Manger du poivre pour ne pas faire de graisse

Rédigé par Elwina, le 15 May 2012, à 17 h 24 min

C’est la conclusion qu’on pourrait tirer d’une découverte récente faite par des chercheurs coréens (1). Selon eux, le poivre serait « anti-graisse ».

Contre la graisse, le poivre noir

poivreVous appréciez le goût piquant du poivre noir ? Et bien vous risquez de l’aimer encore plus quand vous saurez qu’il est du à une substance bonne pour la santé, la pipérine. La pipérine peut réduire le taux de graisse dans le sang et a d’autres effets bénéfiques sur la santé, que les chercheurs ne savent pas clairement expliquer, mais qu’ils ont néanmoins confirmé.

Le poivre noir serait donc un condiment qui risque de revenir à la mode puisque grâce à des molécules qu’il contient, il aurait un impact régulateur sur la production de cellules graisseuses.

poivrier poivre anti graisseCes molécules, les piperines (2), empêcheraient la formation de ces cellules de graisse qui sont les ennemis jurés de bien des personnes trop nourries ou en surpoids. On n’en n’est pas à élaborer des traitements contre l’obésité à base de poivre, mais il reste que les chercheurs, au vu des bénéfices santé évident du poivre, recommande d’en consommer régulièrement.

Rappel sur le poivre

Produit surtout dans le sud-est asiatique, Ceylan, Madagascar Sert dans presque toutes les préparations.Très bon substitut pour lutter contre les excès de sel. Déconseillé en cas d’hyperchlorhydrie.En poudre, le poivre peut êtreutilisé sur une plaie ou coupure afin d’arrêter les saignements

Acheter du poivre noir

poivre noir

Le poivre noir du kérala dans la boutique bio

Ce poivre provient du Kerala au sud-ouest de l’Inde, berceau historique du poivre. La production locale figure au premier rang des poivres les plus appréciés.

Le poivre noir est récolté avant complète maturité puis il est séché au soleil. Sa saveur brûlante et piquante relèvera à merveille tous vos plats.

 

 

 

 

 Où acheter du poivre bio de qualité ?

poivre-moulu-bio

 Le rayon poivres de Il était une noix

*

(1) Journal of Agricultural and Food Chemistry : dans cette étude, les chercheurs ont tenté de démontrer comment la pipérine fonctionne au niveau moléculaire. Ils ont utilisé des études de laboratoire et des modèles informatiques pour découvrir que la pipérine interfère avec l’activité de gènes qui contrôlent la formation de nouvelles cellules graisseuses. Ils pensent  que cette activité déclenche une réaction en chaîne métabolique qui contribue également à prévenir la formation de graisse.

(2) La pipérine est un alcaloïde responsable de la saveur de poivre noir et du poivre long, avec la chavicine qui est un isomère de la pipérine. La pipérine a été utilisée dans certaines formes de médecine traditionnelles et comme insecticide.

*

Je réagis

Sur les poivre et l’alimentation

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

14 commentaires Donnez votre avis
  1. Et, comment peut-on consommer le Poivre noir pour perdre la taille, qui est une menace pour la santé, à part bien entendu, veiller à son aliementation.
    Merci

  2. J’aime bien quand les chercheurs réagisseNT

    • Il n’y a pas mort d’homme, certes.
      Mais, comme je n’achèterais pas mon pain à un boulanger qui le ferait systématiquement brûler, je n’aime pas trop voir des fautes dans des textes écrits par des personnes dont c’est le métier d’écrire.
      Ceci dit, oui, l’article est fort intéressant.

  3. Il y a bien autre chose que le poivre pour la ligne!De voir tous ces « chefs »qui poivrent hardiment les plats(n’ont-ils plus de palais?)c’est une hérésie!tout le monde ne supporte pas le poivre,qui provoque brulures et maux de dos!Ceux qui ne peuvent s’en passer,c’est qu’ils ont déjà un problème de foie!où est le plaisir si la saveur des aliments est modifiée???

  4. c’est bien de relever les fautes d’orthographe, actuellement 90% de personnes en font! hélas…mais svp, revenons au « poivre », connu depuises millénaires pour sa saveur, et également pour ses vertus thérapeutiques, ne serait-ce que sur une blessure.

  5. Bonjour !
    La critique est facile mais j’invite ceux et celles qui laissent leurs « graines de sable » de relire leurs écrits qui, eux aussi, sont truffés de fautes d’orthographe. Et ne parlons pas des abréviations. Je ne parle pas de ceux qui font exprès d’écrire « bizarrement ». La langue française et bien trop belle pour lui donner un « accent » ridicule. Les textes sur le bienfait du poivre sont très intéressants alors profitez et apprenez au lieu de chercher les fautes.

  6. C’est sûr, il y a de grosses « fôtes » !
    Mais le but de l’article : c’est : Vous faire acheter du poivre !
    Quoique, j’étais déjà convaincue des propriétés bienfaisantes du poivre

  7. Oui franchement, 2 petites fautes c’est rien ! et vous connaissez des sites où il n’y a pas de coquilles ?? bon, en attendant, les sujets sont très intéressants, merci conso !

    • Jean-Marie

      Bonjour à tous, et effectivement, tous nos excuses. Cet article a été publié un peu dans la précipitation… d’où les deux fautes qui sont désormais corrigées. Merci de votre fidélité et de votre vigilance.

  8. Bonsoir, les Grincheux et les Grincheuses. Moi, les phôtes d’hortograffe et de gueramèrent ne me dérangent pas, elles m’amusent. D’ailleurs, j’en fais aussi si je suis pressé alors que j’ai 2 licences, CAPES et agrégation. Alors je me fais tout humble devant les égarements syntactiques et autres de mes contemporains. Cela dit, je trouve que la nouvelle sur les effets du poivre NOIR est très intéressante. J’aimerais toutefois savoir si c’est seulement le poivre NOIR et pourquoi pas les autres sortes de poivre… Qui pourrait nous éclairer?
    Jean

  9. OK pas mal de fautes d’orthographe,pour moi le contenu est intéressant. Je ne lis pas tjrs tout, mais j’apprécie certains articles. « La critique est facile, mais l’art est difficile ». Bonne continuation
    A suivre…

  10. si la pipérine peut réduire le taux de graisse dans le sang, un bon livre de grammaire pourrait réduire le nombre de fautes d’orthographe dans vos textes !

  11. Une introduction truffée de fautes, ça ne donne guère envie de continuer à lire. Sur quels critères choisissez-vous vos rédacteurs ?

  12. Bonjour, avant de faire un débat sur tel ou tel sujet, ne serait-il pas mieux de publier un texte de base en y supprimant les d’orthographe qui représente une façon de se moquer de ses lecteurs. C’est vraiment lamentable de ne pas se relire avant d’exposer son travail, travail, certes sérieux, mais gâché

Moi aussi je donne mon avis