La ‘raw water’, l’eau non filtrée qui cartonne aux États-Unis

La ‘raw water’ est une eau commercialisée sans être ni traitée, ni filtrée, ni stérilisée. Outre-Atlantique, certains ne jurent que par cette boisson, bien qu’elle soit vendue à prix d’or !

Rédigé par Audrey Lallement, le 20 Jan 2018, à 7 h 45 min

Aux États-Unis, une nouvelle mode séduit de plus en plus de consommateurs en quête de produits à l’état brut et de sensations pures : la raw water, autrement dit l’eau crue ou vivante. Réel bénéfice sur la santé ou simple effet marketing ?

La raw water, une eau qui n’est ni filtrée ni traitée

Vous avez certainement déjà entendu parler des water bars, ces endroits chics et bobos où l’on propose aux clients de déguster différents types d’eau. Et bien il semblerait que cette mode de l’eau ne soit pas finie. Dernière tendance en date : la raw water.

raw water

Prendre l’eau à la source – Capture d’écran Youtube

Tout droit venue des États-Unis, cette mode de la consommation de raw water est suivie par ceux qui souhaitent boire une eau telle qu’elle a été récupérée. Autrement dit, elle n’est ni filtrée, ni traitée, ni encore moins stérilisée. Bref, il s’agit d’une eau authentique, à l’état brut.

Les consommateurs américains se méfient de l’eau du robinet et de l’eau en bouteille

Aux États-Unis, certains ne jurent que par cette eau et lui attribuent de nombreux bénéfices, en particulier sur les intestins. C’est un tel engouement que les magasins qui vendent de la raw water sont régulièrement en rupture de stock.

Découvrez la quantité de litres d’eau en bouteille vendus en France sur le Planetoscope

Selon nos confrères du New-York Times, les raisons qui expliquent ce succès sont à trouver du côté des consommateurs qui se méfient de l’eau du robinet, « en particulier du fluorure qui y est ajouté et des tuyaux de plomb ». Même réaction pour l’eau en bouteille, qui est traitée avec de la lumière ultraviolette ou de l’ozone, afin d’empêcher la formation d’algues.

Une dangereuse ruée vers l’or liquide ?

Tandis que des particuliers installent des systèmes pour récupérer de l’eau de pluie afin de boire de l’eau pure, d’autres ont flairé le bon filon de cet « or liquide » et ont monté un véritable business, avec un marketing sophistiqué et des financements de plusieurs millions de dollars issus de la Silicon Valley. Selon nos confrères américains, moins d’un litre de raw water coûterait la bagatelle de 37 dollars !

raw water

© ArtTim

Hormis le fait que cette eau est vendue à un prix particulièrement exorbitant, elle pose un vrai problème sanitaire. En effet, dans la mesure où l’eau n’a subi aucun traitement, elle pourrait être contaminée (matières fécales, animaux malades ou morts, etc.) et transmettre des maladies comme la diarrhée, le choléra, la dysenterie, etc… Selon les estimations de l’OMS, l’eau contaminée est à l’origine de plus de 502.000 décès par an.

Cette recherche d’un lien toujours plus « pur » avec la nature, ne nous met pas vraiment l’eau à la bouche. Et vous ?

Illustration bannière : Eau de source © holbox

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. ON NOUS A TELLEMENT VENDUE DE L EAU POURRI POUR DE LA BONNE L’EAU L EAU DE NOTRE ROBINET ET PARFOIS PLEINE D ALUMINIUM

Moi aussi je donne mon avis