Alimentation

Les dessous chauds du chocolat de la Saint-Valentin

Si le chocolat est traditionnellement en tête des cadeaux que l’on offre pour la Saint- Valentin, ce n’est certainement pas par hasard. Bien sûr, c’est une délicieuse gourmandise, mais il se pourrait qu’il cache autre chose !

Les dessous chauds du chocolat de la Saint-Valentin

Originaire d’Amérique du Sud, le chocolat était déjà considéré chez les Aztèques comme un aphrodisiaque et l’empereur Moctezuma avait pour habitude de boire son « tchocoatl » avant d’aller honorer son harem.

Les histoires d’amour du chocolat

Depuis cette époque, le temps n’a rien arrangé à la renommée du chocolat, si bien qu’au début du 17e siècle, dans l’un de ses écrits, un théologien qui trouvait que cette boisson échauffait bien trop l’esprit, condamna purement et simplement la consommation du chocolat dans les couvents.

Heureusement, en breuvage ou en tablettes, le chocolat a continué à gagner les coeurs et un siècle plus tard, le grand séducteur Casanova buvait, dit-on, plusieurs tasses de chocolat avant de se lancer dans les prouesses qui ont fait sa réputation. Mais ne nous méprenons pas, les belles dames de cette époque n’étaient pas en reste et en offraient elles aussi à leurs amants.

Alors le chocolat aphrodisiaque, mythe ou réalité ?

Le chocolat contient trois substances, la caféine, la théobromine et la phényléthylamine, dont les effets conjugués pourraient expliquer sa coquine renommée.
La caféine est un stimulant bien connu, la théobromine agit sur le muscle cardiaque et le système nerveux, tandis que la phényléthylamine stimule particulièrement certaines zones du cerveau.

Conséquences de ce trio de choc ? Un surplus d’énergie, une accélération du rythme cardiaque et une certaine euphorie. En bref, un cadeau parfait toute l’année, et plus encore pour la Saint-Valentin !

© circlePS / Shutterstock.com

Le chocolat chaud de la Saint-Valentin

Il en existe plusieurs recettes de ce philtre d’amour, né au Guatemala. Voici la plus simple :

  • Placez deux gousses de vanille fendues sur la longueur, un ou deux bâtons de cannelle, un ou deux clous de girofle et deux gousses de cardamome dans un litre de lait.
  • Laissez chauffer pendant 10 min puis retirez les épices.
  •  Mélangez y ensuite deux cuillères à soupe de cacao pur, de miel liquide ainsi que de sucre roux et remuez.
  • Ajoutez encore – et c’est là que ça se corse – une pincée de poivre de Cayenne, une autre de sel et un petit verre de rhum. À moins d’opter pour un peu de gingembre en poudre et une grosse cuillère de crème fraîche.

Il ne tient plus qu’à vous d’essayer…

Illustration bannière : Couple with a cu of tea – © auremar Shutterstock