Le sélénium, l’oligo-élément préventif

Le sélénium, l'oligo-élément préventif

Découvert en 1817 et longtemps considéré comme substance très toxique à éviter, le sélénium est aujourd’hui vu sous un nouvel angle. Certes, le sélénium est toxique au dessus de certaines concentrations mais il incarne, aux doses correctes, un oligo-élément à part entière.

Le sélénium : anti-cancérigène

Plusieurs recherches ont démontré le rôle protecteur de ce minéral dans bon nombre de maladies. Le sélénium, puissant anti-oxydant, est en fait le coenzyme de la glutathion peroxydase, qui protège contre l’agression des radicaux libres capables d’endommager les membranes cellulaires et le noyau, favorisant la cancérisation et le vieillissement. Associé à la vitamine E, il provoque la formation d’anticorps, protéines spécialisées dans la défense de l’organisme.

  • 30 % des Français seraient en déficit de sélénium …
  • Sur les 35000 nourrissons morts chaque année aux États-Unis, près d’un quart atteste une déficience en sélénium et / ou en vitamine E.

Où trouve-t-on du sélénium ?

Le sélénium se trouve principalement dans les viandes, les fruits de mer et les poissons, mais aussi dans quelques légumes. Les aliments source de sélénium sont :

  • Les fromages,
  • Le poivron rouge, les champignons, les raisins secs, l’ail,
  • Le thon, le saumon, le hareng,
  • Le foie, les volailles.

Les apports quotidiens conseillés en sélénium se situent autour de 55 microgrammes pour les adultes et 70 microgrammes pour les femmes enceintes ou allaitant.

Dans la nature, le sélénium se trouve en combinaison avec d’autres métaux et prend le nom de séléniure métallique, séléniure de soufre, de cuivre… Les terres sélénifères sont apparues en raison d’anciennes éruptions volcaniques lessivées dans des mers intérieures qui se sont évaporées depuis longtemps.

Le sélénium est employé également dans la fabrication du matériel photosensible.

La carence du sol provient soit de la pauvreté de roche mère en cet élément, soit de sa rétention par l’argile et les hydroxydes de fer et l’aluminium, soit de la pollution des sols  ; une pluviosité élevée serait un facteur favorable à l’apparition de carences.

Lire page suivante : le sélénium, soin polyvalent