Ces substances que nous cache… le jambon Herta

Rédigé par Alan, le 27 Nov 2013, à 17 h 28 min

Nous nous attardons aujourd’hui sur un nouveau produit de consommation courante : le jambon sous vide. Pour l’exemple, nous avons choisi un jambon Herta de « qualité supérieure ». Comme d’habitude, il ne s’agit pas de fustiger une marque mais bien d’examiner la différence entre la publicité/l’emballage et le produit réel. Dans ce cas précis, un marketing assez classique pour un produit pas très naturel.

Le marché du jambon en France

jambon-decomposition-prixLe cochon français qui sert à faire du jambon blanc provient presque exclusivement d’une espèce précise de porc : le porc charcutier.

Le porc charcutier est élevé dans plus de 80 % des cas dans le Grand-Ouest, de la Normandie aux Pays-de-Loire à la Bretagne, où sont installés la plupart des élevages.

25 000 000

Environ 25 millions de cochons arrivés à maturité sont envoyés chaque année  dans des abattoirs, la plupart français. La France assure 28 % de la production européenne de Jambon cuit, communément appelé jambon blanc.

> la décomposition du prix du jambon en France en 2013
(infographie Lemonde.fr)

5 kg

Les Français consomment, en moyenne, 5 kg de jambon par an et par personne. Les marques Herta et Fleury Michon sont les leaders du marché, qui compte également de nombreux jambons de marques de distributeurs (MDD) et de premiers prix.

Jambon Herta : de la couenne dans le jambon sans couenne

jambon-sans-couenne-le-bon-paris-hertaA grande marque, marketing rodé, et pourtant…

L’emballage présente plusieurs caractéristiques intéressantes :

Le logo de la marque

Agrémenté d’un feuillage, il tend à faire passer l’idée d’un côté naturel alors qu’il s’agit d’un produit industriel.

La mention « sans gluten« 

…sur la plupart des nouveaux paquets paquets (fin 2013) : on a envie de dire « heureusement ! » Une mention bien intrigante, qui s’explique par le fait que certains jambons blancs contiennent du gluten !

Jambons industriels

Logo-AFDIAG-sans-glutenCe fait est connu des intolérants : la plupart des jambons industriels, et autres charcuteries industrielles, contiennent du dextrose de blé (une forme de sucre). Dans le doute, si vous êtes intolérant, ou allergique, évitez le dextrose, sauf s’il est précisé « de maïs ».

Concernant le « jambon extra » dit « sans gluten« , on est partagé : la mention « sans gluten » est une bonne chose mais c’est plus un argument marketing qu’autre chose : pourquoi ne pas faire certifier le produit, de manière à lui appliquer le logo officiel bien reconnaissable et qui garantit l’absence TOTALE de gluten ?

Soyez attentifs, et ce pour toutes les marques (ou bien évitez les jambons industriels).

La mention « source naturelle de protéines »

…confortant une majorité de gens que protéines signifient forcément viande alors que, même si vous n’êtes pas végétarien, vous devriez en manger moins souvent, pour l’environnement mais aussi parce qu’une surconsommation de viande est mauvaise pour la santé.

S’il est vrai que le jambon est une source naturelle de protéines, ce n’est pas la seule, et pas besoin d’un produit transformé pour prendre sa dose de protéines.

Mais examinons plutôt la composition, que le site Herta fournit même sur son site Internet, certes preuve de bonne volonté.

> Suite : Décomposition du jambon Herta

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

44 commentaires Donnez votre avis
  1. et aussi j’évite le sucre, je privilégie les allégés en sel…

  2. j’évite tous les E, dextrose, arôme naturel sans autre précision, si on pouvait se passer de ces produits ce serait génial

  3. le maïs contient du gluten

  4. Bonjour,

    ce n’est pas toxique quand ce n’est pas consommé en grande quantité.

  5. La Herta est mon jambon préféré (après le Foué mais je n’en ai pas manger depuis au moins 10 ans).
    Je n’aime pas le Madrange : il est beaucoup trop salé, les tranches trop fines sous cellophanes se déchirent ; il n’a pas trop de goût… Bref comprends pas trop sa réputation.
    Le Fleury Michon est bon aussi, mais c’est le Herta que je préfère (notamment le « Supérieur »).

  6. J’aime les gens qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent.

  7. exacte pour la dextrose mes vous oublier le pire le poison les conservateurs salpêtre E 252 qui donne se jolie rose ou les sels nitrité E 249 ou le E 250 E 251 tous très toxique et cancérigène.cherché dans (Google) bienvenue mangez sain. Bon courage et bonne appétit .

  8. Désolé si cela vous choque mais ils faut que tout le monde soit au courant.

  9. je ne comprends pas qu’on laisse passer cette publicité scandaleuse qui jette le pain à la rivière… je n’achèterai plus de produits de cette marque !

  10. Une publicité pour le jambon Herta passe sur A2 que je trouve scandaleuse : elle incite les enfants à jeter le pain pour ne manger que du jambon

    • Entièrement d’accord avec vous. Depuis cette pub, je boycotte tous les produits de cette marque.

  11. Un autre article ( france5.fr/emissions/la-quotidienne/a-la-une/des-produits-trop-haut-en-couleurs_168646 ) mentionne d’autres composants dangereux notamment quand ils sont associés. Le plastique de l’emballage qui migre vers le jambon. Le nitrite de sodium (E250) noté ici comme conservateur est surtout utilisé comme colorant, lors de la digestion (en milieu acide) se transforme en nitrosamines, substance cancérigène.
    Et le saviez vous ? le jambon blanc est… blanc, quand la viande de porc est cuite, elle est blanche, si elle est rose c’est qu’elle est crue ou colorée. Pas un mot sur les colorants dans cet article ? Delphine, vous faites souvent mieux !

  12. tout est bon pour être malade herta au revois

  13. « Concernant le « jambon extra » dit « sans gluten« , on est partagés : la mention « sans gluten » est une bonne chose mais c’est plus un argument marketing qu’autre chose : pourquoi ne pas faire certifier le produit, de manière à lui appliquer le logo officiel bien reconnaissable et qui garantit l’absence TOTALE de gluten ? »

    –> parce que pour avoir le droit de poser le logo de l’AFDIAG… il faut passer à la caisse.
    « Sans gluten », c’est déjà bien.

    • Alan

      Dans ce cas, tout le monde peut affirmer « sans gluten », jusqu’à ce qu’on prouve qu’il y en ait. On parle de Herta, ils peuvent probablement trouver le budget pour cela.

  14. ils nous mentent nous empoisonnent qui paie? l amiante va couter 100milliards soit 2000EUROS par Français; les nitrates,pesticides,medocs poisons et inutiles,scandales des malfaçons dans le bâtiments, etc

  15. Si on arrétait de manger de la viande on se porterait bien mieux de toute façcon. Alors jambon industriel ou pas industriel, herta ou leader price…. ça ne change pas grand chose.
    Si vous voulez vraiment etre en bonne santé et etre écolo arretez de bouffer de la chair.

    • salut a tous voila c est le metiers que je vais faire un cap au lycee arras et apres je travaille avec mon pere a 18ans il travaille a saint-paul en boucher

  16. Bonjour,
    parler de « bon » ou « mauvais » charcutier n’a pas beaucoup d’intérêt, l’essentiel est de savoir qui est l’éleveur (certain charcutiers l’affichent dans leur boutique)qu’il soit local et mentionne un label.La charte impliquant la nourriture est très importante ( bio si possible). Ensuite c’est le savoir faire qui fera la différence. Je préfère manger très très peu de viande mais qu’elle soit saine et qu’au moins l’animal n’ait pas souffert sa vie durant…Je fais partie d’une association de consom’acteurs et n’hésite pas à aller voir les éleveurs….

  17. Le nitrite de sodium est un conservateur qui produit des réactions d’intolérance chez un bon nombre de personnes dont je fais parti. Cela signifie qu’il faut en ingérer très peu si l’on ne veut pas avoir des rhinites allergiques, maux de tête, gonflements des muqueuses des voies respiratoires… or il y en a peu dans chaque aliment mais c’est présent dans de très nombreux produits alimentaires cosmétiques et médicaments (coque des gélules par exemple). Une fois le niveau d’intolérance atteint, c’est la galère…!il faut tout faire soi même lire toutes les étiquettes… Allez donc comprendre la liste des ingrédients d’un produit cosmétique sans avoir un doctorat de chimie!

  18. on le sait on bouffe de la merde

  19. Bouffez, braves gens !

  20. on parle pas des ascorbates qui font du mal à certains enfants : agitation ,nervosité En ville il reste peu de charcutiers qui font leur jambon , ensuite il faut voir l’état de certaines arrières boutiques (j ai connu pour avoir fait des enquètes de 70 à 80)

  21. Casse cailloux a raison : il y a peut-être des charcutiers pas très honnêtes qui déballent leurs charcuteries industrielles mais j’en connais plusieurs qui fabriquent eux-mêmes leurs pâtés et fument leur lard (et on sent la différence !!!). Si ceux qui critiquent les artisans bouchers se donnaient la peine d’aller chez eux, ils comprendraient leur erreur en goûtant leurs bons produits et souvent bien moins chers que dans les supermarchés. Sans parler de la fraîcheur de la charcuterie non emballée : ouvrez un paquet de jambon, saucisson, etc. c’est plein d’eau.

  22. Moi surtout jamais manger cette merde !

  23. Je ne mange quasi plus de viande et m’en porte très bien. Les industriels nous fourguent de la daube, qu’ils la bouffent eux mêmes!

  24. Le jambon, c’est de la merde pour la santé, tout comme les chairs des animaux élevés dans des hangars.

    Pour votre santé et surtout votre bien être, devenez végétalien…. ou bien tuer votre animal tout seul e de vos propres mains; vous comprendrez qu’il est plus facile de le faire assassiner que que le faire soi même…. pas beau tout ca !

    • Suis d’accord!

  25. Votre camembert concernant la décomposition du prix du jambon est faux : le quartier 15% est plus étroit que celui à 7% ! Une inadvertance je suppose, car il serait inutile et insidieux de vouloir chercher à frapper un peu plus les esprits en minimisant la part revenant au producteur, déjà bien assez maigre…

  26. Votre camembert concernant la décomposition du prix du jambon est faux : le quartier 15% est plus étroit que celui à 7% ! Une inadvertance je suppose, car il serait inutile et insidieux de vouloir chercher à frapper un peu plus les esprits en minimisant la part revenant au producteur, déjà bien assez maigre…

  27. allez chez votre boucher du coin , ou lui il fait du jambon maison de bonne qualitée, pas plus cher que les grande surfaces,

    • C’est une blague ??

      vous pensez vraiment que le boucher du coin fait ses charcuteries lui meme ??

      je ne vois vraiment pas pourquoi il se casserais le C** … vu que le grande majorité (si pas la totalité) de ses clients ne sont pas foutus d’apprécier un bon produit ni même de le reconnaître 😉

    • @Gaël
      Beaucoup de boucher et de charcutiers de campagne travaillent encore eux-même leurs viandes!
      Ils achètent directement les carcasses et leurs viandes divers aux abattoirs…..

    • @ Casse cailloux: un charcutier fabrique lui même le jambon, et a une piece pour ça tu crois? pas sûr, surtout chez des petits charcutiers de campagne qui ne gagnent pas des masses.

  28. A part quelquesuns très très rares, les charcutiers d’aujourd’hui ouvrent des paquets industriels qu’ils vout présentent dans de jolies terrines..

  29. Je suis né en 1951 a la petite ferme que mes parents exploitais
    Je me souvient du porc qui étai nourri avec des produits de la nature.
    Produits industriel non merci!!!
    a votre santé.

    • oui et…

  30. Petite question notamment pour Philippe « évidemment le charcutier du coin est meilleur »: Quelles informations avons-nous justement sur ce que nous vends le charcutier du coin? Parce que moi (les rares fois où je peux me permettre de payer le prix fort) sur son jambon supérieur, il y a un tampon Madrange, autre industriel de la charcuterie.

  31. Merci Guillaume, dans le cochon tout est bon. Si ils ne mangent rien de plus mauvais pour la santé, bravo. Je vis en Angleterre depuis 1995, et ici, il faut faire bien plus attention a ce que tu achètes, promis.
    Évidemment, le charcutier du coin est meilleur, mais ici il n’y en a pas. C’est un appel aux jeunes, si ils viennent dans les grandes villes ici, il y a un marché, et de l’argent a faire… Ici, la charcuterie, c’est du pate industriel de Belgique…

  32. Le site vegactu en a parlé au mois d’aout…article similaire sur leur site. Je dis pas que c’est un copié collé mais bon ça aurait été respectueux de les citer comme source quand même.

    • Alan

      Bonjour,

      un lecteur m’a déjà signalé cela. On ne l’avait pas lu, mais effectivement le traitement est proche et, hasard, on a choisi la même marque (j’ai interrogé des proches comme on a l’habitude de faire pour cette rubrique et plusieurs m’ont cité ce produit-là en particulier, on essaye toujours de prendre un produit très connu). Pour expliquer notre démarche : on a l’habitude de faire cette rubrique et on la fait toujours de la même façon (ou quasiment), en analysant les publicités, l’emballage puis la composition du produit. Et ce depuis plusieurs années, donc si un site reprend l’idée nous n’en sommes pas responsables, et c’est une démarche assez classique sur des médias traitant de ce type de sujets.

      Regardez les autres articles de la rubrique. Je viens d’aller lire l’article et effectivement, on présente des informations similaires (on en dit plus quand même, au passage), mais surtout, il n’y a forcément pas beaucoup de différences sur la partie consacrée à la composition étant donné qu’elle est publique et assez simple, et donc fatalement si on parle du même sujet avec un angle similaire on risque de trouver un peu les mêmes informations.

  33. Donc au final, le produit ne cache rien… puisque c’est écrit dessus. Concernant la couenne et les os dans le bouillon de cuisson, sauf erreur c’est comme à la maison: ma grand-mère laissait l’os et le gras quand elle faisait cuire sa croche. Selon un reportage tv que j’ai vu il y a 15 jours, les jambons identifiés « qualité supérieure » ne sont pas un assemblage de déchets. C’est bien pour ça que vous vous contentez d’indiquer « la plupart des jambons ». Loin de moi l’idée de défendre quelque industriel que se soit. Mais au final, ce titre d’article aguicheur cache un article bien creux.

    • Alan

      Bonjour,
      le titre de l’article est celui de la rubrique 🙂 il est donc le même pour chaque, qu’il y ait un peu ou beaucoup de choses à dire.
      Et je trouve précisément que c’est cela qui est intéressant au contraire, c’est de voir l’évolution d’un produit même industriel. Un article nuancé est plus intéressant, non ?

    • Arômes naturels = glutamate

Moi aussi je donne mon avis