La sauge, cette amie qui vous veut du bien

Savez-vous que la sauge est appréciée depuis l’Antiquité, et qu’on lui prête tellement de vertus qu’on a même fini par dire qu’elle pouvait rendre immortel… Si cela n’est absolument pas avéré (!), ses feuilles finement aromatiques peuvent être d’efficaces alliées pour traiter de nombres de maux du quotidien.

Rédigé par Isabelle Louet, le 8 Mar 2018, à 16 h 20 min

La sauge : plusieurs études confirment ses bienfaits

La sauge fait l’objet de plusieurs études. L’une d’entre elles souligne que la consommation d’un extrait de feuilles de sauge diminuerait les triglycérides chez l’animal(1).

À noter que les triglycérides sont des lipides en circulation dans le sang et qu’ils peuvent devenir un facteur prédisposant aux maladies cardiovasculaires lorsqu’ils sont présents en grande quantité.

Les auteurs de cette étude ont identifié plusieurs composés actifs dans la sauge, mais seul l’acide carnosique a démontré un effet hypotriglycéridémiant. Des résultats qui devront être validés chez l’humain.

Pour aider les malades d’Alzheimer

Une autre étude a montré que des extraits de sauge administrés pendant 4 mois à des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer améliorait les fonctions cognitives et diminuait l’agitation, comparativement aux personnes ayant reçu le placebo(2). La sauge serait efficace pour le traitement des cas légers et modérés de cette maladie.

Pour les malades du diabète

Enfin, dans le cadre d’une étude exploratoire effectuée chez l’animal, l’administration d’un extrait de sauge a diminué jusqu’à 30 % la glycémie (taux de glucose dans le sang) de souris modérément diabétiques et non-diabétiques.

sauge

Des brins de sauge © Jiri Hera

Chez les souris ayant un diabète grave, la sauge n’a pas eu d’effet hypoglycémiant significatif, démontrant ainsi que l’extrait de sauge requiert la présence d’insuline pour exercer une régulation à la baisse du glucose sanguin.

Il n’est pas possible, dans les limites de cette étude, d’identifier les composés actifs responsables des effets observés et encore moins de transposer les résultats chez l’humain.

Sauge : comment l’utiliser ?

Il existe plusieurs façons d’utiliser la sauge. Vous pouvez par exemple, l’ajouter en petite quantité dans les vinaigrettes, l’utiliser pour rehausser la saveur de la fougasse, du pain et de la polenta, ainsi que des légumes plutôt fades, comme l’aubergine ou la pomme de terre.

Elle peut aussi assaisonner des plats tels qu’un pâté végétarien fait de lentilles, boulgour et de graines de sésame grillées.

Elle est également un bon allié pour faciliter la digestion des viandes grasses, telles que l’oie, le canard ou le porc ou pour préparer une farce à la sauge et à l’oignon.

sauge

Excellente sur les aubergines © ziashusha

En infusion, elle peut remplacer le thé ou le café : feuilles de sauge, miel, et jus et zeste d’un citron. Il suffit de l’infuser une demi-heure dans de l’eau bouillante.

Comment la conserver ?

Quand elle est fraîche, placez-là dans un tissu ou un papier tissu humide au réfrigérateur pendant quelques jours.

Vous pouvez aussi la conserver au congélateur : ciselez finement les feuilles puis les verser dans un moule à glaçons que vous remplirez d’eau pour éviter que la sauge noircisse et perde sa saveur.

Le séchage de la sauge

Pour la conserver plus longtemps, mettez les feuilles à sécher au déshydrateur voire dans un four réglé à basse température.

Vous pouvez aussi laisser sécher les tiges à l’ombre par temps sec et chaud. Détachez ensuite les feuilles et stockez-les pendant 6 mois environ dans des sacs en papier ou des bocaux en terre cuite dans un local sec, à l’abri de la lumière et à température ambiante.

Sauge : l’herbe a-t-elle des contre-indications ?

En raison de la quantité de vitamine K contenue dans la sauge et de son action anticoagulante, la sauge doit être utilisée avec précaution chez les personnes se trouvant sous traitement médicamenteux pour fluidifier le sang.

Il est conseillé aux personnes sous anticoagulants de consulter un diététiste-nutritionniste ou un médecin afin de connaître les sources alimentaires de vitamine K et de s’assurer d’un apport quotidien le plus stable possible.

Infusion de sauge

La sauge est également susceptible d’interagir avec des médicaments contre l’anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l’épilepsie.

À noter que l’Agence européenne du médicament recommande de ne pas utiliser la sauge plus de 2 semaines en usage interne et 1 semaine en application locale.

Comme le disait le dicton populaire au XIIIe siècle « Pour quelle raison un homme devrait-il mourir alors que de la sauge pousse dans son jardin ? ».

En respectant les doses, la sauge ne provoque que très rarement des effets indésirables. Ces derniers se traduisent dans ce cas par des nausées ou des vomissements.

En revanche, au-delà de 15 g par jour, elle est susceptible de causer des palpitations, des bouffées de chaleur, des convulsions et des vertiges.

Alors, convaincus ? Utilisez-vous déjà la sauge ou envisagez-vous de le faire ?

Illustration bannière : Sauge sauvage – © ElenaBukharina
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Auteure et journaliste, Isabelle Louet aime découvrir, comprendre, tester et partager. Adepte du «facile à appliquer», elle livre aux lecteurs de...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. Comment utiliser la sauge pour soigner la thyroide? Merci

  2. bonjour je bois beaucoup sauge tout les jours est que c’ est dangereux pour la santé j ai 52 ans est j ‘ai des bouffes de chaleurs

  3. j’ ai un gros pied de sauge dans mon jardin . il suffit de prendre une bouture de sauge et de la planter dans un pot ,sa prend facilement, je l ‘ ai déjà

    fait

  4. je prend la sauge pour le traitement de la teroide apres un mois des analyses je trouve ma TSH deminu au positif

  5. c’est une plante DEGELASSE A SENTIR IL N’Y A QUE LES COCHONS QUI SONT CAPABLES DE LA SENTIR QUAND ELLE BOUE

    • Eh bien la sauge est comme ton orthographe, même les cochons ne sont pas capables de l’apprécier.
      Ceci dit, merci pour ta contribution à ce site, jeune être de lumière.
      Merci Papi Brossard.

  6. bonjour pour la mènopause ou trouver de la sauge merci

  7. de la bonne sauge pour la santée

  8. je fais des hypoglycemie mais je ne suis pas diabetique, est ce que je peux prendre la sauge?

  9. je viens de prendre des tisanes de sauge,car j ai une inflammaion au rectum d origine al
    ymibien,on me l a conseiller enfin dans 15 jours j attends les resultatas en plus de mon traitement qui est l antibiotique flagyl

  10. Associée au romarin et au thym, en infusion elle aide à la digestion après un repas un peu lourd . Essayez c’est étonnant ! mais elle doit être bue chaude .

  11. « Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de medecin »
    J’ai pris de la sauge en infusion tous les matins pendant des années, sans aucun probleme , et pour le bien de ma santé !!
    Elle est trés efficace aussi sur les coupures (oubliez la betadine !!) Une feuille fraiche sur une coupure avec un sparadrap pendant plusieurs heures et ça nettoie la plaie…Essayez, vous serez étonnés…

  12. Elle doit cependant être consommée avec prudence, à cause de certains effets secondaires. (il me semble me souvenir qu’elle peut être convulsive

  13. En cuisine la sauge développe ses arômes dans tous les plats qui demandent un long temps de cuisson.

Moi aussi je donne mon avis