Une algue décime les élevages de saumons de Norvège

Plus de 10.000 tonnes de saumons sont morts depuis la mi-mai en Norvège, victimes d’une algue tueuse. Conséquence, le prix de ce poisson a augmenté de 5,7% en seulement une semaine.

Rédigé par MEWJ79, le 25 May 2019, à 8 h 00 min

Une algue toxique est responsable de la mort de millions de saumons d’élevage en Norvège. Et l’inquiétude grandit puisque les autorités ont annoncé ne pas être parvenues à stopper sa prolifération.

Des millions de saumons d’élevage retrouvés morts en Norvège

En ce mois de mai 2019, mauvaise nouvelle venue du Nord de l’Europe : des millions de saumons de Norvège sont morts dans les élevages du nord du pays.

L’élevage de saumons, un pilier de l’économie norvégienne © Marius Dobilas

La cause de cette hécatombe est connue : une algue toxique, de la famille des haptophytes, un phytoplancton commun dans les eaux norvégiennes mais qui peut, dans certaines conditions, proliférer et asphyxier les poissons dans leurs cages.

Et si les autorités annoncent que cette plante aquatique n’est toujours pas sous contrôle, elles s’inquiètent donc des conséquences si l’on ne pouvait pas parvenir à la stopper rapidement.

Une algue toxique responsable de cette hécatombe

Dans le détail, 12.000 tonnes de saumons ont été perdues, depuis la mi-mai, dans leurs enclos immergés dans des fjords de Nordland (5.200 t) et Troms (6.800 t), selon les dernières estimations de la Direction norvégienne de la pêche au 24 mai 2019, soit en une petite dizaine de jours(1).

Si cela est un véritable drame pour l’environnement, ces millions de saumons morts représentent aussi un manque à gagner énorme. En effet, puisque chaque saumon pèse, à cette saison, entre 700 grammes et 5,5 kilos, la perte s’élève donc à plusieurs centaines de millions de couronnes, soit des dizaines de millions d’euros pour les aquaculteurs.

Un élevage de saumon à Troms, en Norvège © Arildina

Lire aussi : Saumon : l’Écosse tire la sonnette d’alarme au sujet des antibiotiques

Enfin, autre conséquence économique concernant le consommateur cette fois, puisque l’offre diminue et que la demande reste la même, les prix flambent. Ainsi, cette situation a déjà contribué à la hausse du prix du saumon.

Les tarifs ont augmenté de 5,7 % en seulement une semaine pour se négocier à plus de 65 couronnes (environ 6,7 euros) le kilo mercredi 22 mai.

Une course contre la montre pour stopper l’hécatombe

La situation pourrait donc s’aggraver et le nombre de saumons morts malheureusement encore augmenter. Plus de temps à perdre ! Pour tenter d’enrayer ce fléau, les pisciculteurs n’ont eu que deux possibilités : déplacer ou, lorsqu’ils n’ont pas eu d’autre choix, abattre les poissons avant que les algues n’atteignent leurs fermes.

Pour rappel, la Norvège est le numéro un mondial du saumon d’élevage avec une production totale de 1,3 million de tonnes en 2018. En France, 70 % du saumon consommé vient de Norvège. Au final, les professionnels estiment à environ 40.000 tonnes la quantité perdue puisque les poissons morts étaient appelés à grossir d’ici à leur abattage prévu à la fin de l’année ou début 2020. Et le sort semble s’acharner puisque le pays avait déjà connu un tel épisode en 1991.

Les méthodes de cet élevage intensif seraient-elles à revoir ?

Illustration bannière : Ferme aquacole dans un fjord au nord de la Norvège – © Strahil Dimitrov
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bien d’accord avec Agnès et Arturo. Avons-nous vraiment besoin de ce saumon dénaturé ?

  2. Une hérésie, ces élevages !
    Pas grave si tous ces saumons meurent!
    Ca fera moins de poissons à nourrir en vidant les mers pour leur fabriquer des granulés. On ferait mieux de consommer le poisson pêché directement.
    D’autant plus que c’est pour nous vendre des saumons de m**de à très bas prix remplis de produits pharmaceutiques et phytosanitaires agricoles (pour tuer les poux).
    Et comme c’est de moins en moins cher, la consommation est d’autant plus importante, un cercle vicieux pour faire augmenter les ventes et surtout les profits !
    Et je ne parle pas de la pollution et de la mort des fonds marins engendrés par ces « fermes » d’élevage !!!
    On continue à manquer de bon sens !!!

  3. Ils n’ont qu’à continuer, toujours pour gagner plus d’argent, de nous faire manger de la m……. les antibiotiques ils n’ont qu’à se gaver eux mêmes au lieu de les faire arriver jusque dans nos assiettes……. avant la Norvège et tous les pays Nordiques étaient réputés pour nous vendre de la bonne marchandise, aujourd’hui ils sont devenus comme tous les autres, produire de la m……. pour gagner encore plus d’argent !!!!! quelle désolation ce monde dans lequel nous vivons !!!!!

Moi aussi je donne mon avis