Les légumes oubliés : la blette pour faire le plein d’antioxydants

Blette, bette ou encore côte de blettes ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce légume ancien aux nombreux bienfaits pour la santé.

Rédigé par Marie Mourot, le 12 Apr 2018, à 8 h 00 min

La blette a une spécificité que la plupart des légumes n’ont pas : elle porte plusieurs noms. Vous pouvez ainsi la trouver sous différentes appellations. En effet, blette, poirée, bette ou encore bette à cardes ou bléa, c’est la même chose. Poussant dans différentes régions du pourtour méditerranéen, la blette s’est, en effet, vue attribuer différents noms…

La blette : un légume oublié aux nombreux bienfaits pour la santé

Consommée depuis l’Antiquité, la blette fait partie de la famille des Chénopodiacées. Tombée en désuétude, nous sommes encore nombreux aujourd’hui à ne pas savoir grand chose sur ce légume ancien, cousin de la betterave et de l’épinard. Sauf dans le sud de la France où la blette fait partie du patrimoine culinaire.

blette

Des feuilles de blettes © Fotosr52

Nutrition et bienfaits sur la santé

Comme la plupart des légumes oubliés, la blette présente pourtant de nombreux bienfaits pour notre santé. En effet, riche en flavonoïdes, bêta-carotène et polyphénols, de puissants antioxydants, la blette nous aide à lutter contre les effets néfastes des radicaux libres. La blette est donc excellente pour lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules et ainsi nous prévenir de certaines maladies.

Pour faire le plein d’antioxydants, privilégiez la bette à carde rouge qui en contient davantage que la blanche. Elle est également riche en vitamines (A, C, K et B9), en magnésium, en manganèse et en potassium. La blette est aussi une bonne source de fibres, nécessaires au bon transit intestinal. Enfin, elle est diurétique et donc efficace pour soulager les états inflammatoires des voies urinaires.

En usage externe, les cataplasmes de feuilles cuites permettent de soulager les inflammations cutanées (dartres, abcès…) et les démangeaisons.

Les personnes souffrant de calculs rénaux doivent limiter leur consommation de blette car elle contient beaucoup d’oxalates.

Les personnes prenant des anticoagulants doivent également être prudents car la blette est extrêmement riche en vitamines K. Demandez conseil à votre médecin.

Valeurs nutritionnelles pour 100 g

Calories 20,6 kcal
Protéines 0,7 g
Glucides 0,46 g
Vitamines C 18 mg
Vitamines B9 43,2 µg
Bêta-Carotène 89.2 µg
Potassium 240 mg
Magnésium 18 mg
Fer 0,35 mg
Fibres 2,5g

 Comment déguster la blette ?

Pour bien choisir vos blettes, choisissez de préférence celles dont les côtes sont bien fermes. Les feuilles doivent également être bien vertes, fraîches et charnues. Laissez de côté celles dont la couleur n’est pas bien uniforme.

Conservez votre botte de blettes au réfrigérateur, dans le bas du frigo ou idéalement dans le bac à légumes.

blette

Une quiche aux blettes © Gaus Alex

Comment la préparer ?

Côté préparation, les feuilles de blettes peuvent se consommer crues ou cuites. Les côtes par contre se dégustent plutôt cuites.

Si cela vous dérange, vous pouvez, comme pour la rhubarbe ou le céleri, retirer la première couche fibreuse des côtes. Pour cela, il vous suffit de casser la côte en deux afin d’ôter la couche de devant puis celle de derrière. Vous pouvez aussi utiliser tout simplement un économe.

À l’auto-cuiseur, dans l’eau bouillante ou à la poêle, la cuisson de la blette est relativement simple. Il est important de noter tout de même que les feuilles cuisent beaucoup plus rapidement que les côtes. Vous pouvez donc les séparer pendant la cuisson afin d’obtenir une bonne texture.

Côté recettes, les feuilles se cuisent et s’accommodent comme les épinards. Quant aux côtes, elles se prêtent particulièrement bien aux gratins avec de la béchamel ou aux soupes. Douce et fondante, elle est également délicieuse en quiche ou en cake.

En version sucrée, la tarte de blettes niçoise à base de feuilles de blettes, de pignons, de raisins secs et de pommes est un vrai régal !

La blette au potager

Les semis peuvent être réalisés au mois d’avril-mai en pleine terre dans les régions où le risque de gelées tardives est faible. Pour les régions plus froides, préférez des semis à l’intérieur ou en pépinière.

blette

Des blettes à cardes rouges au potager © istetiana

La blette se plaît dans un sol argileux et bien drainé. Pensez à maintenir une terre toujours humide afin que vos plants se développent bien.

Quant à la récolte, elle a lieu du mois de juillet au mois d’octobre, selon le moment où vous avez effectué vos plantations.

Illustration bannière : Des blettes – © Maren Winter
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis