi dans l’eau.

À noter : Le bicarbonate de soude est un plus pour nettoyer efficacement les fruits et légumes. Mettez 1 cuillère à soupe pour un litre d’eau, laissez tremper quelques minutes, rincez, et le tour est joué !

Illustration bannière : Épluchage de carottes – © REDPIXEL.PL
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




10 commentaires Donnez votre avis
  1. si c’est du vrai BIO on n’épluche pas dans les autres cas on épluche :
    c’est simple

  2. bonjour, c’est toujours mieux de laver que de ne rien faire. Mais pour laver, en plus du vinaigre et du bicarbonate, il faut une action mécanique, perso, j’emploie une éponge « qui gratte » réservée à cet usage.

    Mais, en plus de laver j’épluche malgré tout. Les pesticides ne resent pas en surface, ils pénètrent sur une certaine épaisseur;

    Je sais que ce n’est pas par plaisir qu’on traite, mais les industriels ont poussé les agriculteurs sur le tout chimique, et on n’a pas cherché d’autres systèmes.

    Les pesticides, ça n’empoisonne pas immédiatement, mais l’accumulation fait que ça nous rend malades, et on voit pas mal de personnes qui semblent en bonne santé, et qui meurent prématurément, d’autres ont des maladies longue durée.

    Pour les légumes, on ne sait rien. Pourquoi ne pas rendre obligatoire l’inscription des traitements ? On paie, on a le droit de savoir.

    On nous dit de manger des fruits et des légumes, on est bien d’accord sur le principe, mais encore faudrait-il savoir ce qu’on mange. ON trouve bien quelques légumes bio, mais ils sont rares et souvent viennent de l’étranger…

    Quant aux règlementations qui limitent l’emploi des pesticides, il n’y a pas un gendarme derrière chaque agriculteur. Lorsqu’ils traitent les champs, ils doivent se tenir à une certaine distance des habitations et des cours d’eau, tous ne le font pas, loin de là. Et si c’est signalé, il n’y a aucune sanction, on laisse faire. On ne compte que sur la conscience des gens, mais certains s’en fichent comme de l’an 40.

    Je me demande si la chasse aux pesticides n’est pas plus urgente que celle du diésel.

    • Bonjour,
      d’accord avec toi, lolilola, tout est dit

  3. Encore un qui croit qu’il n’y a pas de pesticides dans le bio….

  4. Pour la solution Bio, bof… De un c’est trop cher pour les étudiants ou autre bas revenus comme moi, puis de deux faut prendre en compte aussi d’autre types de pollution (la pollution des transports et du sol par exemple, autre que les résidus de pesticides…). Par exemple si l’exploitation bio est situé a 1km d’une autoroute ou son planté dans le sol contaminé d’une ville, les légumes risquent d’être aussi mauvais pour la santé que ceux bourrés de pesticides.

  5. Je les nettoie aussi dans l’eau vinaigrée, j’explique en détail ma méthode dans cet article :
    vitaality.fr/lavage-des-fruits-et-legumes/

  6. bicarbonate, eau courante, trempage, savon, vinaigre… y a-t-il eu une étude scientifique sérieuse permettant d’évaluer l’efficacité de chacune de ces options pour éliminer les pesticides? Il me semble que les conseils donnés sur ce sujet sont toujours très empiriques.

    Le vinaigre en tous cas est avant-tout intéressant pour l’élimination des pucerons et des éventuels germes. Pas sûr qu’il aide pour nettoyer les produits chimiques.

    • Bonjour,
      Oui il existe des études scientifiques qui permettent d’évaluer l’efficacité de l’eau seule et de l’au avec du vinaire sur le lavage des fruits et légumes.
      Je les cite ici : vitaality.fr/lavage-des-fruits-et-legumes/

  7. et le tôle du vinaigre ?J’ai souvent vu ma grand-mère mettre du vinaigre dans l’eau dans laquelle des lègumes épluchés trempaient ?
    Et lorsque les Romains sont venus à Orléans ils ajoutaient du vinaigre dans l’eau qu’ils buvaient. La boisson ainsi obtenue s’appelait « la posca » Purification ou goût ?

  8. Bonjour, concernant le nettoyage des légumes au bicarbonate de soude, celui est utilisé pour les nettoyer en profondeur afin d’enlever les dernières traces de pesticides par exemple.

Moi aussi je donne mon avis