Entomophagie : à Angers, on va élever des insectes en masse

Rédigé par Alan, le 19 Mar 2014, à 12 h 00 min

C’est un projet d’une grande ampleur qui se dessine autour de l’entomophagie et l’élevage d’insectes, considéré comme pionnier en la matière.

Entomophagie : la consommation d’insectes pour nourrir les Hommes ?

Nous vous parlions récemment d’Angers pour ses espaces verts très développés. Saviez-vous que la ville pourrait se révéler pionnière en matière d’entomophagie, cette pratique consistant à manger des insectes ?

Ce type de considérations va faire grincer des dents les végétariens (et végétaliens), mais les insectes sont considérés par de nombreuses organisations comme une alternative écologique à l’élevage traditionnel (de bovins ou d’ovins par exemple).

sauterelle-entomophagie-insecte-alimentation-baninsectes alimentationPour beaucoup, cela permettrait de subvenir plus facilement aux besoins des humains, qui seront 9,6 milliards d’ici 2050 selon les prévisions de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

On consomme déjà des insectes en France

miel-abeille-insectes-apiculture-entomophagie

Certains mangent du miel sauvage, dans lequel on trouve des larves d’abeilles.

Selon la même organisation, on avale déjà 500 grammes d’insectes en moyenne par an à notre insu, soit 31.500 tonnes en France par an, par le biais des fruits, des confitures de fruits ou du pain.

Dans le monde, 2,5 milliards de personnes consomment des insectes régulièrement, spécifiquement en Asie, en Afrique et en Amérique Latine.

L’Europe s’y met aussi peu à peu et on voit arriver sporadiquement des insectes surgelés, des barres énergétiques à base d’insectes, des macarons fourrés aux insectes ou encore des insectes séchés pour l’apéritif. L’offre commerciale reste relativement restreinte.

insectes alimentationManger des insectes : quel intérêt ?

Les défenseurs de l’entomophagie mettent en avant plusieurs arguments :

  • une grande richesse en protéines
  • une grande richesse en oligo-éléments (du cuivre notamment, mais aussi du fer et du magnésium par exemple)
  • des avantages sur la viande : un impact environnemental réduit et moins de gras

> Suite : Bientôt un élevage industriel d’insectes à Angers

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. il serait souhaitable que la nouriture d’insectes soit présentée sous forme de poudre ou de gateaux ou ayant l’aspect de PIZZA (appétissant ?)

  2. oui mais… à nouveau bourrés de pesticides et d’antibiotiques ?

  3. auriez vous l’amabilité de me tenir au courant de votre programme et projet à ANGERS d’entomophagie MERCI Cordialement I.Rassaert

  4. super idée!,il y a longtemp que j’attend une initiative de ce genre.
    je serais candidate pour être ambassadrice de vos produits dans les écoles ou en tout autre lieux.
    j’ai fait plusieurs voyages en Asie(entre autres le Laos)et j’ai apprécié la dégustation d’insectes; j’en avais raporté à mes collègues d’ailleurs.
    BRAVO encore pour cette inovation à Angers!
    prête à en discuter avec vous.
    bonne continuation!

  5. Beau projet, j’espère que cela aboutira. Comment comptez-vous lever les freins réglementaire? Travaillez vous avec un OC à la rédaction d’un cahier des charges spécifique à la Bio ? Enfin pourrions nous nous rencontrer afin d’en discuter ? Je travaille sur cette question dans le cadre du projet AviAlim Bio.

  6. je suis sidérée de voir que sa prend de ampleurs on nous fait manger n’importe quoi et on le fait moi non , encore des tonnes de bêtes qui souffres et sa va continuer ,quand les gens qui en mange penseront a ce qu’ils subisses , c’est de la tortures des être vivants , c’est surtout une question d’argents le reste ils s’en foute aucun sentiments ;il y auras toujours autant de viande de toute sortes eux aussi c’est souvent de la torture ,enfin si vous n’avez pas de cœur et que vous voulez manger la carcasse et ce qui a dans leurs corps, et leurs douleurs ,si un jour vous souffrez pensez a c’est bêtes qui on souffert eux aussi pour votre plaisir de les manger , c’est votre choix

    • La fait d’être végétarien ne doit pas vous empêcher d’écrire correctement.

  7. Bonjour, peut etre que cette solution temporaire pourra nous amener vers le végétarisme !! en tous cas la question que je me pose est : comment va t’on tuer ces braves bêtes? Combien de tonnes de ces insectes faudra t’il pour remplacer la vainde bovines, ovinne ? je suis végétarien depuis ….humm je ne sais plus, je ne suis pas en manque de proteines. C’est la solution pacifique pour calmer notre mental et élever nos fréquences. C’est mon point de vue.

  8. Brut de forme, j’aurais tendance à pencher vers les algues plutôt que les insectes…
    Mais bon, afin de ne pas mourir idiot, au diable les préjugés ! Surtout quand c’est pour une bonne cause…

    • Quelle bonne cause? Tuer des animaux? Je n’ai pas mangé de viande depuis 1980 (poisson et produits de la mer compris) et je suis en super forme, donc je ne vois pas l’utilité de ces conneries sinon le business!

  9. Si la question est de réduire le gaspillage alimentaire pour nourrir la planète, n’est-il pas plus rationnel de manger des protéines végétales pour lesquelles il n’y a (en théorie)aucun gaspillage et aucun rejet de CO2 ?
    On ne peut imaginer (mais c’est sans doute culturel) que l’intérêt alimentaire et gustatif des invertébrés soit déterminant.
    Donc quelle est utilité véritable de ces recherches ?

  10. ça existe déjà à Toulouse, et c’est commercialisé en insectes déshydratés ou en poudre BIO.

    • Alan

      Bonjour,
      bien sûr, on trouve déjà des insectes en vente dans le commerce, et on en parle depuis plusieurs années. Ce qui est nouveau ici concerne les quantités.

Moi aussi je donne mon avis