Mangez des oeufs frais, un trésor de bienfaits !

Rédigé par Emma, le 17 Aug 2015, à 12 h 30 min

Que ce soit en blanc et en jaune sous la coquille, les constituants de l’oeuf frais composent un aliment au profil nutritionnel idéal : des protéines parmi les meilleures pour l’homme, des lipides de très bonne qualité, de nombreux vitamines et minéraux. Voyons lesquels.

Manger des oeufs frais : un trésor nutritionnel et culinaire

La composition nutritionnelle d’un oeuf révèle une très grande richesse en protéines et en « bons » lipides, un point commun avec le lait maternel.

S’il n’y pas pas – ou en quantités infimes – de glucides dans l’oeuf, il y a en revanche des vitamines et des minéraux en quantités et en variétés intéressantes.

Voici la composition nutritionnelle de l’oeuf :

Pour  100 g d’oeuf (≈ 2 oeufs) sans coquille
calories 145 kcal
eau 76 g
protéines 12 g
lipides 10 g
glucides 0,7 g

L’oeuf frais – des protéines de référence

L’oeuf, c’est d’abord des protéines. Elles représentent 13,5 g sur 100 g d’oeuf (dur). Il y en a un peu plus dans le jaune que dans le blanc (16,5 g contre 10,3 g).

2 oeufs = 100 g de viande, pour les protéines !

2 oeufs apportent autant de protéines que 100 g de viande ou 120 g de poisson.

Ces protéines de l’oeuf, celles du blanc et du jaune, sont parmi les meilleures qui existent. Pour 2 raisons :

  • elles contiennent les 9 acides aminés essentiels ceux qu’on ne fabriquent pas et qui sont obligatoirement apportés par l’alimentation – comme dans toutes les protéines animales d’ailleurs donc dans les viandes, les poissons mais aussi les produits laitiers.
  • elles sont surtout parfaitement digestibles et d’une efficacité optimale pour répondre aux besoins en protéines.

Résultat : les protéines d’oeuf sont considérées comme LES protéines de référence. C’est à elles que l’on va comparer toutes les autres.

Le CUD de l’oeuf est le meilleur !

Les protéines de l’oeuf vont servir à calculer le coefficient d’utilisation digestive (le CUD) des protéines.

Le CUD est le taux de digestibilité protéique. Il traduit la qualité de l’absorption d’une protéine alimentaire, c’est-à-dire son passage à travers la paroi intestinale. Plus le CUD est élevé et proche de 100, mieux c’est. Pour les protéines de l’oeuf cuit, le CUD = 98 %.

En comparaison :

  • CUD du lait et des fromages : 95 %
  • CUD des viandes et des poissons : 96 %
  • CUD de la farine blanche de blé : 94 %, de la farine complète de blé : 87 %
  • CUD des haricots secs : 78 % (les protéines végétales ont toujours un CUD inférieur à celui des protéines animales).

La valeur biologique de l’oeuf est n°1

On retrouve ce très bon score des protéines de l’oeuf pour la valeur biologique (VB). Il s’agit cette fois d’estimer l’utilisation métabolique des protéines. La valeur biologique est obtenue en divisant la quantité d’azote retenue par celle absorbée.

oeufs-frais-dur-coque-bienfaits

L’oeuf sort encore 1er de ce calcul, avec une VB de 96 %. En comparaison, le premier végétal , le soja cuit a une VB de 73 % et seulement 40 % s’il est cru. La cuisson joue un rôle important pour augmenter la VB dans ce cas.

Oeuf à la coque, dur ou cru ?

A l’état cru les protéines ne sont digérées qu’à moitié. La cuisson de l’oeuf est donc déterminante pour pouvoir bénéficier des bienfaits complets des protéines.  Mais pas n’importe quelle cuisson !

Si le jaune est trop cuit, les protéines sont à nouveau moins bien digérées.

La cuisson idéale de l’oeuf est donc celle ou le jaune est liquide et le blanc cuit, donc l’oeuf à la coque ou mollet.

Page suivante : L’oeuf frais, un aliment coupe-faim

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

11 commentaires Donnez votre avis
  1. je mangeais beaucoup d’oeufs mais lors que j’ai appris qu’il renferme de cholestérol que je l’ai laissé. Maintenant je ne consomme que le blanc d’oeuf qui ne contient pas de cholestérol

  2. pas vu de fautes, moi…
    pour les œufs, après c’est comme tout le reste, on supporte ou on ne supporte pas… et tout dépend aussi, du nombre de fois où vous manger des œufs.

  3. Bonjour, voir le lien ci-dessous
    nutritionfacts.org/video/debunking-egg-industry-myths/
    c’est le site (en anglais) d’un docteur maniaque qui décortique et compare plusieurs études scientifique… selon lui les études montrerais que l’oeuf n’est pas si benefique que ca au long terme

  4. on me dit toujours de ne pas manger les œufs parce que j’ai un taux de cholestérol très élevé car ils contiennent bc de graisses.

  5. 2 oeufs = 100 g de viande pour les protéines… Euh? Et les légumineuses???
    Beaucoup moins cher que les oeufs! Foncez sur les légumes verts, les lentilles, les haricots, les choux… les protéines y sont en quantité!

    • 2 oeufs (100 g) = 12 g de protéines
      100 g de lentilles = 9 g de protéines
      Il y en a quand même moins…

  6. Merci de ce bel article. ..j’ai appris plein de choses

  7. …. C’est même elle qui a fait chuté de 25% la consommation ….

    Une chute d’attention peut-être ?

  8. Vos articles sont intéressants, c’est dommage qu’ils contiennent autant d’erreurs de français 🙁 Ma suggestion serait d’investir dans un bon logiciel correcteur.

    • Emma

      Bonjour

      Merci de votre lecture attentive mais nos relecteurs professionnels (pas des logiciels) n ‘ont pas trouvé de fautes dans cet article : merci de nous signaler ce que vous avez vu d’incorrect. 🙂

    • ben ils sont nuls les relecteurs!

Moi aussi je donne mon avis