Guide des poissons : les écrevisses, des espèces à protéger

Rédigé par Annabelle, le 23 Apr 2013, à 18 h 17 min

Selon l’UICN, un quart des espèces de crustacés d’eau douce sont menacées en France. Les écrevisses sont particulièrement concernées : 3 espèces risquent l’extinction à cause de la pollution, de maladies mais aussi de la présence d’espèces invasives d’écrevisses originaires d’Amérique. Il est nécessaire de protéger les écrevisses indigènes qui risquent de s’éteindre totalement dans très peu de temps.

Les écrevisses présentes en France

Le terme écrevisse est un nom vernaculaire donné à plusieurs espèces de crustacés décapodes appartenant la plupart du temps à la famille des Astacoidea, et  dispersés dans plusieurs genres. Leur point commun : toutes les espèces vivent en eau douce et ressemblent à de petits homards, dont elles sont proches.

863852_crayfish_5En 2012, l’UICN publiait les résultats d’un travail long de 3 ans qu’elle a mené sur la situation des crustacés d’eau douce en France métropolitaine. On apprenait alors que sur les 576 espèces étudiées et passées au crible des critères de la fameuse Liste rouge (voir encadré page 3), 28 % apparaissaient comme menacées et 26 % sont placées dans la catégorie « données insuffisantes ». Sur ces dizaines d’espèces particulièrement en danger, ce sont les écrevisses qui sont en première ligne. Les 3 espèces autochtones sont menacées de disparaître : l’écrevisse à pattes blanches est ainsi classée “Vulnérable” en métropole, l’écrevisse à pattes rouges “En danger” et l’écrevisse des torrents “En danger critique”

De lourdes menaces pèsent en effet sur elles : pollution des rivières, propagation de maladies comme la peste de l’écrevisse (voir encadré page suivante) et concurrence d’espèces invasives, venues des Amériques – l’écrevisse de Lousiane, l’écrevisse de Californie et la petite américaine.

Les crustacés d’eau douce sont très sensibles à la pollution chimique des eaux. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont considérés comme de très bons indicateurs de la qualité des rivières.

*

> suite :  l’écrevisse à pattes rouges

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. la chasse aux americaines est toujours ouverte car ce sont des dangers graves pour les indigènes,,
    et vous avez l’obligation de les tuer aussitot prises pour eviter la dispersion ulterieure,,,,,,,

  2. Il serait grand temps de faire de l’élevage pour ainsi les prèserver … et faire une chasse autorisée aux écrevisses d’Amérique qui sont bonne à manger . Dans le Marais Poitevin, il est infesté de ces mangeuses que j’aimerai bien manger aussi !

    • la chasse aux américaines est ouverte en permanence ,,car ce sont des dangers pour la faune indigène ,,,et ,de plus , vous avez l’obligation de les tuer aussitot attrapées pour eviter une eventuelle dispersion ulterieure ,,,

Moi aussi je donne mon avis