Connaissez-vous l’harpagophytum ou ‘griffe du diable’ ?

Si les douleurs articulaires font partie de votre quotidien, faites confiance à la griffe du diable ! De son vrai nom Harpagophytum, voici une plante pour ‘mettre de l’huile dans les rouages’ !

Rédigé par Véronique Desarzens, le 31 Oct 2017, à 16 h 30 min

Appelée aussi « griffe du diable« , à cause de ses fruits aux crochets recourbés, l’harpagophytum, originaire d’Afrique centrale et du Sud, est une plante tout à fait surprenante. Si elle nous intéresse ici, ce n’est pourtant ni pour sa belle fleur en forme de trompette, ni pour son fruit épineux, mais pour ses tubercules aux remarquables propriétés pour « dérouiller » les articulations.

En Afrique du Sud, l’harpagophytum (Harpagophytum procumbens) est utilisé en médecine traditionnelle aussi bien pour soigner les troubles digestifs que pour soulager les douleurs articulaires, goutte, arthrite et rhumatismes en tête. Étonnant ? Pas tant que cela, en y regardant de plus près…

Fruit d’harpagophytum : des crochets courbés et acérés lui permettent de mieux s’accrocher afin de disséminer les graines qu’il contient © Roger Culos (CC BY-SA 3.0) via Wikimedia Commons

Harpagophytum : tonique amer et calmant à la fois

L’harpagoside, la substance active contenue dans le tubercule de l’harpagophytum est reconnu pour sa capacité à maintenir une bonne mobilité et contribuer à la santé des articulations.

Cette plante est appréciée à la fois à titre préventif, pour fortifier les articulations, que ponctuellement pour soulager les douleurs.

Pour profiter des bienfaits de cet actif naturel sur votre confort articulaire, nous vous conseillons Harpagophytum bio de FLEURANCE NATURE certifié AB et équitable par Écocert.

Avec l’âge, vous aurez peut-être besoin d’allier les bienfaits de la griffe du diable à la silice apportée par la prêle et le bambou pour renforcer naturellement le cartilage qui s’use avec le temps. Dans ce cas, optez pour Harpagophytum – Prêle – Bambou bio toujours chez FLEURANCE NATURE.

L’amertume de la plante en fait également un tonique qui stimule le système digestif.

Comme nous savons à présent que les articulations sont particulièrement sensibles aux toxines qui proviennent d’une mauvaise digestion ou d’une mauvaise assimilation, tout s’explique : la griffe du diable aide à drainer l’acide urique, à faire circuler les toxines pour ensuite les éliminer, ce qui a pour conséquence de  lutter radicalement contre les sensations de douleur.

On comprend dès lors mieux pourquoi certains peuples d’Afrique du Sud avaient recours à une décoction préparée à partir du tubercule pour traiter aussi bien les soucis digestifs que les troubles articulaires !

Aujourd’hui bien connu en phytothérapie, l’harpagophytum est apprécié à la fois à titre préventif, pour fortifier les articulations, prévenir les maux qui les concernent plus particulièrement et, s’il est trop tard, pour soulager durablement les douleurs dorsales, ainsi que les rhumatismes, l’arthrose et l’arthrite.

Comment utiliser l’harpagophytum ?

Son tubercule, récolté en automne, séché puis réduit en poudre, est parfois proposé seul. Il entre également dans la composition de nombreuses préparations toutes destinées renforcer, protéger ou calmer les articulations.

Gélules, comprimés ou teinture en sont les formes les plus courantes. Ceux que le goût ne rebute pas trop peuvent également le consommer en décoction.

Pour maintenir un bon confort articulaire, voici une recette maison :

  • Versez 1 cuillère à café de racines d’harpagophytum dans l’équivalent d’une petite tasse d’eau.
  • Portez à ébullition, laissez infuser 15 minutes, puis filtrez.
  • Buvez 2 tasses par jour, pendant 1 ou 2 jours, le temps que la crise s’atténue.

Attention pour profiter pleinement des remarquables qualités de cette plante en toute sécurité, quelques précautions s’imposent : oubliez l’harpagophytum si vous êtes enceinte, ainsi que si vous souffrez d’ulcère de l’estomac ou du duodénum. Et si votre pression a tendance à grimper, là encore restez prudent(e), car il peut provoquer de l’hypertension.

Dans tous les cas, si les douleurs persistent, il est impératif de consulter un médecin.

Illustration bannière : Fleur d’harpagophytum – capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Oh que oui je connais l’hapargophytum. Et j’adore le Biogel réconfortant du Père Jean qui en contient et qui soulage toutes mes douleurs ! Merci pour cet article.

    Jeane.

Moi aussi je donne mon avis