Élevage : vers la fin des lapins en cage

Encore une belle victoire pour les défenseurs des droits des animaux : mardi 17 mars, les euro-députés rassemblés à Strasbourg ont voté un rapport appelant à des initiatives pour à terme éradiquer l’élevage des lapins en cage.

Rédigé par Séverine Bascot, le 15 Mar 2017, à 11 h 40 min

Chaque année en Europe, 2e producteur mondial de viande de lapin derrière la Chine, on élève 320 millions de lapins pour leur viande, dont 99 % en cage : en Espagne, en Italie et en France pour la plus grande majorité.

Élevage de lapins en cage : une aberration qui pourrait bientôt disparaître

Rien qu’en France, on tue 37 millions de lapins, alors que la consommation de la chair de cet animal n’est que de 55.000 t, soit un peu moins d’1 % de la viande consommée chaque année dans l’Hexagone.

Il existe des normes réglementaires pour protéger les porcs, les veaux, les poules pondeuses ou les poulets de chair. Mais pas une seule ne concerne la protection des lapins.
a déploré devant le Parlement l'Allemand Stefan Eck, rapporteur de cette résolution

 

Des conditions d’élevage extrêmement déplorables

De moins en moins de personnes mangent de la viande de lapin mais il reste l’animal le plus détenu en cage en Europe, dans des conditions cruelles dans les fermes d’élevage et d’engraissement : ils naissent dans de petites cages grillagées hors-sol où ils restent jusqu’à leur mort, 60 à 80 jours plus tard. Les reproductrices sont confinées pendant 13 à 24 mois jusqu’à leur abattage.

De plus, les lapins sont aussi les animaux d’élevage les plus gavés d’antibiotiques selon l’indicateur ALEA (Animal Level of Exposure to Antimicrobials) livré par l’Agence nationale de sécurité sanitaire.

Mais ce mardi 14 mars, les euro-députés semblent avoir pris la mesure de cette abomination, et ont voté en séance plénière, une résolution, certes non contraignante, demandant l’élaboration de « normes minimales » visant à améliorer le bien-être des lapins dans les élevages, à limiter l’usage des médicaments et à supprimer progressivement les clapiers, sans toutefois donner non plus de date buttoir. Mais les éleveurs procédant à cette reconversion devraient recevoir un soutien dans le cadre de la politique agricole commune (PAC).

Mis à part des pays à faible production cunicole comme l’Autriche et la Belgique, qui ont interdit les cages en batterie en faveur des parcs, ou encore l’Allemagne et du Royaume-Uni, qui ont amélioré la législation sur le bien-être de ces animaux, les autres pays européens n’ont pas encore légiféré à ce sujet.

Les éleveurs français ne semblent pas opposés à ces évolutions mais rappellent que les cages,  en minimisant les risques de blessures pour les lapines lors de la mise-bas et de la lactation, « présentent des avantages » tant que le système des parcs n’est pas plus abouti…

On espère que comme les poules pondeuses élevées en batterie, une ère nouvelle va s’ouvrir rapidement pour les lapins d’élevage.

Illustration bannière : Lapins – © TY Lim Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Nous ne tuerons pas la planète mais nous même! On a tout de même besoin de viande mais que peut-ont dire de l’état mental de personne qui torture les animaux au moment de les tuers? ils s’amuse et je pensse qu’un jour cela se retourneras contre nous. Pour la viande, que pensser-vous des escargots? Facile d’èlevage, à nourrir, pas besoin de gros moyen, très compact, même acide aminée que la vache, plus d’acide gras de protéines, onpeut les èlever dans une cave, dans une grotte, dans un égout, pas usines d’extermination. Il se reproduise très rapidement d’autant plus qu’ils son hèrmaphrodite

  2. Elever des animaux pour les manger est tout simplement honteux puisqu’il n’est pas indispensable de manger de la viande pour être en bonne santé. Toute cette souffrance pour le simple plaisir gustatif des êtres humains…

  3. moins on consomme de viande ,mieux on se porte !!!ni lapins ,ni chevaux,….et le monde sera peut etre un peu meilleur!dites a votre enfant qui a un lapon nain ,et servez lui s’en un a table et voyez sa réaction!!

  4. Il ne faut pas “améliorer les conditions de vies des lapins destinés à être mangés” mais abolir la viande!!!!!!!

    Quand l’humain comprendra que c’est dangereux anti éthique de consommer des êtres vivants?!!!!

    • bien d’accord avec vous. Ce monde dominé par les carnistes est en train de tuer la planète tout entière et ils osent prétendre qu’ils ne font rien de mal. Nier la réalité est plus facile et confortable que de se remettre en question.

Moi aussi je donne mon avis