Poules pondeuses : L214 dénonce de nouveau des conditions d’élevage intolérables

Après les scandales des abattoirs en France, l’association L214 a rendu publique la vidéo d’un élevage industriel de poules pondeuses dans l’Ain. De nouvelles images choquantes qui, on l’espère, devraient faire réagir les pouvoirs publics.

Poules pondeuses : L214 dénonce de nouveau des conditions d'élevage intolérables

Mardi, l’association L214 a diffusé des images choquantes d’un élevage en batterie de poules pondeuses dans l’Ain. Selon l’association, ces images ont été tournées en avril dans le Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC) du Perrat, qui fournit des oeufs à la marque Matines, vendue dans de nombreux super et hypermarchés. Au total, 200.000 poules pondeuses y sont enfermées en permanence.

Dans un communiqué, L214 explique avoir déjà dénoncé en 2013, l’état dramatique de cet élevage, mais la justice lui avait interdit de diffuser les images de l’exploitation.

Poules pondeuses : des conditions d’élevage misérables

« Si la situation du GAEC du Perrat est très préoccupante, ne nous leurrons pas sur celle des autres élevages de batterie où les poules vivent dans des conditions misérables, enfermées dans des cages et privées du moindre rayon de soleil », a déclaré Brigitte Gothière, porte-parole de l’association.

 ATTENTION, les images ci-dessous peuvent choquer. 

L214 porte plainte contre le GAEC du Perrat et demande aux autorités sa fermeture immédiate. La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a elle aussi, réagit dans un tweet à ce nouveau scandale sanitaire. En parallèle l’association lance une pétition demandant aux enseignes qui commercialisent les oeufs de cette exploitation, de prendre leurs responsabilités.