Création d’une Amap : une prise de risques

Il y a quelques temps, consoGlobe a rencontré Kevin Charnay, producteur de l’Amap de la Pévèle. Il nous avait fait part de son expérience, de la création de l’Amap à son développement. Toutefois, qu’en est-il des difficultés qui guettent une Amap ? consoGlobe a posé la question à Romuald Botte, producteur à l’Amap des Weppes (59)…

Romuald botte à droiteconsoGlobe : Vous êtes producteur pour l’Amap des Weppes. Quelles ont été vos motivations ?  

R.B : S’installer en maraîchage juste pour produire et vendre, sans forcement connaître ou interagir avec les consommateurs ne me correspondait pas. Les Amap ont la particularité de répondre aux attentes des deux côtés avec un besoin de transparence, de compréhension et de partage.

Sur un point plus global, j’ai voulu faire d’une passion mon métier en m’installant, tout en essayant de garder une approche de la culture assez familiale.

Amap WeppesconsoGlobe : Est-il simple de fournir régulièrement des légumes locaux à une Amap située dans une petite région de Flandre ?

R.B  : Nous avons une région assez riche en maraîchers, souvent près des villes et dont beaucoup pratiquent la vente directe. La difficulté de fournir des légumes est la même dans tous les systèmes de vente : savoir si demain nous pourrons assurer un contenu correct est plus facile en certaines périodes que d’autres. Je produis et distribue la totalité de mes produits dans l’Amap et l’ensemble de ceux-ci sont locaux.

consoGlobe : Quelles difficultés rencontrez-vous ou pourriez-vous rencontrer lors de la production d’aliments bio et/ou locaux ?
 
R.B : Comme précisé plus haut, c’est plus en cette période (avril-mai) que les difficultés de production sont les plus grandes car les stocks sont vides et les premiers légumes tardent à arriver…

Amap des Weppes serreconsoGlobe : Que trouve-t-on dans un panier actuellement ?

R.B : Etant dans la période la plus creuse de l’année, les paniers sont assez maigres : carottes, panais, échalotes fraîches, laitues et radis sont les principales composantes.

consoGlobe : Quel(s) danger(s) peut guetter le développement et le bon déroulement d’une Amap ? Quels sont vos principes ?

R.B  : Une incompréhension des engagements de chacun peut fragiliser la structure. Cela peut être évité en expliquant et en étant transparent sur le mode de fixation du prix , des méthodes de cultures, etc.

Mes principes là-dessus sont :

  • d’être toujours disponible pour répondre aux questions des amapiens afin de ne jamais laisser un sujet s’emballer par manque d’informations,
  • pouvoir discuter et améliorer les choses d’année en année.

Lire également sur les Amap

Interview sur les amap par Elwina, mai 2010