Le soja : une arme contre le cancer du sein ?

Le soja serait-il un aliment miracle contre le cancer du sein ? Une récente étude américaine semble le prouver, mais ses auteurs préfèrent rester prudents.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 8 Mar 2017, à 10 h 55 min

Une récente étude américaine vient d’apporter les preuves des bénéfices apportés par une grande consommation de soja sur le ralentissement de la croissance de certains types de cancers du sein.

Le soja aurait la particularité de réduire la croissance des tumeurs cancéreuses

Parmi les nombreux conseils délivrés aux personnes qui souhaitent tout faire pour se prémunir du cancer, les médecins recommandent la plupart du temps de ne pas fumer, ne pas boire d’alcool et ne pas consommer certains types d’aliments. Et parmi eux, le soja était jusqu’ici reconnu comme particulièrement préjudiciable et considéré comme un facteur aggravant de l’apparition du cancer du sein.

soja

Mais il s’agirait tout compte fait, d’une idée reçue. Des chercheurs de la Tufts University, aux États-Unis, viennent de publier les résultats d’une recherche effectuée sur le sujet. Et selon les expériences qu’ils ont menées en laboratoire, le soja aurait, dans certains cas, la particularité de ralentir la croissance des tumeurs cancéreuses.

Les auteurs de cette étude préfèrent rester prudents

Pour parvenir à ce constat, les auteurs de cette étude se sont intéressés aux isoflavones, le composant principal du soja dont les propriétés sont semblables aux oestrogènes. Ils ont remarqué que parmi les femmes qui présentaient un certain type de cancer du sein hormono-dépendants, soit environ 70 % de la totalité de ces cancers, le soja était lié à une forte réduction de la mortalité. Leur étude montre même que le risque de décès de ces femmes était réduit de 21 % par rapport à celles qui n’ont pas l’habitude de consommer des aliments à base d’isoflavones.

Découvrez grâce au Planetoscope, la consommation de soja en France

Les bénéfices apportés par ces substances sont encore mystérieux pour les auteurs de cette étude qui préfèrent ne pas conseiller la consommation préventive de soja, d’autant que d’autres études ont déjà montré que les isoflavones sembleraient au contraire réduire l’efficacité de certains traitements.

Illustration bannière : Graines et sauce de soja – © inewsfoto Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pourriez-vous donner un lien vers votre source ?
    L’absence de lien est une caractéristique habituelle des articles bidons…

Moi aussi je donne mon avis