Guide poisson : la limande

Parce que la consommation de certaines espèces peut avoir des conséquences sur la biodiversité, consoGlobe vous propose un guide des poissons pour mieux vous repérer : état des stocks, pollution, qualités nutritionnelles … Les poissons sont tour à tour passés au crible pour vous permettre de savoir lesquels sont à consommer de préférence un peu, beaucoup ou pas du tout.

Rédigé par Annabelle, le 19 Oct 2017, à 7 h 25 min

Limande : nutrition et santé

Comme tous les poissons plats, la limande est un poisson maigre. Dans 100 grammes de limande, il n’y a qu’1 gramme de lipides. De plus, ces acides gras sont insaturés donc bénéfiques pour l’organisme. Consommés régulièrement, ils limitent les risques de maladies cardiovasculaires.
La limande étant plutôt riche en protéines (16 g pour 100 g de poisson) elle pourra facilement remplacer une portion de viande de temps en temps.
Enfin, la limande est une source importante de vitamines et d’oligo-éléments. Une portion couvre 30 % des besoins journaliers recommandés en phosphore et 50 % des besoins en vitamines B6.

Apports nutritionnels pour 100 g de limande

Protéines 16 g
Glucides 0 g
Lipides 1 g
Calories 75 kcal

Consommation de la limande

Bonne nouvelle, vous trouverez de la limande toute l’année sur les étals de votre poissonnier ! Néanmoins, de novembre à avril, elle est particulièrement abondante donc elle sera meilleur marché… Autant en profiter dès à présent !

Comment s’assurer de la fraîcheur du poisson ?

La limande est présentée entière, non vidée. Pour qu’une limande soit d’une fraîcheur irréprochable, sa peau doit être luisante et il doit rester quelques traces de mucus. L’autre côté doit être d’un blanc immaculé.

Comme pour sa savoureuse cousine la sole, l’inconvénient de la limande est qu’elle produit beaucoup de déchets (prés de la moitié de son poids !) Tenez en compte lors de votre achat : prévoyez 250 grammes par personne.

sole, limande, poisson plat

Sole, un poisson en danger. préférez lz limande© nito

Il est possible de cuisiner la limande de diverses manières, mais comme la sole, le meilleur moyen de savourer sa chair délicate est de la cuire à la poêle. Comme elle est fine, préférez une cuisson rapide à feu vif.

Illustration bannière : Une limande – © coxy58
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Il y a 50 ans la plie était très courante dans les fleuves aquitains, en particulier la Dordogne. Aujourd’hui elle y a totalement disparu.
    Je n’en vois pas non plus sur les étals des poissonniers. Je pense donc qu’elle n’est pas menacée d’extinction, mais qu’elle est pratiquement éteinte.

  2. je vous remercie a toutes et a tous pour vos délicieuses recettes et vos précieux conseils .

  3. Je prépare les filets de limande panés : Farinés, trempés dans l’oeuf battu et enrobés de chapelure. Je les frits à la poêle dans de l’huile d’olive. Je sers avec des épinards en branche à la crème et des tranches de citrons. Les enfants adorent !

Moi aussi je donne mon avis