Le turbot passe au feu orange

Rédigé par Flor, le 24 Jul 2013, à 14 h 42 min
Le turbot passe au feu orange
Précédent
Suivant

État des stock et pêche

Ressource : FEU ORANGE

L’Union Européenne a pêché 5363 tonnes de turbot en 2011, tandis que la quantité pêchée en France s’est élevé à 88 tonnes. Il existe cependant un manque d’information sur les stocks disponibles. Etant donné que la pêche pour les espèces voisines a diminué, le turbot peut se retrouver moins attrapé dans les filets. Cependant, on constate une légère hausse de la pêche depuis 2008, qui était de 4 833 tonnes pour l’Europe.

Greenpeace a publié une brève signalant que le turbot était en danger dans la mer Baltique car il pourrait être victime de la surpêche et de la destruction de son habitat de reproduction.

De son côté, l’Agence régionale de Haute-Normandie a informé dans un communiqué que le turbot en provenance de la mer du Nord était classé rouge et celui d’élevage orange.

Le turbot ne semble pas menacé d’extinction, mais les différentes alertes et le manque d’informations font que l’espèce est catégorisée dans la catégorie feu orange. Ce qui signifie que le poisson reste consommable mais à doses très modérées.

D’un autre côté, le turbot est produit en grande quantité en aquaculture, ce qui menace moins le stock de l’espèce. Cependant l’élevage peut nuire à l’environnement.

Le Turbot d’élevage

L’élevage de turbot se fait en France depuis les années 70 en Bretagne et dans les Pyrénées-atlantiques. Dans l’Union Européenne le plus grand pays producteur est l’Espagne avec 7932 tonnes pour l’année 2008, tandis que la France produit 850 tonnes.

De plus en plus célèbre, le turbot se consomme aussi en Chine ! La France fournit les poissons géniteurs à la Chine pour l’élevage. Ainsi, le turbot gagne le monde, mais est-ce une bonne chose ? Pour l’économie visiblement, on peut néanmoins se poser la question pour l’environnement.

Taille minimale de capture : OUI

La taille minimum requise est de 30 cm, néanmoins la taille recommandée, par l’association Alliance Produits de la mer, est de 40 cm. Ce qui permet au turbot d’avoir le temps de grandir et de se reproduire.

Mode de pêche

Le turbot se pêche au trémail, filet posé sur les fonds et relevé toutes les 24 ou 48 heures, ou au chaluts de fonds. Le chalut de fond permet de capturer différentes espèces marines, mais il est critiquable par la nuisance qu’il peut causer à l’environnement des poissons même s’il ne dégrade pas les sédiments.

> Suite : Consommation de turbot

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rêvant de voyages aux quatre coins du monde, je me consacre actuellement à l'alimentation et aux sciences sociales. Je m'intéresse en particulier aux...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Il est très vrai que les poissons, plats de surcroit, sont exellents.
    Il y a dans l’ordre: les Beuts (en dessous du carrelet)les carrelets, les limandes, les limandes sole, les soles, « LES TURBOTS » et dans l’ordre de gout, le turbot a la palme. Mais il a aussi son prix! ! !
    Un carrelet, ou un beut cuit au beurre avec un filet de citron, c’est un régal. Actuellement le poisson est plus cher que la viande de boeuf de qualité. Faisant mes courses personnellement, j’en parle en connaissance de cause? Regardez le cabiot, avec son nom prétentieux, c’est de la « MORUE », et bien cette morue, dans le temps poisson du pauvre, est passée au poisson du riche.Et c’est le contraire pour le saumon, poisson de luxe dans le temps, et ordinaire, voir moins dès lors. . .Bon appétit.

  2. Bonjour,

    Le turbo vendu en France vien majoritairement d’élevage, il suffit de regarder l’état de la peau, pratiquement pas marquée.
    Merci pour cet article 🙂

Moi aussi je donne mon avis