Le fonio, une céréale sans gluten riche en nutriments

Le fonio, une céréale sans gluten riche en nutriments
Vous aimez ? Partagez :

Vous l’avez peut-être aperçu en magasin bio ou sur une boutique sur Internet : le fonio. Retour sur un aliment ancestral mais pourtant mal connu en France.

Le fonio, une céréale très riche sans gluten

Le fonio est considéré comme une des plus anciennes céréales d’Afrique. Il se cultive dans la savane, et aussi bien au Sénégal qu’au Mali, en Côte d’Ivoire, en Guinée, et dans le Fouta-Djalon.

Sa culture ne nécessite pas un sol riche, et s’adapte à la sécheresse et à la pluie facilement. Un bon candidat pour des sols non fumés.

A l’heure actuelle, on en produit près de 220 000 tonnes par an.

Une céréale équitable

© CC, kelson

© CC, kelson

En France, on trouve facilement (plus facilement en magasin bio – en boutique ou par correspondance) du fonio bio issu du commerce équitable.

Son prix est plus élevé que le riz ou le blé, mais il constitue une alternative intéressante aux céréales classiques.

Quelques avantages :

  • une céréale facile à cuire
  • une céréale bio
  • un aliment sans gluten

Quelques inconvénients :

  • le prix
  • un goût fade au naturel

Des propriétés intéressantes pour la santé

Le fonio est riche en micronutriments très utiles à la santé humaine :

  • magnésium
  • zinc
  • calcium
  • manganèse
  • protéines : moins que d’autres céréales, mais néanmoins
  • acides animés soufrés (dont la méthionine et la cystine, indispensables au bon fonctionnement)

On le conseille notamment aux diabétiques (grâce à ses éléments insulino-sécréteurs) et personnes en surpoids.

© CC, kelson

© CC, kelson

Comment cuisiner le fonio ?

On peut cuire le fonio suivant la cuisson pilaf : après lavage du fonio, on fait revenir des oignons ou d’autres condiments comme le gingembre, les échalottes et on ajoute les céréales.

On ajoute de l’eau et on porte à ébullition avant de laisser cuire à feu doux pendant une petite dizaine de minutes. Laissez reposer avant de servir.

Cuisinez aussi : Recette équitable. Gratin de légumes au fonio

*

Cela me donne une idée

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


1 commentaire Donnez votre avis
  1. Dommage qu’on ne mentionne pas que c’est une graine très petite nécessitant beaucoup de main d’œuvre ou des machines pour les décortiquer qui peinent soit l’humain soit la planète. Sans compter que la culture se fait essentiellement en Afrique occidentale, le voyage coute cher lui aussi !

    Ni que c’est une céréale très (trop?) riche en sucre et très faible en fibres !

Moi aussi je donne mon avis