Le lait animal ne fait pas l’unanimité

>>> Suite de l’article sur le lait animal. Après avoir évoqué les inconvénients du lait de vache, voici la question du lactose, du calcium et des substances toxiques contenues dans le lait animal…

Le lait et les substances toxiques

Comme dans la viande de boeuf, des substances néfastes se retrouvent dans le lait,  provenant de l’alimentation fournie au bétail. En revanche, si la nourriture est d’origine végétale, la concentration de substances toxiques est beaucoup plus faible que dans le lait et la viande qui proviennent d’animaux qui ont accumulé des toxines. Notons que le lait contient 5½ fois plus de pesticides que les végétaux.

Produits laitiers

Témoignage de Michelle

"L’industrie laitière a ses professionnels…qui plaident en sa faveur. Moi, j’achète souvent du lait de soja bio, au calcium …Mais, je suis Normande et j’aime nos fromages ! Le tofu, je n’y arrive pas ."

Témoignage de Anne

"Personnellement, la simple constatation que le lait est un aliment destiné aux jeunes mammifères non encore sevrés me semble suffisante pour penser que ce n’est pas un aliment qui doit entrer de façon aussi importante dans la régime alimentaire d’un adulte. Les effets de l’arrêt de consommation de produits laitiers, (pas total, mais arrêt du bol de lait le matin, des yaourts…) sur ma personne ont achevé de me convaincre : arrêt de problèmes digestifs inexpliqués, peau bien plus saine, entre autres.
Je ne fuis pas les produits laitiers comme la peste, mais j’en consomme exceptionnellement, et toujours bio ; le lait que je mets dans les crêpes ou les gâteaux, c’est du lait entier."

La question du lactose

Diarrhées, nausées, douleurs abdominales peuvent être les symptômes d’une intolérance au lactose. Cette dernière peut se déclarer à tout âge. À l’échelle mondiale, c’est une proportion de trois quarts de la population qui est concernée par ce type d’intolérance.

D’après France Evrard, licenciée en Biologie, Master of Nutrition UCG  (University College Galway), le lactose est souvent présent dans les potages, jus de fruits, biscuiterie, pain, céréales et médicaments qui comportent fréquemment le lactose comme excipient. Faire abstraction du lactose dans nos menus n’est donc pas chose facile.

Ce qu’il faut savoir sur le calcium

Lorsque l’on évoque le terme "lait", on l’assimile inévitablement au mot "calcium". Normal, les milieux médicaux ne se lassent pas de nous rappeler le lien qui les unit. Mais il serait une erreur de penser que le lait est la source principale de calcium parmi l’ensemble des aliments que nous connaissons.

Par ailleurs, nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience que les produits laitiers ne nous conviennent pas spécialement et certains thérapeutes conseillent même à leurs patients d’en réduire leur consommation.

Calcium

Il faut dire que le calcium soulève une vive problématique. En effet, les Finlandais, grands consommateurs de produits laitiers, sont sujets à des fractures osseuses tandis que les japonais qui en consomment peu souffrent beaucoup moins de problèmes d’ostéoporose. Leurs sources de calcium étant diversifiées.

Il semblerait qu’une alimentation variée soit indispensable pour une bonne fixation du calcium et une préservation de notre capital osseux. De plus, une activité physique régulière et une bonne oxygénation sont aussi essentielles.

Rappelons que le calcium participe à la transmission des signaux dans les cellules nerveuses. Il agit également comme tampon contre les surplus d’acidité dans le sang et contribue l’activation de différentes enzymes, mais aussi dans la coagulation sanguine.

Mais pour le Dr Alan R. Gaby, médecin américain spécialisé en nutrition et auteur du livre Preventing and Reversing Osteoporosis, il ne faut plus croire que seul le calcium agit sur nos os. Le magnésium, que l’on trouve dans les légumes verts notamment, joue aussi un rôle important puisqu’il aide à augmenter la densité osseuse.

>>> Lire la suite sur le lait animal

Lire également sur l’alimentation bio