Découverte en cuisine : okara, c’est quoi et comment s’en servir ?

A la base, l’okara pourrait sembler n’être qu’un déchet. Mais il n’en est rien puisque ce résidu de soja ou d’amande entre dans la composition de plats et de desserts pleins de gourmandise.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 20 Jan 2021, à 16 h 40 min
Découverte en cuisine : okara, c’est quoi et comment s’en servir ?
Précédent
Suivant

Si vous avez déjà préparé un lait végétal maison, vous savez ce qu’est l’okara. Pour les autres, nous vous invitons à le découvrir sans tarder. L’okara, en plus d’être versatile, est très intéressant d’un point de vue nutritionnel.

L’okara, le roi de l’anti-gaspi !

Rassurez-vous, faire soi-même ses boissons végétales n’a rien de compliqué. Pas besoin non plus de s’équiper en ustensiles qui ne font qu’encombrer les placards.

Faire une boisson végétale

Un lait ou plutôt une boisson végétale s’obtient en faisant tout d’abord tremper du soja, des légumineuses ou toute sorte d’oléagineux (noisette, amande, noix de cajou…) toute une nuit. Le lendemain, on mixe et on fait bouillir. Enfin, on filtre à l’aide d’un sac à lait végétal, ou simplement au chinois.

Okara d’amande – © Valerii__Dex

Et c’est ce qui reste dans le chinois qui nous intéresse aujourd’hui : le fameux okara de soja ou okara d’amande.

Les boissons végétales : des alternatives gourmandes aux laits animaux

Une bombe nutritionnelle

Vous l’avez compris : pas question de jeter l’okara !

D’une part, il est très intéressant d’un point de vue nutritionnel. Eh oui, il contient tous les bons nutriments de la plante de départ : protéines végétales, fibres, fer, calcium, etc. D’autre part, l’okara s’invite dans plein de recettes pour les végétaliser ou pour substituer d’autres ingrédients.

Comment utiliser l’okara ?

L’okara fait le bonheur de ceux qui veulent manger moins de produits animaux. Mais aussi de ceux qui sont intolérants au lactose ou au gluten. Car avec son goût neutre, l’okara remplace lait, oeufs, beurre ou farine dans les recette okara sucrées ou salées.

Conservation de l’okara

L’okara peut-être utilisé dans la foulée, après préparation de votre boisson végétale, quand il est encore humide. Il se conserve deux ou trois jours au réfrigérateur mais pas plus !

Pour le conserver plus longtemps, vous pouvez le faire sécher.
Etalez l’okara sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfournez à 100°C. Comptez une bonne heure pour que l’okara soit bien sec. Conservez-le dans un bocal à l’abri de la lumière.

Il est aussi possible de le congeler. A décongeler lentement au frigo 24 heures avant utilisation.

Pour remplacer les oeufs

L’okara encore humide est idéal pour remplacer les oeufs. Pour obtenir l’équivalent d’un oeuf, mélangez simplement une cuillère à soupe d’okara à deux cuillères à soupe d’eau. Vous pouvez ainsi adapter vos recettes préférées de muffins, cookies et autres fondants au chocolat.

Et que diriez-vous de goûter des oeufs brouillés… sans oeufs ! Dans un bol, mélangez l’okara de soja avec des aromates et faites cuire à la poêle.

Pour les recettes sans gluten

Il n’est pas toujours facile d’obtenir la consistance désirée avec des farines sans gluten comme la farine de riz. La prochaine fois, mélangez-la avec de l’okara pour obtenir une bonne consistance.

Vous pouvez tester avec cette recette facile de rochers à l’okara d’amande. Utilisez 100 g d’okara pour 25 g de farine de riz. Mélangez avec un oeuf et du miel (ou du sirop d’érable). Une fois la pâte lisse, formez des petits tas sur une plaque de cuisson. Enfournez à 180°C jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Pour donner de la texture

Burgers végétaux à l’okara – © Oko Laa

Les tentatives de steaks végétaux maison ne sont pas toujours réussies ! Pour vous aider à bien lier tous les ingrédients, ajoutez de l’okara dans votre recette. De la même manière, réussissez à tous les coups boulettes de légumes et autres galettes végétales.

Et puis, pour vos envies de croustillant, remplacez la chapelure par de l’okara ou mélangez à de la poudre d’amande dans votre recette de crumble.

Faire du faux fromage

Mixez de l’okara de soja avec de la levure maltée, du miso blanc, du sel et du poivre. Une fois le mélange homogène, portez à ébullition 30 secondes. Versez dans des ramequins et laissez refroidir au moins deux heures. Vous pouvez personnaliser votre « fauxmage » en ajoutant des herbes ou des fruits secs sur le dessus.

Pour épaissir

Quand les sauces ou les potages manquent un peu de liant, on utilise volontiers de la fécule. La prochaine fois, essayez avec de l’okara en ajoutant une cuillère à café d’okara de soja dans votre préparation. Mélangez jusqu’à totale dilution.

Illustration bannière : Okara de soja – © K321
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis