Anti-gaspillage : et si vous osiez des poules à la maison ?

Rédigé par Alan, le 19 Feb 2016, à 10 h 15 min
Anti-gaspillage : et si vous osiez des poules à la maison ?

Avoir des oeufs frais à la maison, c’est possible. Les labels des oeufs ont tendance à se multiplier, et si vous voulez du bio et du local, il vous faut apprendre les codes. Avec cette astuce, plus besoin de tout cela et une bonne astuce anti-gaspillage.

Pourquoi avoir des poules à la maison ?

Avoir des poules chez soi offre bon nombre d’avantages et n’est pas très contraignant, à moins de n’être jamais chez soi. Une poule vit en moyenne 5 à 10 ans et n’a pas une santé trop délicate.Vous pouvez avoir des oeufs frais, un animal de compagnie original qui entretient votre jardin en “tondant” la pelouse et amendant le terrain.

poule-maison-gaspillage

Sachez aussi que les poules adorent les insectes parasites, une bonne manière d’abandonner tout produit phytosanitaire que vous utiliseriez encore.

C’est aussi une bonne idée anti-gaspillage puisque vos poules pourront se nourrir des restes (voir en page 3).

Puis-je avoir des poules dans mon jardin ?

Bien entendu,  il s’agit de vérifier qu’aucune contrainte vous empêche d’avoir des poules.

  • si vous habitez dans un lotissement, vérifier le cahier des charges du lotissement : peut-être est-ce interdit.
  • vérifiez en mairie s’il y a un arrêté municipal particulier voire une interdiction
  • parlez-en avec vos voisins directement : il ne s’agit pas d’avoir une plainte pour nuisance. Les poules ne sont en principe pas très bruyantes, et vous pouvez toujours proposer quelques oeufs…

Page suivante : Comment choisir ses poules ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

26 commentaires Donnez votre avis
  1. Je fais part de ma petite expérience en matière de poules. Déjà j’habite dans un lotissement (fin 1970) en ville. J’ai deux voisins séparés par un mur de 2 mètres de haut. Un autre voisin mitoyen côté garage mais dont le jardin n’est pratiquement pas communicant avec mon terrain. Et sur le dernier côté une entreprise en contrebas séparé par un mur et un grillage avec de la haie. Voilà pour la situation.

    J’ai pris en Mai 2015 3 poussins (jardinerie bien connue) que j’ai fait grandir moi même dans une pièce de la maison. C’était trois poules rousse. Un grand carton, une lampe chauffante. Graines bio pour la nourriture. C’est très intéressant à voir grandir et une petite fierté de voir que tout ce petit monde vient dans vos mains. Au bout d’un moment il a fallut installer des ridelles sur le carton vu que ça saute très haut une fois le premier mois passé. Pour info j’en ai retrouvé une sur un lit (en train de dormir…) et une autre venait régulièrement sur mon bureau pour regarder mon écran d’ordi. C’est unique de voir une jeune poule. Premier constat : même petit, ça sent mauvais la fiente de poule. Et pourtant on nettoyait tous les jours.

    Au bout d’un moment tout le monde dehors dans un enclos acheté dans la même animalerie. Déjà quand on vient vous dire “Enclos pour trois poules”, j’ai un gros doute… C’est trop petit selon moi. J’ai donc décidé de faire une extension extérieur à la maison des poules. Grillages, tasseaux, vis, agrafeuse et du courage. Enclos de 2Mx1M avec porte extérieur et un système pour fermer la porte d’origine en plus. On sortait tout ce petit monde sous surveillance. Donc quelques heures dans la journée. C’était l’été donc c’était pas un souci avec les jours à rallonge. Mais on sentait que l’enclos était forcément trop petit pour le reste du temps.

    On avait un doute sur une des poules. Regard plus dur, tendance à avoir peur de rien et une tendance à me piquer le doigt quand je l’embêtais. Le doute est tombé le jour ou je suis descendu le matin en pyjama pour ouvrir à une de mes poules qui tentaient de crier. Un coq! Un dimanche matin à 7h. Ça tombait pas plus mal pour s’essayer au chant. Ça parait bête mais dans notre tête c’était une poule du coup j’avais des œillères ne voulant pas y croire. Étant en lotissement, j’ai pas réfléchi longtemps. J’aime pas faire les magasins le dimanche mais la jardinerie étant ouverte à ce moment là, j’ai mis le coq dans le carton et j’ai demandé si y avait pas moyen de redonner le bestiau. Après quelques échanges ils ont acceptés et ont mis mon coq dans l’enclos avec les autres poules. Le coq à lâché des cris de sauvage, je peux vous dire que j’étais rassuré de le voir là dedans que chez moi!

    Quelques semaines passent et mes deux poules râlent de plus en plus tôt pour sortir de l’enclos. Octobre/Novembre, les jours sont moins longs, je bricole la cabane d’origine pour y installer des volets et je laisse tout le monde dormir le plus tard possible. En revanche je laisse l’enclos ouvert sur mon jardin et mon potager… Avec les pluies, le jardin commence à ressembler à un stade de rugby. Le potager lui n’aura pas besoin d’un coup de motoculteur.

    On achète entre temps une jeune poule marrans. Du coup j’achète aussi une nouvelle cabane en promo que je viens installer à l’opposé de la première et relié à l’enclos. Même bricolage que pour l’autre, j’installe des volets. La marrans tombe malade le lendemain. Véto (à 30 km!) et antibio. La poule survie. Période d’adaptation avec les autres dans un enclos à part. Après j’ai mélangé tout le monde. La marrans se faisait attaquer au point de sauter dans mes bras pour se protéger.

    Passé le stade de la hiérarchie, mes trois poules sont ensembles. A ce moment là j’ai une production d’œufs qui est très importante. La marrans pond TOUS les jours et l’une des deux autres me fait des doubles tous les trois jours! Autant dire que j’ai régaler la famille vu que je savais plus où mettre les œufs! Grains bio, déchets des assiettes (souvent bio), croûtes des fromages, semoule tous les jours au petit dej… Elle mangeait bien et sein en plus!

    Mais arrivé au mois de Février 2016 on fait un constat :

    Déjà le jardin est laminé. Entre les pluies et les poules, ma pelouse est un mélange de boue, d’herbe et de fientes. Je me balade uniquement en botte et il n’est pas rare d’avoir de la boue sur le pantalon. Comment réparer un tel désastre! De plus mes parterres de fleurs sont HS. Elles se servent des marches de la véranda pour la sieste de l’après midi. Fientes partout là aussi! Le paillage sous les haies est HS lui aussi.

    Autre point : le nettoyage. C’est tous les jours qu’il faut nettoyer l’enclos. Elles font caca dans les nichoirs. Faut changer la paille, nettoyer. Qu’il fasse beau ou pas, faut être là. Je compte plus jours où j’ai pris des litres sur la tête.

    Et les poules sont de plus en plus bruyantes! La marrans notamment qui crie dès qu’elle se retrouve toute seule ou dès qu’il y à un souci. Un bruit, un chat… On entend brailler ma poule loin dans le lotissement. Personne ne dit quoi que ce soit mais je suis pas dingue, on l’entend et ça me gêne énormément. Je compte plus les fois ou je suis sorti en courant de la maison pour lui dire d’arrêter. Je l’entendais à l’étage de ma maison!

    Après avoir réfléchi, mon épouse à mis les poules sur internet. On à fait le tri pour trouver une personne ayant les bonnes caractéristiques selon nous. A savoir un beau terrain, une grande maison et du temps pour s’en occuper. La personne avait d’ailleurs déjà d’autres poules et nous a montré une photo de la maison des poules! Du fait maison, bien plus grand que les cabanes qu’on trouve dans le commerce. Nous nous en sommes séparés avec soulagement. J’aimais mes poules mais mon état de stress était tel que c’était plus la peine. J’avais qu’une peur : me retrouver en brouille avec un voisin. Voir pire!

    Donc les poules en lotissement. Faut bien réfléchir. Pensez à vos voisins. Mettez vous à la place des gens qui entendent des cris, des hurlements même! Faut avoir du temps pour s’en occuper. Ça ne se limite pas à ouvrir et fermer l’enclos. Nourriture, eau, paille, nettoyage… C’est un entretien de tous les jours si vous voulez des poules en bonne santé. Et vous devez trouver quelqu’un pour venir faire ça quand vous partez en vacances! Mon père l’a fait une semaine, il en avait marre. Des vers dans une des cabanes, c’est pas ce qu’il y à de mieux pour l’hygiène. Il faut une partie de jardin qui ne craint rien! Du coup faut un jardin assez grand (en ville c’est souvent “petit”) que vous pouvez séparer. Sinon et bien c’est la cata. La poule à besoin d’espace! Un parcours herbeux est primordiale pour des poules heureuses et des œufs de qualité. Je sais pas comment font les gens qui n’ouvrent jamais à leurs poules, elles doivent brailler au bout d’un moment c’est pas possible autrement! Et toujours garder à l’esprit que la fiente de poule attire les mouches aux beaux jours! Pareil que pour le bruit, les mouches peuvent devenir un calvaire pour vous et vos voisins. Pour avoir vécu quelques années à un kilomètre d’un poulailler, je peux vous dire que c’est une horreur de voir des mouches partout. Vous en devenez parano. J’ai du repeindre le plafond avant de partir tellement j’avais du caca de mouche partout! D’ailleurs l’endroit ou se trouvait l’enclos attire encore les mouches aujourd’hui. C’est un mélange terre/fiente…

    Au final j’ai aimé m’occuper de mes poules. Elle venait sur mes épaules, me sautait dans les bras… Mais la charge de travail et le stress dû aux cris journalier ont eu raisons de moi. Malgré des œufs au top! Aujourd’hui je revis et profite de mon jardin qui n’était plus à nous. Mes enfants peuvent de nouveaux y jouer sans patauger dans la boue et la fiente. Et j’ai plus peur de croiser mes voisins!

  2. Ca c’est intelligent comme conseil pour bien pourrir la vie des voisins !
    Un coq peut commencer à chanter dés 3 h du matin….

  3. Bonsoir,

    Je vous écris au sujet de garder des poules en pension. Je vais tout vous expliquer, dans ce message et j’espère que vous prendrez le temps de lire et surtout de me répondre. Dans mon jardin, j’ai 4poules (2rousses, une blanche et une grise), la grise est arrivée après les autres poules. Ils leur a fallu un bon mois ou deux pour s’habituer entre elles et ne peux se “battre”. A présent tout se passe bien.

    Une personne vient de nous demander de prendre ses deux poules soie en pension quand il part en vacances (d’une à deux semaines). Dois-je mettre ses poules avec les miennes ou est-il préférable de leur faire un enclos ?

    Merci d’avance.

  4. bonjour
    ou avoir le kit gratuit de poulailler j ai un terrain arborer et un potager sur 1100 m2
    merci d avance
    DE ROUCK JEAN SAINT BONNET DE ROCHEFORT 03800
    je tenterais bien l esperiense

    • En ce moment vous pouvez trouver de merveilleux kit de poulailler
      sur CDISCOUNT – Animalerie.

  5. Aujourd’hui,mes poussins sont nés.Il y en a 3,ils s’appellent Peach,Mario,Sonic.Vous auriez du voir les beaux poussins,il y en avait un qui cassait sa coquille et il la casse toujours en ce moment,je ne sais pas s’ils vont vivre car il fait très froid.Silver,Victoria et Léo vont bien.Tout à l’heure,j’ai donné à manger à mon poisson et je lui en ai mis de trop car tout a tombé en meme temps.Daisy,Shadow et Blaze vont bien et Vaillant mon pigeon va bien aussi et Sophie ma tourterelle aussi.Apparemment,je ne savais pas que mes poussins étaient pour aujourd’hui,j’ai entendu des cris dans mon poulailler ce soir quand je rentrais mes autres poules.
    Clément
    Mardi 15 octobre 2013
    19h56
    mon e-mail:@daisy52100orange.fr
    Envoyez-moi un message
    salut

  6. Aujourd’hui,une de mes vieilles poules est morte,elle avait 4 ans et demi.Mes poussins sont pour le 27-10-2013.Daisy,Shadow et Blaze vont bien.Mes 3 poissons,je les aient appelés Léo,Victoria et Silver.Je n’ai pas été à la fete foraine aujourd’hui.Un poussin de Daisy est mort un jour,elle s’appelait Amy.Ma chatte Grisette est là et elle guette mes poissons.Au début,mes poissons recrachaient ce qu’ils mangé et maintenant j’ai acheté de la nouvelle nourriture et ils ne la recrachent plus maintenant,il faut aller à Animoland pouren trouver.
    Clément
    Lundi 14 octobre 2013
    A 19h54
    Envoyez-moi un message ou répondez moi.

  7. Mes poussins vont naitre bientot. Daisy,Shadow et Blaze vont bien.J AI EU DES POTES QUI SONT VENUS ELSA QUINET LORIE ET MORGANE DEBRICON ET TOM LOISEAU.MES POULES VONT BIEN

  8. salut,j’ai plus de 100 poules a la maison et je les aiment.j’ai une poule qui couve 16 oeufs et y va y avoir des poussins en ce moment je n ai que poussins ca court partout

  9. J AIME LES POULES

  10. Question aux personnes qui ont des poules à la campagne.

    N’y-a-t-il pas prolifération de rats avec les poules ?

    • OUI LES RATS SE REPRODUISENT A CAUSE DES POULES

    • Bonjour,

      Les rats peuvent se multiplier grâce aux poules bien sur mais il suffit de bien stocker le grain pour limiter leur prolifération.
      Si en plus tu as un chat un peu sportif tu ne devrais pas avoir de problème.

  11. Bonjour. Des poules, c’est bien. Ma

  12. Nous avons une poule rousse depuis le printemps dernier, que nous laissons courir dans le jardin quelques heures par jour (300 m²).

    Pour l’instant elle n’a pas été malade, et à part débarrasser le poulailler des excréments et changer l’eau 1 à 2 fois par semaine, nous ne prenons pourtant pas de précaution particulière.

    J’ai été très étonnée de constater qu’elle pondait presque 1 oeuf par jour en hiver, même par températures négatives. Par contre, aucun en septembre et novembre, lorsqu’elle a adapté son plumage pour l’hiver.

    C’est un animal attachant, et une poule sans coq crée très peu de nuisances.

    Peu de contraintes finalement par rapport aux avantages qu’elle apporte !

  13. j’adore les poules, mais une amie a eu des déboires sans nom (jusqu’au procès) avec des voisins qui en élèvent dans un lotissement (dans une petite ville de banlieue assez “à la campagne” quand même : il y avait des rats et des mauvaises odeurs terribles, sans compter le chant du coq, c’est pourquoi je n’ai jamais osé m’y mettre….

  14. Excellente idée ! c’est sympa, joli, une charmante compagnie dans un jardin,. La poule nettoie le terrain et l’amende. Que des qualités …
    Il est mieux d’en avoir au minimum deux sinon la poule est triste. C’est un animal de compagnie vraiment facile à vivre. Vous ne regarderez plus les oeufs du même oeil Et si cela pouvait nous apprendre à les respecter, ce serait la cerise sur le gâteau!

    • BSR ROSE,

      j attache beaucoup d importance aux gallinacées, et si tous les jours nous leur consacrons de l intention se créé alors une complicité, pas besoin de parler on se comprend. Non seulement les oeufs ont de la valeur, mais les poules également,par se qu elles arrivent à produire chaque jour, la ponte n est pas sans souffrance parfois.
      Elles et ILS MANGENT DANS MA MAIN, SON RÉCOMPENSÉ EN FRIANDISE (des madeleines) et mon plus grand plaisir est de les voir volés lorsque je les appellent…. C ‘est un moment simple, qui n a pas de prix, mais je vous assure un moment de bien être. Et, si vous avez des enfants, des personnes âgées, les associer à la vie et le spectacle de la basses-cours, les rires sont assurés. Et le rire est une bonne thérapie ! Alors, ne nous en privons pas ! Et rendons les hommages et honneurs à ses poules et coqs. Les miens sont en plein air, mais je pense a ceux et celles qui sont élevées dans des conditions inacceptable OU LA RENTABILITÉ PREND UNE PLACE DE CHOIX. C EST UNE VIE !!!!!
      POSONS NOUS LA QUESTION ET SI CELA ÉTAIT MOI ??? PUISSE LES CONSCIENCES SE RÉVEILLER DEVANT DE TELLES ATROCITÉS.

  15. je connais des personnes en ville qui ont des petites poules les Nagasaki, elles sont vraiment naines et très dociles et sociables, parfois ils leur suffit d’un bon balcon, et d’une grande cage à lapin, avec un couvert et une partie fermée pour le pondoir… à étudier, mais il est vrai qu’elles sont mieux dans une cour à pouvoir picorer par ci par là.

    • il existe aussi des systèmes de détection d’aube qui ouvrent automatiquement les portes de la cage, et qui ferment quand le soleil se couche, alors pour les plus frileux voilà la solution…coûteuse certes, mais au cas où !

  16. j’aime bien ces reportages et les conseils de gens de la ville !!!!

    ça fait toujours un peu sourire !

    les poules c’est du boulot, c’est comme le potager !

    et si vous les laissez gambader dans le jardin, il y a intérêt à ce qu’il y ait au moins 2000 m2 pour 3-4 poules sous peine de voir la pelouse ravagée !

    et ne pas oublier de regarder sous les godasses avant de rentrer dans la maison !!!

    les animaux quelqu’ils soient c’est toujours beaucoup de travail sinon ça part vite en vrille (insalubrité, maladie, nuisances olfactives etc…)

    • Alan

      Bonjour,
      oui, forcément tout journaliste vit à Paris et n’a jamais vu ou élevé de poule ;).
      Bon, plus sérieusement, évidemment cela demande du travail, comme tous les animaux (prendre un chat ou un lapin, aussi, si on part par là), mais l’article est surtout là pour éveiller l’idée : même avec un terrain pas très grand par exemple, il est possible d’élever des poules (si on ne tient pas trop à sa pelouse, ça c’est vrai).
      Bonne journée !

    • De toute évidence, vous n’avez jamais eu de poules. Entre un élevage intensif et deux poules de “compagnie”, il y a une différence…2000m2 pour 4 poules, vous ne seriez p

  17. Bonjour, j’ai 2 poules. Je les adore, mais il faut reconnaître que ça implique quelques petits problèmes: en hiver, elles ne pondent plus ou pas beaucoup, il faut parfois aller dans le noir les nourrir(si on part tôt au boulot),il faut fermer leur cabanon le soir et le rouvrir au matin pour les protéger des prédateurs(renard, fouine etc…),elles peuvent avoir des poux d’où traitement du cabanon, il faut mettre de l’eau chaude plusieurs fois par jour s’il gèle fort. Cela dit, je ne veux décourager personne car les oeufs sont extraordinaires, tous les restes vont dans leur gamelle et c’est un plaisir de les regarder. Voilà, les poules ça se mérite! Amicalement.

    • Je suis bien d’accord avec Marie-Christine, nous aussi adorons nous poulettes, mais contrairement à ce que dit votre article, le problèmes de santé ne manquent pas : voir sur ce sujet l’excellent site internet :

      http://www.sosgali.org/maladies.htm#ancre4

      Les déchets alimentaires ne suffisent pas pour les nourrir, il faut acheter du grain, des coquilles d’huitres, vitamines, anti-parasitaire, produit désinfectant pour le lavage du poulailler et des gamelles (normalement hebdomadaire), de la paille, des antibiotiques quand il y a maladie (et on ne peut plus consommer les oeufs pendant plusieurs jours), leur prévoir un bac à sable, etc…
      La pondaison est excellente au printemps, freine brutalement lorsqu’il fait trop chaud, reprend à l’automne, s’arrête au moment du changement de plumage et reprend en février…
      Bref, rentabilité très moyenne, il faut vraiment aimer ces petites bêtes et être bien conscient des soins à leur apporter !

    • Alan

      Bonjour,
      bien entendu, c’est pourquoi j’ai précisé “n’a pas une santé trop délicate”, ce qui ne signifie en aucun cas qu’elles n’ont aucune maladie. C’est bien comparativement avec d’autres animaux que chacun peut avoir chez soi (cas extrême : le chat sphynx). Merci pour les précisions, en tout cas 🙂
      Bien cordialement.

Moi aussi je donne mon avis