Phare d’Eckmühl, une marque historique et pionnière en matière de pêche responsable

Alors que s’ouvre aujourd’hui la semaine de la pêche durable (19 – 25 février), zoom sur Phare d’Eckmühl, une marque bio qui propose des conserves de poissons pêchés de manière responsable en respectant l’équilibre des ressources marines. Preuve de son engagement et de la qualité de ses produits, la conserverie occupe la première place du classement réalisé par Greenpeace, qui évalue la durabilité du thon.

Rédigé par Aurélien Savart, le 19 Feb 2018, à 15 h 30 min

L’état des océans et la surpêche font partie des enjeux environnementaux majeurs de notre époque. Ressource la plus achetée au monde (90 millions de tonnes sont pêchées chaque année dans le monde selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), soit 10 fois plus que le volume de café), le poisson se fait de plus en plus rare.

Phare d’Eckmühl, une marque historique et pionnière en matière de pêche responsable

31 % des stocks mondiaux de poissons sauvages sont surexploités. D’ailleurs, certains poissons ont carrément disparu dans de nombreuses zones, et quelques espèces sont en danger critique d’extinction. Faut-il pour autant arrêter de manger du poisson ? Pas forcément, si on adopte des pratiques conscientes.

Phare d’Eckmühl, la marque engagée  pour une pêche durable et responsable

Phare d’Eckmühl est la marque bio de la conserverie Chancerelle, la plus ancienne conserverie du monde fondée en 1853 par Wenceslas Chancerelle et implantée à Douarnenez, un port de pêche de la pointe du Finistère. Sardines, maquereaux, harengs, crevettes, thon germon… Elle propose depuis 1999 une large gamme de conserves de poissons de grande supérieure, essentiellement travaillées à la main.

phare d'Eckmühl

Port de Lesconil avec le Phare d’Eckmühl en fond @ Conserverie Chancerelle

Les thons sont pêchés à la ligne, les truites et les saumons proviennent d’élevages certifiés bio. Les sardines, capturées à la « bolinche » dans les eaux agitées de la Baie d’Audierne, sont frites dans un bain d’huile de tournesol bio et accommodées avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

La philosophie de la marque a toujours été le respect de la biodiversité à travers ses méthodes de pêches (permettre aux juvéniles de s’échapper, éviter un maximum les prises annexes) et sa gestion des stocks de poissons, en s’assurant qu’aucune espèce n’est victime de surpêche.

phare d'Eckmühl

Sardines sorties de friture @ Conserverie Chancerelle

Le souci de la zone de pêche est également primordial dans la démarche du Phare d’Eckmühl. Elle doit être scientifiquement analysée pour permettre de savoir si l’équilibre entre la pêche et le renouvellement de l’espèce est possible.

À savoir : Le thon est un poisson sauvage. Par conséquent, il ne peut pas porter le label AB (agriculture biologique).

Soucieuse de l’éthique au sens large, la marque de conserve met aussi l’Homme au coeur de sa vision puisqu’elle réalise tant que faire se peut ses achats auprès de flottes sous pavillon français. Dans les autres cas, elle impose une signature obligatoire d’une charte de respect des règles de bases de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Quand il existe un tiers certificateurs comme le Marine Stewardship Council (MSC), la marque privilégie les achats auprès des pêcheries certifiées. C’est le cas pour ses conserves de crevettes ou de harengs par exemple.

Phare d’Eckmühl, marque responsable numéro 1 selon Greenpeace

Preuve de son engagement et de la qualité de ses produits, la conserverie Chancerelle occupe depuis trois ans le podium du classement réalisé par l’ONG Greenpeace qui évalue la durabilité du thon, avec ses marques Phare d’Eckmühl et Connétable.

Phare d’Eckmühl occupe la première place du classement @ Greenpeace France

Les principaux critères pris en compte sont l’impact environnemental de la technique de pêche, l’état des stocks et la politique d’approvisionnement de la marque.

Dans cette enquête, Greenpeace indique que : « Le groupe Chancerelle (Phare d’Eckmül et Connétable) s’affirme résolument comme une entreprise progressiste et soucieuse de la durabilité de ses produits ».

Illustration bannière : Le Phare d’Eckmühl © sainthorant daniel
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. je suis curieuse de savoir si les boites de conserve utilisées pour renfermer les poissons destinés à la vente, contiennent du bisphénol.
    qui peut me répondre
    cordialement

Moi aussi je donne mon avis