Made in Bangladesh : reportage photo de Jules Toulet

La fièvre du textile et du prêt-à-porter a envahi le Bangladesh, ce pays de 160 millions d’habitants. Depuis quelques années, des ateliers de couture, loin des standards occidentaux, voient le jour. Ici, pas de main d’oeuvre féminine, les machines ne sont loin d’être alignées au centimètre et il y a ni salaire horaire, ni contremaître. Photo reportage de Jules Toulet.

Rédigé par Séverine Bascot, le 19 Mar 2016, à 8 h 00 min
made-in-bangladesh-7

Pause dans l’atelier © Jules Toulet

Pays majoritairement musulman, le vendredi au Bangladesh est un jour de repos. Les tailleurs qui viennent essentiellement des campagnes restent sur leur lieu de travail.

Un tailleur fait un pause © Jules Toulet

Un travailleur en pause © Jules Toulet

Un tailleur prend une pause dans la cour hors des ateliers surchauffés. Les ouvriers sont tous équipés de téléphones portables, ce qui leur permet de communiquer avec leurs familles et parfois leurs enfants restés dans les villages.

L'entretien des outils est primordial © Jules Toulet

L’entretien des outils est primordial © Jules Toulet

Les outils sont utilisés et réparés de nombreuses fois. Ici, Akash frotte énergiquement son fer électrique sur le sol  afin de le nettoyer et d’en chasser les aspérités. Le moindre accroc dans le tissu d’un client pourrait lui valoir d’importantes sanctions.

Lire page suivante  : Les conditions de vie

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis