Le skyr, une spécialité islandaise pour faire le plein de protéines

Petite bombe protéinée, le skyr est un laitage aussi bon sur le plan nutritionnel que gourmand. Zoom sur cet aliment tendance et recette maison.

Rédigé par Agathe Perrier, le 19 Oct 2020, à 18 h 25 min

Voilà un produit laitier qui a fait son apparition dans les rayons de nos supermarchés depuis un peu plus d’un an et qui s’est déjà imposé comme produit healthy : le yaourt skyr. À l’instar des yaourts, il est concocté à base de lait de vache et de ferments. Il est par contre beaucoup plus onctueux et crémeux. Une différence qui s’explique par le fait que le skyr est égoutté. Il perd ainsi son petit-lait (également appelé lactosérum) mais gagne en épaisseur. Résultat : un laitage riche en protéines, à la texture gourmande sans être plus calorique qu’un autre.

Skyr bienfaits : un aliment riche sur le plan nutritionnel

Là où le skyr se démarque des divers produits laitiers, c’est par sa teneur en protéines. Un pot en contient 9 à 10 grammes, soit plus du double d’un yaourt traditionnel. Nature, il est en plus pauvre en glucides.
À noter que même les versions aromatisées se révèlent moins sucrés que les yaourts aux fruits classiques.

Côté matières grasses, le skyr dépasse le yaourt à la grec mais reste très raisonnable pour autant. Son apport en calcium est par contre identique à un yaourt lambda.

Skyr – Un peu d’histoire

Le skyr est présenté comme un yaourt islandais. C’est vrai, mais en partie. Il viendrait en réalité de Norvège. Il n’est toutefois pas présent dans la cuisine de ce pays du nord de l’Europe alors qu’il fait aujourd’hui partie des spécialités laitières du pays des Vikings.

Outre ses bons points sur le plan nutritionnel, l’un des principaux bienfaits du skyr est qu’il a un effet satiétogène. Il rassasie sans être trop lourd sur l’estomac. C’est pourquoi il est idéal à intégrer à un petit-déjeuner équilibré.

Il est tout aussi parfait en tant qu’encas ou avant une séance de sport. Enfin, vous pouvez le consommer au dessert, de préférence après un repas plutôt léger.

Comment cuisiner le skyr ?

Le plus classique, c’est de le consommer tel quel ou en y ajoutant divers ingrédients comme du sirop d’agave pour renforcer le côté sucré, des fruits frais, des flocons d’avoine… Dans un smoothie, il apporte beaucoup d’onctuosité et de gourmandise. Toujours en version sucrée, le skyr peut servir de base pour des gâteaux ou cake léger, en substitution du traditionnel yaourt. Son caractère crémeux y ajoutera du moelleux.

Yaourt protéine, le skyr se déguste aussi en version salée © Signe Leth

Pour ce qui est du salé, là encore le skyr est idéal dans son état naturel. Agrémenté de sel, de poivre et d’herbes fraîches, c’est une tartinade idéale avec du pain ou des bâtonnets de crudité en guise d’apéritif.
Il trouve également toute sa place dans des quiches – bien que certains le considèrent trop épais pour cela – ou cakes salés. Partez du principe que, dès lors qu’il faut du yaourt ou de la crème dans une recette, le skyr peut les remplacer.

Skyr : la recette maison

Rien de mieux que préparer son skyr soi-même pour être sûr de ce qu’il y a dedans. D’autant plus que la star des laitages islandais a un certain prix. Comptez 6 euros à 7 euros le kilo contre plus ou moins 2 euros pour des yaourts natures ou aux fruits classiques. Une différence non négligeable. Le réaliser maison vous permettra de baisser la facture. Une yaourtière est par contre indispensable.

Les ingrédients

  • 1 litre de lait écrémé
  • 1 pot de skyr de 140 grammes (acheté dans le commerce pour la première tentative)

La recette

  1. Délayer le skyr dans un peu de lait pour bien le mélanger puis ajouter le reste du lait.
  2. Verser la préparation dans le bac spécial fromage blanc muni de l’égouttoir.
  3. Lancer le programme fromage blanc (ou faisselle selon les modèles) pour 14h.
  4. Lorsque c’est terminé, fermer le bac et placer au réfrigérateur pendant deux heures. Laisser ensuite égoutter au frais entre quatre à huit heures (moins le temps est long, plus le skyr sera crémeux).
  5. Récupérer le petit-lait pour l’utiliser dans des recettes en substitution du lait et répartir le skyr dans un pot unique ou des ramequins individuels.

Votre skyr se conserve une semaine à dix jours au réfrigérateur.

Illustration bannière : Faire le plein de protéines avec du skyr dès le matin © kudrik
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste indépendante, j'aime découvrir et faire découvrir des projets et initiatives qui veulent faire bouger les choses. Particulièrement au niveau...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Y a t il possibilité de faire du skyr maison sans avoir à utiliser du skyr du commerce (si déjà je fais maison, je voudrais éviter de prendre quelques chose de l’industrie agroalimentaire) ? Je viens de tester la recette…une réussite.merci

  2. Bonjour, Pour faire le skyr, on utilise une yaourtière classique ? Vous parlez de yaourtière et ensuite vous dites de verser la préparation dans le bac muni d’un égouttoir !!! Ce n’est pas clair votre explication. Peut-on faire des yaourts avec le skyr avec ingrédient de base en y ajoutant du lait ? Merci de votre réponse (claire)

Moi aussi je donne mon avis