L’acupuncture, nouvel allié minceur ?

L’acupuncture fait partie de la médecine traditionnelle chinoise, dont elle constitue l’une des branches. Elle est basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles en divers points du corps. Et cela à des fins thérapeutiques. Elle permet de soulager de nombreux maux et pourrait même aider à perdre du poids. Explications.

Rédigé par Eva Souto, le 22 Dec 2016, à 16 h 45 min
L’acupuncture, nouvel allié minceur ?
Précédent
Suivant

L’acupuncture a bien des atouts et un dernier de taille : elle pourrait être un nouveau moyen de maigrir. Alors, intox ou info ?

L’acupuncture, une discipline clé de la médecine chinoise

Basée sur la notion d’énergie positive Yang et négative Yin, et l’existence de zones cutanées privilégiées, la pratique de l’acupuncture reste encore voilée de mystère, même si son existence couvre déjà plus de trois millénaires.

Tout comme dans le précepte chinois du Feng Shui, les principes de la médecine chinoise reposent sur une donnée essentielle : la circulation de l’énergie (un concept que la science moderne a bien du mal à cerner). Car une mauvaise circulation de l’énergie menace l’équilibre du corps. Et c’est justement à cela que se destine l’acupuncture : rétablir l’harmonie au sein des flux d’énergie.

Le corps humain parcouru par des lignes énergétiques

Selon les textes médicaux chinois, le corps humain est tracé par des lignes énergétiques nommées méridiens.

Ces derniers sont au nombre de douze (nb. 12 dits « principaux », et 5 autres dits, « curieux et régulateurs », que nous délaisserons ici) et correspondent chacun à un organe. Les méridiens sont les lieux privilégiés de la circulation énergétique. Ils relient les organes entre eux, la surface à l’intérieur, et l’homme à son environnement.

Grâce à l’intermédiaire de points situés sur leur trajet, il est possible d’agir directement sur les organes visés (rate, intestin, estomac, etc.). Ces points sont en fait « les points d’acupuncture ». Ils se situent au croisement d’artères, de tendons, d’os. Souvent, au fond d’un petit creux que les acupuncteurs repèrent facilement. À leur niveau, la résistivité électrique de la peau est amplifiée.

acupuncture-medecine-regime, l'acupuncture

Solution : les aiguilles plantées sur des points précis vont stimuler ou inhiber le fonctionnement de l’organe, en fonction des besoins. Et cela, pour rétablir l’équilibre et la circulation positive de l’énergie. Il existe plus de 300 points d’acupuncture répartis sur le corps, en particulier sur la tête, les pieds et les mains.

L’acupuncture, une discipline aux multiples vertus

L’énergie d’une personne en bonne santé circule de façon harmonieuse, résultant d’une bonne harmonie entre le Yin et le Yang.

Mais, tout déséquilibre est synonyme de vides, de ralentissements énergétiques ou de trop-pleins. Cela se traduit par des douleurs, des insomnies, des éternuements… Et c’est précisément sur ce domaine qu’oeuvre l’acupuncture.

Migraines, allergies, douleurs, aide à l’arrêt du tabac sont autant de pathologies qu’elle s’attelle à soigner. Ainsi, les aiguilles s’avèrent très utiles dans le cas de pathologies fonctionnelles, lorsque l’organe dysfonctionne. Les résultats de ses méthodes sont intéressants, notamment dans le traitement des allergies, des affections ORL (oreilles, gorge, nez), des douleurs rhumatismales, des maladies de la peau, de l’hypertension artérielle, etc.

Et la liste est loin d’être exhaustive, puisque les vertus de l’acupuncture ne cessent d’être redécouvertes.

l'acupunctureEn revanche, les acupuncteurs ne peuvent rien pour les maladies dites « organiques ». C’est le cas par exemple de l’infarctus du myocarde ou du cancer.

Dans ce cas-là, l’organe est lésé et même si l’acupuncture peut apaiser certains effets liés à la maladie, elle ne peut à elle seule l’éradiquer. En effet, si un organe est détruit, il ne peut en aucun cas être stimulé.

Une étude a été menée et a révélé une autre possibilité de l’acupuncture : celle de faire maigrir. Si cette vertu se confirmait, elle serait à ajouter à la liste de celles précédemment vues et pourrait être l’objet de toutes les attentions.

Et si l’acupuncture faisait maigrir ?

C’est en tout cas ce que révèle une étude menée en Corée du Sud et publiée dans la revue « Acupuncture in Medicine ». Cette dernière a démontré que l’auriculothérapie, comprenez l’acupuncture des oreilles, permet de perdre du poids. Et cela, notamment au niveau de deux endroits stratégiques : le ventre et la taille.

Une étude rondement menée

Pour arriver à de telles conclusions, il est évident que des expériences ont été menées afin de confirmer cette vertu de l’acupuncture. Ainsi, une équipe de chercheurs issus de l’Université Kyung Hee de Séoul, en Corée du Sud a travaillé sur un panel de 91 personnes en surpoids.

Des patients ont été répartis en trois groupes distincts.

  • 1er groupe : les participants ayant reçu un traitement à l’aide de cinq aiguilles positionnées sur l’oreille. Ces derniers ont dû les garder durant une semaine. Chaque semaine pendant huit semaines au total, les aiguilles ont été changées d’oreille.
  • 2e groupe : les participants ont reçu le même traitement que le 1er groupe, à l’exception du fait qu’ils ne disposaient que d’une seule aiguille implantée sur l’oreille.
  • 3e groupe : les participants ont eu droit à un placebo qui leur a été administré et toutes les aiguilles qui leur avaient été implantées, ont immédiatement été retirées.

Durant l’expérience, l’ensemble des participants a suivi un régime faible en calories, mais n’a pas pratiqué d’exercice physique.

l'acupunctureRésultats

Après 24 abandons, dont 15 du 3e groupe, les scientifiques ont observé que les sujets du 1er groupe ont perdu 6 % de leur indice de masse corporelle (IMC). Ceux du 2e groupe, quant à eux, ont perdu 5,7 % de leur IMC, mais les pertes de poids les plus notables restent celles du 1er groupe.

L’étude conclue donc que « les cinq points d’acupuncture, généralement utilisés en Corée, et le point d’acupuncture dédié à la faim, sont tous deux efficaces pour traiter les personnes en surpoids ».

L’acupuncture, nouvelle recette pour maigrir : une idée séduisante

Les régimes pourraient-ils laisser la place à l’acupuncture, pratique plus douce et moins drastique pour le corps ? L’idée commence à germer.

L’acupuncture, si elle est pratiquée par un spécialiste, ne possède aucun effet secondaire ou danger pour l’organisme. Dans le pire des cas, elle ne sera d’aucune efficacité.

Les séances d’acupuncture durent en moyenne 30 à 45 minutes durant lesquelles le thérapeute introduit des aiguilles à usage unique dans la peau du patient, au niveau de points essentiels. Il les laisse ainsi durant quelques minutes et les retire ensuite délicatement, afin d’éviter toute blessure. Pour les personnes douillettes, rassurez-vous : cela n’est vraiment pas douloureux !

Le docteur Eraud, médecin acupuncteur, phytothérapeute et nutritionniste explique : « Pour une perte de poids donnée, les points d’acupuncture ne seront pas les mêmes d’un patient à l’autre : le terrain, le niveau énergétique et les raisons de la prise de poids sont propres à chacun. L’acupuncture est efficace pour perdre de 5 à 10 kg ».

l'acupuncture

© ARPA EAKWANIT Shutterstock

Mais elle rappelle que « le nombre de séances d’acupuncture ne peut pas être fixé à l’avance. Il dépend du poids à perdre, de la motivation, du besoin d’accompagnement, de la réactivité à la méthode. L’objectif est de perdre 1 kg par semaine, pas plus. Une fois ce but atteint, il faut stabiliser le poids, ce qui peut demander autant de séances qu’il en a fallu pour maigrir : six mois en moyenne pour 5 kg, un an pour 10 kg ».

Seul bémol à noter

Cette thérapie s’adresserait particulièrement aux personnes qui mangent beaucoup. Car elle est un procédé qui ne permet pas d’éliminer la graisse de l’organisme, mais plutôt d’abaisser le niveau d’appétit. C’est une méthode qui nécessite de la patience, car les premiers effets ne sont observables qu’après plusieurs séances, en fonction des particularités de chacun.

Rappelons aussi que cette technique doit être conciliée à une bonne hygiène de vie ainsi qu’un régime alimentaire adapté, pour porter ses fruits.

À l’heure actuelle, on manque encore d’études scientifiques assez nombreuses sur le sujet de l’acupuncture pour appréhender ses véritables effets. Il semble donc que la tester reste encore le meilleur moyen de savoir si ça marche réellement. Espérons que cette méthode « douce » pourra éviter à certaines et certains des pratiques plus désastreuses pour le corps.

À savoir sur l’acupuncture

  • En France, l’acupuncture est obligatoirement pratiquée par un soignant.
  • L’acupuncture n’est donc pas incompatible avec la médecine classique, elle est un outil supplémentaire.
  • Le prix d’une consultation d’acupuncture est éminemment variable, entre 35 et 75 euros pour une séance de 45 min/1h. Elle peut même aller au-delà de 75 euros. L’acte est reconnu par les caisses d’assurance maladie et remboursé sur la base d’une consultation de médecin généraliste, quand le praticien est conventionné.
  • L’acupuncture en France est enseignée à la Faculté, dans certaines universités qui délivrent un diplôme national, dit inter universitaire (DIU), maintenant reconnu dans l’Europe tout entière.
Illustration bannière : – © Shutterstock. 
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis